Polanski est coupable

Ce billet va prouver à quel point il m’arrive aussi de pencher à droite dans ma vision des choses. Faut bien que je fasse du Martineau de temps en temps. 😉 Non, c’est que j’ai l’impression que ce mouvement de sympathie envers le cinéaste Roman Polanski, arrêté dimanche en Suisse, est un peu trop grand.

Vous le savez, je déteste le deux poids deux mesures. Alors quand je vois certaines personnes prendre la défense de M. Polanski alors que je m’excuse, mais il a commis le même genre d’acte envers une fillette de 13 ans qu’un certain Guy Cloutier a fait à une Nathalie Simard à l’époque et pourtant, ces mêmes personnes ont traîné – avec raison – l’ancien producteur dans la boue, je ne comprends plus rien.

Ah, c’est vrai ! C’est Polanski, cinéaste supposément raffiné (excusez-moi, mais s’il a fait des chef-d’œuvres, je le concède, il a aussi fait des daubes genre The Ninth Gate ou un énième remake de Oliver Twist), le genre qui fait baver les critiques alors que Guy Cloutier produisait des gros shows gras de popularité, des artistes populaires et des shows télé où l’utilisation de neurones était facultatif (et j’avoue que ce n’est faux là aussi).

Donc, si je comprends bien: c’est t’es un gros dégueu populiste, t’as pas le droit de violer une jeune fille. Mais si tu es un cinéaste oscarisé et plébiscité par les critiques, ah là, permets-toi toutes les conneries que tu veux mon homme ! On va te défendre !

Honte à Cassivi et Lussier !

Je pense que la cerise sur le gâteau, ce sont les réactions de Marc Cassivi et Marc-André Lussier qui osent prétendre qu’un festival de films, ça devrait être comme dans une église, tu as une immunité face à la police. Euh… NON ! Déjà que je ne comprends toujours pas pourquoi quelqu’un qui va se réfugier dans une église est à l’abri de la police…

Alors, si je comprends leur logique, un producteur/réalisateur/scénariste/acteur tue quelqu’un volontairement pendant un festival de films, on devrait laisser tomber les accusations ? Ben quoi, ça s’est passé pendant un festival de films ! Alors, c’est génial, à Cannes, à Venise, à Berlin, à Namur et même à Montréal, pendant quelques semaines dans l’année, si vous faites partie du monde cinématographique, vous avez le droit de commettre tous les actes criminels répréhensibles par la loi et on n’a pas le droit de vous arrêter ! C’est le fun, hein ? Belle jurisprudence que ça fait.

Je suis conscient effectivement que son arrestation en Suisse était un peu… moche et surprenante. Surprenante parce que ça fait des années qu’il vit en France, comment ça se fait qu’on ne l’a pas arrêté plus tôt ?!! Surtout que le gars s’est déclaré coupable ! Sauf qu’après une quarantaine de jours en prison, il a fui. Ça lui tentait plus. Car ça a beau être le réalisateur de The Pianist, mes amis, ça reste un FUGITIF !

Et ça n’a rien à voir, contrairement à ce que dit Cassivi, avec la liberté d’expression. On ne parle pas d’un cinéaste qui fait un film dont les propos ne plaisent pas à quelques pays. On parle d’un gars d’une une quarantaine d’années qui s’est amusé à badiner avec une jeune fille de 13 ans (pas 16, 17 ans sur le bord d’être majeure… 13 !!!) et l’a violée, s’arrangeant pour la droguer  afin qu’elle soit « consentante ».

Oui, mais la victime dit qu’on peut abandonner les poursuites. Euh… à ce compte-là, y a bien des criminels qui seraient dans les rues car bien des victimes abandonnent en cours de route par peur de représailles ou découragées du processus. Or, c’est la société qui poursuit M. Polanski, pas la chère dame.

Oui, mais c’est une erreur de jeunesse. Wô ! Depuis quand violer une fille de 13 ans fait partie des « erreurs de jeunesse » ? Conduire saoul ou faire du « car surfing », oui. Consommer un mélange d’un paquet de drogues ensemble, oui. Baiser avec une fille/un gars sans condom pour un « one night stand », oui. Voler un dépanneur, oui. Violer une mineure… Hum… Me semble que ça ne fait pas partie du processus normal. En plus, peut-on parler d’erreur de jeunesse ? Le gars avait les 40 ans dépassés quand c’est arrivé !

Oui, mais il vient d’une époque qui était libertine sur le plan sexuel / mais il a vécu des choses terribles comme sa femme enceinte se faisant assassiner par Charles Manson. OK, oui, c’est vrai que son passé a été dur. Mais à ce compte-là, y a bien des criminels qui ont un passé terriblement dur (abandon parental, toxicomanie, inceste, etc.). Devrait-on tous les acquitter ? Et puis, ne me sortez pas l’argument de l’époque de la libération sexuelle ! Parce que si vous me sortez cet argument, je vous demanderais: comment réagiriez-vous si, hypothétiquement, je vous disais que je viens d’un milieu où il était bien vu à chaque semaine d’éventrer des bébés chats et percer l’hymen des jeunes filles avec un couteau de chasse ? Me pardonneriez-vous le fait que j’attaque des jeunes filles avec un couteau en raison de cela (ce que je ne fais pas, c’est un exemple) ? Non, hein ? Vous feriez bien ! Heureusement, d’ailleurs, que je ne viens pas de ce genre de milieu. 😉

Oui, d’accord, il n’a fait qu’une victime. OK, ça fait un bon bout de temps et la justice pourrait lui donner un pardon. Sauf qu’il faut qu’il assume et aille justement devant la justice pour le demander. C’est pas en restant en Europe comme un fugitif qu’il va s’aider et je ne trouve pas qu’on envoie un bon message en disant aux agresseurs sexuels: hé, les gars et les filles, si vous êtes des génies dans votre domaine, on va vous pardonner vos actes répréhensibles car on vous aime bien !

Je suis d’autant plus traumatisé de voir les réactions françaises qui défendent gros comme le bras le cinéaste qu’ils avaient accueilli sous leur aile. Euh… C’est quoi ? En France, c’est bien vu de coucher avec des filles de 13 ans ?

Bon ben sur ce, pendant que vous me traitez de vieux réactionnaire coincé, je vais aller subir une douche de « démartineausation ». Parce que ouf, c’est dur d’écrire avec la veine sortie du front comme ça. 😉

Publicités

Je suis la Suisse

Je ne vais vraiment pas. Je suis en t%*#!$% ! Alors, je me défoule ici. Je me défoule parce qu’il faut toujours qu’éventuellement, ça me revienne dans la face et je suis un peu tanné. Ce karma commence à me peser.

Voulez-vous bien me dire pourquoi je me retrouve toujours au milieu de conflits ? Tout le temps. Depuis que je suis haut comme trois pommes, je me retrouve toujours prisonnier en sandwich entre deux personnes qui se haïssent, se chicanent ou ont juste le goût de se bitcher. Au secondaire, l’année avant que je pète ma coche, je me suis retrouvé à devoir À CHAQUE PÉRIODE DE COURS entendre les bitcheries d’un collègue de ma gang sur un autre de la gang. Car chaque membre de la gang étaient séparés par les cours, sauf que moi, je me retrouvais toujours avec un ou deux de ceux-ci dans chacun de mes cours.

– Hé, y est-tu con Cédric (nom fictif) !

– Ah, vraiment, Karl-Henri (nom fictif) est ben amusant dans les partys, mais christie qu’il est pas intelligent.

– Des fois, j’aurais le goût de fesser Pierre-Jean-Jacques (nom fictif) tellement y est gossant !

Au point que je me disais: « Merde, ça veut dire que dans les cours où je ne suis pas avec tel et tel, ils doivent me bitcher solide ! » Bref, une belle gang qui se tient uniquement en apparence ! Parce qu’en pratique…

Et moi, en plus, ne voulant surtout pas déplaire, je hochais la tête comme un « Bobble Head ». Je donnais raison à tout le monde tout en calmant parfois leurs ardeurs mais jamais plus. Bref, une vraie Suisse. S’il y avait un Hitler du conflit interpersonnel, il me laisserait tranquille et tous ceux qui voudraient fuir les conflits auraient à se tenir avec moi. Peut-être que ça explique mon goût du chocolat, du fromage et le fait que j’aime Roger Federer… 😉

Sauf que c’est épuisant être la Suisse. Et je suis assez grand maintenant pour, tout en acceptant mon rôle de pays d’Europe centrale, ne plus vouloir embarquer dans le délire de l’un et de l’autre qui se chicanent. Surtout que souvent, c’est tellement pour des futilités. Alors, quand on me demande d’endosser des propos, je refuse. Non. À toi de te défendre mon gars ou ma fille ! Je ne veux pas prendre parti dans un conflit auquel je ne fais pas partie, justement. Parce que bien souvent en tant qu’observateur extérieur, on ne connaît pas tous les détails. Parfois, voire bien souvent, les deux sont fautifs. Alors, se prononcer, c’est se mettre dans la merde jusqu’au cou. Surtout entre deux personnes que tu aimes bien. Ou quand tu connais bien une personne et l’autre moins. Je le sais, j’ai déjà été le parti neutre entre ma soeur et une de ses amies de fille de l’époque. Dieu que c’est chiant  et que j’ai été placé dans des positions sociales inconfortables !

Je ne dis pas que c’est la conduite à suivre parfaite, c’est la mienne bien souvent. Très rare que je me prononce (à moins vraiment d’avoir tous les faits ou que ça me touche directement).

Et là, depuis un an et deux mois, je suis sur la blogosphère. Là aussi, y a des conflits de blogueurs et de blogueuses. Or, y est hors de question que j’embarque là-dedans. J’évite comme la peste les billets qui me semblent être un règlement de compte ou je ne commente pas ceux-ci. Et plus d’une fois (oh misère, oui !), on a tenté d’utiliser mon blogue comme place à règlement de compte. Or, je tiens à le dire: quand je vois cela, ça m’enrage et j’efface.

Pas démocratique vous dites ? Pas mon (censuré) de problème ! C’est mon espace Web et je refuse que ça devienne la place à bitcherie de part et d’autre sur mon blogue.

Vous voulez régler vos comptes avec un blogueur ou une blogueuse ? Faites-le ailleurs ! Sur votre blogue, peut-être !

Et ne me demandez surtout pas que j’embarque dans vos conflits sur vos blogues respectifs. Vous ne verrez aucun commentaire de ma part à ce sujet.

Dernièrement, y a un commentaire assez peu élogieux qui a glissé ici d’un blogueur sur un autre blogueur. Même si c’est d’un blogueur dont j’aime les écrits, je m’excuse, mais j’ai effacé. Et que je ne vois pas cet autre blogueur touché répliquer car il subira le même sort sans appel. Pas question que mon blogue devienne un champ de bataille, EST-CE QUE C’EST ASSEZ CLAIR POUR TOUS CEUX QUI LISENT ? Y est pas question que j’embarque dans des guéguerres de blogueurs, surtout quand ils font partie de ma blogoliste et que je les aime chacun pour des raisons différentes.

Vous avez un conflit avec quelqu’un d’autre ? Vous êtes des adultes ? Réglez dont ça entre adultes ! Nous ne sommes plus en maternelle cibole !

Sur ce, votre humble serviteur va prendre une pause blogue et blogosphère. Je pense que j’en ai besoin. Ne serait-ce que quelques jours, question de faire le vide. C’est pourquoi aussi je ferme les commentaires de ce billet. Pas question que ça dérape en mon absence. Je vais surveiller les autres billets ici, au cas où. De toute façon, pas comme si ça se bousculait aux portes pour me lire ces derniers temps.

Oh, et un dernier message, aux deux blogueurs en question qui se reconnaîtront dans ce billet. Peut-être que ma position vous choque, mais je l’ai dit: je continue à lire vos deux blogues. Pour des raisons différentes, des raisons qui m’appartiennent ! J’aime lire vos commentaires respectifs. Mais il est hors de question que je devienne le champ de bataille de votre guéguerre qui vous regarde, peut-être vous, mais PAS MOI ! Maintenant,  si vous voulez me bitcher sur vos blogues et ne plus me lire pour cette position, qu’il en soit ainsi ! Au point où j’en suis de toute façon… 😦 Sans rancune, j’espère ! La Suisse a besoin de repos.

Les titans récidivent et battent tous les records

Le magnifique terrain de Wimbledon

Le magnifique terrain de Wimbledon

Quel match, mes amis, quel match de finale entre Roger Federer et Rafael Nadal ! Après deux relativement courtes manches remportées par Nadal 6-4 et 6-4, le numéro un mondial revint en deux très longues manches qui se finirent toutes en bris d’égalité assez longs 7-6, 7-6. Mais finalement, le lion espagnol revint après une manche arrêtée par la pluie (même chose qui s’est produite en troisième set) pour remporter 9-7 sur le Suisse qui fait quand même partie des rares joueurs à avoir remporté 5 années de suite le championnat britannique. Malheureusement, adieu le record de 6 années de suite fait il y a plus de cent ans. 😉 Alors, ne sois pas trop amer Roger ! Par contre, il va falloir que tu te pratiques à briser le service de Nadal car tu ne l’as fait qu’une fois… dans un bris d’égalité ! 😉 Néanmoins, les deux joueurs ont battu le record de la plus longue finale de Wimbledon jamais faite: 4h48 (ça ne compte pas évidemment les arrêts pour la pluie). Bref, un match historique ! Pour ceux qui l’ont vu et qui aiment le sport, vous avez dû tout comme moi adorer ! 🙂

Où est ma passion pour le ballon rond ?

Je sais, je sais, c’est l’Euro 2008 et hier, les Italiens ont battu les Français (ce qui a fait sourire la partie mon hémoglobine qui est italienne). Je ne sais pas ce que j’ai, mais contrairement à mon entourage, je n’arrive pas à me fasciner pour l’Euro. Pourtant, il y a deux ans à peine, j’étais mordu de la Coupe du monde 2006, je me rappelle avoir suivi une partie de la finale Italie-France dans un magasin d’électroniques où j’accompagnais le Chibougameux qui allait s’acheter des disques pour son lecteur mini-disque, je crois. Je ne comprends pas pourquoi alors, l’Euro qui est quand même un des importants tournois de soccer après la Coupe du monde ne m’intéresse pas vraiment. Pourtant, en plus, ça se passe dans des pays que j’aimerais visiter un jour (la Suisse et, surtout, l’Autriche) et c’est le même sport. Alors, pourquoi les compétitions mondiales en Allemagne m’intéressaient davantage ? Je ne sais pas. En tout cas, entourés d’amants de l’Euro, je recherche ma passion pour le ballon rond. Si vous la trouvez, faites-moi signe ! 😉