Un jour qu’il faut continuer de souligner

C’est la journée internationale contre l’homophobie aujourd’hui. Je sais, je sais. On aime bien croire que ça ne sert à rien d’en parler, mais…

voici

quelques raisons

pourquoi cette journée

est si importante.

Je ne laisserai que les liens parler pour moi. Ils valent leur pesant d’or.

Publicités

L’école télévision

Situation qu’on devrait bientôt voir dans nos chaumières :

-Marie-Jeanne, passe-moi ton horaire que je vois ce que tu as à l’école aujourd’hui.

-Tiens, papa.

-Merci. Quoi ? Tu commences avec éthique et culture religieuse ? Hors de question que tu y ailles: ils vont vous mettre dans la tête qu’il y a d’autres religions dans le monde ! C’est épouvantable !

-Ben papa, y a d’autres religions dans le monde que les catholiques…

-Oui, mais ça t’es pas supposée le savoir 18 ans. Même que dans ton cas, je dirais pas avant 21 ans. Bon, c’est quoi ton deuxième cours… Biologie ? Hors de question que tu y ailles ! Ils vont essayer de te faire croire qu’on viendrait de singes et d’autres conneries du genre alors que tout le monde sait que c’est Dieu qui a créé le monde en 7 jours !

-Ben là…

-Pas de « ben là » qui tienne ! Après-midi, c’est quoi ? Ah, morale ! Qu’est-ce que vous allez faire aujourd’hui ?

-Ah, aujourd’hui, on va recevoir un homosexuel qui va nous raconter son vécu !

-Quoi ? Un sodomite qui va faire la promotion de son mode de vie dépravé à l’école ? Hors de question que tu mettes le pied-là, tu m’as entendu jeune fille ? Bon, et ça finit avec quoi ? Du français ?!!!

-Quoi ? C’est pas correct le français ?

-Non, j’aime pas ce cours-là. Votre prof vous fait lire des livres avec trop peu de valeurs chrétiennes.

-Mais là, je vais faire quoi aujourd’hui ?!

-Ben vu que ta mère est malade, tu pourrais faire les corvées aujourd’hui. Tu sais que toutes les petites filles qui vont se marier doivent faire ces tâches pour leur mari, c’est leur place dans le monde.

Bon, OK, exagération ici, mais en apprenant cette nouvelle comme quoi, maintenant, en Alberta, les adultes ont droit d’abrutir leurs enfants en les exemptant de cours d’éducation sexuelle ou de cours abordant l’homosexualité ou de cours de religion, j’ai pogné les nerfs. Oui, comme signalé sur CBC, la mesure discriminatoire rend les groupes de gays et lesbiennes furieux. Mais moi, ce qui me choque encore plus, c’est que cette loi risque de faire boule de neige ici et donner raison à ces fanatiques extrémistes d’ici qui veulent pouvoir retirer leurs enfants des cours d’éthique et de culture religieuse.

Merde, un moment donné, l’école n’est pas comme la télévision. Tu ne peux pas zapper quand ça ne fait pas ton affaire. Comme le soulignait le Gros Bon Sens, c’est quoi ? Des créationnistes pourront se servir de cette loi pour empêcheur leurs enfants d’aller à des cours de sciences ? Des élèves seront exemptés des cours où on aura la prétention de dire que la Terre est ronde ? Les parents vont exempter les élèves de travaux qui n’auraient pas des valeurs propres à leur religion ? Bienvenue dans le chaos, alors !

C’est tellement idiot en plus cette théorie qui vaut que cette loi soit faite pour les « parents soient plus intégrés au système scolaire ». Pardon ?! Est-ce moi qui vient de la vieille école, mais nos parents arrivaient à s’intéresser à notre cheminement scolaire sans remettre en question l’autorité professorale ou le contenu des cours… Je veux dire, désolé, mais ce n’est pas parce que tu es un parent que tu es pédagogue. Ça ne vient pas nécessairement ensemble. Certains le sont, oui. D’autres, euh… ont d’autres qualités mais pas celle-là. Et c’est pas grave, c’est à ça que sert l’école: prendre des adultes qu’on a formé pour être pédagogues pour enseigner les connaissances aux enfants.

Sauf que là, maintenant, on veut une éducation à la Illico ou Bell Express Vu (c’est selon): c’est rendu qu’on va faire différents programmes que les parents choisiront, le tout pour éviter d’éveiller leur susceptibilité. C’est quoi, là ? Bientôt, on va avoir droit tant qu’à y être à un Prof Académie: les parents vont voter pour savoir qui enseigne à leurs enfants ?

Est-ce que je peux me permettre un conseil à tous ces parents qui perdent temps et énergie à combattre et critiquer le système scolaire de leurs « chéris » ? Fermez vos cellulaires, ordinateurs, blackberries lorsque vous êtes chez vous, organisez du covoiturage dans vos entreprises pour perdre moins de temps sur le pont ou sur la route (et peut-être que si plusieurs entreprises le faisait, ça désengorgerait) et rendu à la maison, entre les tâches quotidiennes, occupez-vous et élevez vos enfants ! Arrêtez de demander à l’école de faire de l’élevage personnalisé pour chaque enfant selon vos fantaisies parce que vous n’avez pas le temps à la maison.

Définitivement, cette caricature française affichée sur le blogue de Lagacé (et qui provient du journal Ouest-France) représente bien ce qu’a subi le système d’éducation avec le temps:

Les billets du jour: Tant qu’à rester dans la colère face à l’éducation, je souligne ce dessin du Prof Solitaire, franchement déprimé de voir que la persévérance scolaire se perd au Québec… Aussi, je ne pouvais pas ne pas souligner ce texte extrêmement sensible sur la condition des aînés  au Québec, texte provenant de Regardez la musique.

Anges & Démons: un chemin nerveux mais sans âme

Hé oui, je suis allé voir cette semaine le second volet des aventures de Robert Langdon.  J’y suis allé, je vous avoue, plein d’espoir. Car au risque de peiner mon estimé collègue Blogue l’Éponge, grand adorateur de littérature devant l’éternel (en espérant que cette plogue me fasse pardonner le reste de ma phrase 😉 ), j’avais plutôt apprécié le roman Anges & Démons. Du moins, il m’avait plus accroché  que Da Vinci Code et ce malgré ses invraisemblances (allô, c’est quand même du Dan Brown !), cette course à la montre m’avait davantage satisfait que cette mille fois entendues supposition de relation entre Jésus et Marie-Madeleine (car, au cas où vous ne le sachiez pas, certains exégètes proposent cette théorie depuis fort longtemps). Force est de constater que je suis sorti du cinéma avec cette déception aux lèvres…

Alors, rappelons l’histoire: Robert Langdon, spécialiste des symboles religieux, se fait appeler par le Vatican. Un vieil ennemi de l’Église, les Illuminati, semblent s’être levés et avoir préparé une vengeance contre le Vatican. Langdon, étant spécialiste, est vu comme le seul espoir de la police du petit état au coeur de Rome. Alors que les cardinaux entrent en conclave, une course contre la montre est déclenchée alors que les 4 « preferatis » (cardinaux davantage susceptibles de devenir pape) ont été enlevés et que le ou les ravisseurs déclarent qu’à chaque heure, un de ceux-ci mourra. Pire encore, à minuit, une bombe d’antimatière risque de faire éclater la cité du Vatican… C’est pourquoi une jeune scientifique du CERN, Vittoria Vetra, aidera Langdon dans sa quête pour retrouver les preferatis et, surtout, la bombe d’antimatière (sa spécialité).

Déjà, au départ, le film change le début de l’histoire et c’est un peu bizarre. Dans le roman, Langdon était appelé alors que le père adoptif de Mlle Vetra était assassiné et on retrouvait sur sa poitrine la marque des Illuminati. Or, ici, c’est le Vatican qui l’appelle… Hum, hum… Sa compter la finale très différente du livre. Ça en est presque choquant. Car qu’on enlève des parties de l’histoire « choquante pour l’Église », OK. Qu’on laisse supposer que cette histoire se passe après le Da Vinci Code (alors qu’Anges & Démons a été écrit avant mais a connu un succès après le Da Vinci Code), d’accord. Qu’on supprime le flirt entre Langdon et Vetra, pas de problèmes. Mais qu’on change des parties de l’histoire comme ils l’ont fait… Ouh… Les amateurs du roman seront forcément déçus de la chose. Surtout de voir passer un camerlingue italien dans le roman à britannique dans le film !

Beaucoup des critiques du film « Da Vinci Code » était sur son aspect verbeux, le peu d’action. Hé bien, Anges & Démons fait exactement le contraire: on élimine une grosse partie de dialogue et on remplace le tout par une course contre la montre nerveuse qui fait penser à un « 24 » dans un cadre européen. Sauf que le problème est que le roman de Brown emmenait quand même une idée intéressante: est-ce que la science et la religion sont opposées ou plus proche qu’on le croit ? Ici, à part quelques lignes sur le sujet, on saute toute cette partie pour montrer des meurtres et de la  tension. Car, si effectivement, on ne peut pas dire qu’on s’ennuie, dieu que la réalisation de Ron Howard est artificielle, sans âme. On sent le film de commande, sans plaisir, sans démontrer  d’intérêt pour le propos. Ah bien sûr, serait-ce sa frustration de ne pas avoir pu tourner à Rome son film ? Peut-être. Pourtant, la plupart des décors sont super bien recréés (mise à part quelques plans de la place St-Pierre-de-Rome, clairement faits par ordinateur) et on s’y croirait malgré tout.

Parlons performances. Tom Hanks se débrouille encore dans la peau de Langdon et même s’il ne s’agira pas du rôle de sa carrière, il insuffle assez de caractère et de passion pour que sa performance reste crédible. On ne peut pas en dire autant de Ayelet Zurer dans le rôle de Vittoria Vetra qui semble s’emmerder et se demander ce qu’elle fout dans cette galère (sans compter que son doublage québécois, fait par Marina Orsini est pitoyable à mon avis). Quant à Stellan Skarsgård, un acteur pourtant intéressant, il semble mal à l’aise dans son rôle, ne sachant pas trop sur quel pied danser. Alors, il alterne entre boudeur et frondeur sans vraiment cerner son personnage. Quant à Ewan McGregor, l’effort est là et on ne peut dire qu’il en sort amoché de cette expérience. Pourtant, je n’ai pas l’impression qu’il a suivi la même préparation pour jouer ce prêtre que l’a fait Philipp Seymour Hoffman pour Doute… Je souligne, par contre, la performance de Armin Mueller-Stahl, très intéressant en Cardinal Strauss.

L’emballage du film est, comme je le disais, intéressant mais trop froid pour passer à la postérité. Si certains plans sont magnifiques, d’autres sont un peu gâchés par ce manque d’âme souligné plus haut. La musique, qui reprend beaucoup de thèmes du Da Vinci Code, est plutôt moyenne. Certains bons morceaux, mais parfois, elle est trop classique dans le genre. Quant à récupérer le thème de « Da Vinci Code » pour le générique… j’aurais préféré un autre thème pour se dissocier du premier opus.

Alors, est-ce mauvais ? Non, je n’irais pas jusque là. Sauf que franchement, je croyais que le film dépasserait Da Vinci Code à tous les niveaux et pourtant… Je suis encore à me demander lequel des deux est le meilleur finalement. Peut-être que le Code était trop verbeux, mais Anges & Démons possède tellement peu d’âme et se détache tellement du matériel d’origine avec certains de ses choix que franchement, on en ressort déçu si on a lu le roman. Il y a eu pire au niveau cinématographique, mais on ressort avec la sensation que ce film aurait pu être meilleur en tant que thriller religieux… Peut-être qu’à vouloir être trop gentil avec l’Église, on a dilué l’oeuvre. Après tout, quand le journal officiel du Vatican déclare que le film est un « divertissement innocent » alors qu’ils ont dénoncé sans gêne le roman comme un outrage à l’Église, c’est qu’il y a un solide décalage entre les deux.

Verdict du Satellite: 7/10. On a droit à une poursuite nerveuse en plein dans une (fausse) Rome, à quelques oeuvres d’art révélant des « secrets », à des rebondissements, mais le tout dans un paquet sans âme, se détachant de l’oeuvre d’origine. Je me permets un dernier commentaire* (qui contient des « spoilers ») après le billet du jour.

Le billet du jour: Je vous propose de lire la critique de Gradlon sur le même film. Pourquoi ? Parce qu’il vaut mieux lire plusieurs avis pour se faire une idée et je suis loin de posséder la science infuse en critique. De plus, la critique est intéressante, alors on ne se gêne pas ! 😉

* *Attention spoilers*

Un conseil à Dan Brown pour son prochain livre qui sortira, selon les rumeurs,  cet automne: arrête d’utiliser la même technique, c’est-à-dire un assassin qui travaille pour un personnage principal qui se révèle, à la fin, être le grand méchant, le tout en détournant les soupçons sur un autre personnage principal. Franchement, avec le Da Vinci Code et Anges & Démons, tu as utilisé deux fois la même technique. Ça serait le temps de changer, pour nous surprendre…

Une souris verte

Bon, c’est le Jour de la Terre, vous savez cette mal-aimée qu’on exploite sans vergogne en se disant que c’est son boulot d’être exploitée. M’enfin, on espère que tous ces témoignages d’enfants qu’on voit dans les médias en cette journée se transformeront en une génération qui se préoccuperont de la planète et non pas juste du profit.

C’est aujourd’hui d’ailleurs que sort « Terre », le documentaire de la nouvelle branche de Disney: Disney Nature. On sait déjà que l’an prochain, à pareille date, ça sera « Océans » qui sortira sur les grands écrans. Bon, c’est bien beau des documentaires animaliers et sur la nature, mais il faudrait peut-être que la compagnie en elle-même fasse des efforts pour réduire son empreinte écologique.

En mars dernier, la compagnie créatrice de la souris Mickey affirmait que l’objectif à long terme de la compagnie était de réduire à zéro les déchets non recyclables et les gaz à effet de serre. Wow ! Ainsi, Mickey deviendrait une souris verte. Sauf que c’est peut-être moi qui est un éternel insatisfait, mais je trouve ça comme de belles paroles lancées en l’air. Tout d’abord, remarquez le « à long terme » sans date butoire. Ce qui veut en dire en termes « business » : « éventuellement, quand ça sera bénéfique économiquement, on atteindra le zéro de déchets non recyclables et de gaz à effet de serre ». Il me semble que les bons voeux de Disney auraient déjà plus d’impact avec une date butoire.

C’est bien beau vouloir réduire ses gaz à effet de serre. Je trouve ça admirable d’un multinationale comme Disney de le faire. Alors, j’aurais une suggestion pour eux: arrêter de faire fabriquer toutes vos « bébelles » en Chine, ça serait déjà ça de gagné ! Ou faites-les faire en Chine pour la marché asiatique, pas pour le monde entier. Parce que transporter des lots de marchandises en partance d’usines chinoises partout dans le monde, ça gaspille énormément de carburant donc des gaz à effet de serre.

Bon, évidemment, les mauvaises langues diront que Disney pourrait arrêter de fabriquer des « bébelles » inutiles et de faire du « merchandising » éhonté par rapport à leurs films, mais ça…

Je sais, j’ai déjà fait un billet similaire il y un an. On pourrait croire que je déteste Disney. Pas du tout. Les films de Disney sont fort bons. Sauf que je trouve ça hypocrite que la compagnie se prenne d’un soudain élan de virage écologique tout en continuant d’être un important acteur de la surconsommation… Parlez-en à mon oncle qui a offert un robot Wall-E à son fils dernièrement et qui était tellement suremballé que ça faisait peur. D’ailleurs, il n’avait pas honte de son achat… il avait la supra-honte. Pauvre Robin des emballages ! 😉

Comme quoi, même les plus écologiques se retrouvent parfois dans des situations pas très vertes. Je ne crois pas qu’il faille réclamer la vertu pure et dure (même dans les religions, on n’y parvient pas ou peu alors…), mais forcément en ce Jour de la Terre et tous les autres jours de l’année, il faudrait songer à adopter le plus possible des attitudes vertes. Il faudrait que les projets proposés aux citoyens soient verts, que les entreprises soient punies pour des actions qui endommagent l’environnement, etc. C’est la tangente qu’il faut prendre. Ce n’est pas d’en faire une religion autant que d’arrêter de penser uniquement à soi, mais de penser à cette planète qui nous permet de vivre.

Le billet du jour: Ah, cré Noisette qui nous parle aujourd’hui des concepts passés date en humour et c’est tellement juste (surtout sur le concept du clown triste de son sort de clown… 1000x fait, toujours aussi peu drôle).

La justice n’aime pas l’urine

Petit billet insolite pour « ensoleiller » votre week-end. En fait, je voulais vous emmener à lire cette nouvelle ma foi comique et insolite sur la justice américaine. Bon, vous savez, y a pas qu’ici qu’on critique les tickets de vitesse (PV pour les Français)… On n’aime pas plus cela aux États-Unis.

Alors, il y a un homme de l’État de Washington qui s’est fait prendre à 54 miles à l’heure dans une zone de construction où la limite est 35 miles àl’heure. Résultat: le gars doit payer une amende de 206 $. Jusque là, rien de bien singulier. Cependant, le gars n’a pas amassé l’argent à temps et ne s’est pas rendu à sa comparution. Résultat: 65 $ de plus ajouté à l’amende. Or, notre homme ne l’a pas pris ainsi. Dans un sac en plastique, il a amassé les 206 dollars en sous noirs et y a ajouté une touche personnelle… son urine dans le sac. Le tout dans une boîte hermétique envoyé par la poste. Ce qui est légal aux États-Unis, tant qu’il n’y a pas d’odeurs et que le liquide ne coule pas.

Ai-je besoin de dire que la justice n’a pas pris le paiement et a renvoyé le tout au plaisantin ? 😉 (Merci au Chibougameux pour m’avoir envoyé cette histoire incroyable !)

Le billet du jour: Parlant de trucs incroyables, je vous invite à lire cette réflexion provenant de l’Antre de la Vérité. On a parlé cette semaine d’apostasie avec les propos de Ti-Ben 16 et surtout cette Église ancrée au Moyen Âge. Justement, la réflexion de Dark Rémi: pourquoi balaie-t-on si facilement la possibilité du surnaturel dans nos vies alors qu’on est prêt à croire comme ça que Moïse a séparé la Mer Rouge en deux ? Les mythes religieux seraient plus crédibles que les histoires de surnaturel ? À lire, en tout cas… Vous ne regarderez plus Gaston Lepage de la même façon. 😉

Signes de l’apocalypse

Ça y est, je le dis. C’est l’apocalypse. Comme bien des malades intégristes fanatiques chrétiens fort croyants, je proclame que l’Apocalypse avec un grand « A » est proche. Premier signe: le pape est en train de se mettre à dos une quantité incroyable de catholiques (même du clergé lui-même !!!) avec ses propos qui viennent de l’an 1000 avant Jésus-Christ.  Deuxième signe: les États-Unis vont signer une déclaration des Nations Unies (non contraignante par contre) pour dépénaliser l’homosexualité. J’entends d’ici les fanatiques évangélistes et mormons en tout genre hurler d’horreur et ça me fait tellement sourire. Dernier signe et non le moindre: Carbonneau a été renvoyé du Canadien de Montréal la semaine dernière.

Ah, le renvoi de Carbo… Je n’en ai pas parlé la semaine dernière. 1) Parce que je suis que de très loin le Canadien de Montréal et franchement, leur sort m’indiffère. 2) Parce que ça a pris tellement de place dans les médias que ça en devenait franchement gênant. Quand tu dis que ça a pris plus de place que Henri-Paul Rousseau qui commentait sur la Caisse de dépôt (avec ces fameux « Je suis content de votre question »)… 3) Me semble que les 110% de ce monde ont tout dit, ont tous pété leur coche et qu’il est l’heure de passer à autre chose.

Là, attention, je vais dire quelque chose de terrible, mais je vais le dire pareil: au pire, c’est juste une ÉQUIPE DE HOCKEY. C’est incroyable toute la place médiatique que ça prend, sans farces. Cet automne, je riais quand je voyais ce cours de l’Université de Montréal disant que le Canadien de Montréal était une religion. Aujourd’hui quand je vois qu’on accorde 1h30 de temps d’antenne à ce sujet (voire plus) sur LCN et RDI… Je me dis que oui, c’est définitivement plus gros que la religion catholique elle-même.

Alors, bon, maintenant que Moïse Carbonneau est parti (puisqu’il faut parler en termes religieux), qui va emmener nos Glorieux (dont 90% environ ne parlent pas un traître mot de français sauf les sempiternels « bonjour » et « merci ») vers la Terre Promise ? On ne sait pas. On ne sait même pas s’il devrait parler français. Bon, moi qui aime le français, je dirais que OUI. Déjà que l’équipe est de moins en moins francophones, est-ce qu’on pourrait de grâce avoir quelqu’un qui s’exprime en français ? Question de rappeler – à défaut de l’appliquer – qu’au Québec, la langue d’usage et principale est le français. Mais bon, il semble qu’on préfère quelqu’un qui nous emmenera à la Coupe Stanley (l’inaccessible rêve) à quelqu’un qui s’exprime en français. Soit. On pourrait peut-être commencer à parler en anglais partout, maybe this blog should be english-only, no ?

En fait, je déconnais tantôt avec mes signes de l’Apocalypse. Mais il y a peut-être lieu de s’inquiéter pour le français au Québec quand la Caisse de dépôt est dirigée par un unilingue anglophone et que les Québécois sont prêts à renier leur langue tout ça pour avoir une parade sur la Ste-Catherine pour admirer une coupe argent qu’ils perdront l’année d’ensuite.

Le billet du jour: Avez-vous peur du cancer ? Qui ne le serait pas ? Le mot revient TOUS LES JOURS dans les médias et chaque semaine, une nouvelle étude nous dit que tel truc est cancérigène ou qu’au contraire, prend tel aliment est un anticancérigène. Steve Proulx aborde le sujet alors que des médias ont pratiquement colporté que Facebook était cancérigène… Moi, qui a une tendance à l’hypocondrie (j’en reparlerai éventuellement), j’ai abandonné. Sans farces, j’en ai plein le derrière de me farcir de la peur à la petite cuillère. À écouter toutes les études qui se font, TOUT EST CANCÉRIGÈNE. Bientôt, on va nous apprendre que les souliers à crampons,  marcher sur les mains, les toutous de Bob l’Éponge, regarder les Simpsons entre 16h et 20h et flatter un chat à la pleine lune les mois qui finissent par un 30 sont cancérigènes. Une question comme ça, je ne suis pas médecin mais j’ai une hypothèse: est-ce que ça ne serait pas possible que ce soit notre mode de vie, nos relations humaines centrées sur nous-mêmes et le refoulement de nos problèmes et émotions qui causent le cancer ? Je dis ça de même…

Le Bye Bye du Satellite: 13 décembre 2008

En cette fin d’année 2008, le Satellite donne un petit temps d’antenne Web à diverses personnalités de l’année 2008. Aujourd’hui, le cardinal Jean-Claude Turcotte.

Merci, pécheur homosexuel. M’enfin, passons… Messieurs et mesdames, l’heure est grave. Nous avons passé une année 2008 qui a prouvé, hors de tout doute, que l’immoralité règne en ce début de 21ème siècle. Tout d’abord avec une Comission Bouchard-Taylor qui a presque décrété que la religion et les institutions publiques ne faisaient pas bon ménage. Foutaises ! Regardez comment l’Iran va bien depuis que c’est la religion qui s’en occupe ! Tortures, exécutions publiques et régime de terreur. Vous ne me ferez pas croire que ce pays ne marche pas droit grâce à ses valeurs religieuses.

Mais ce n’est pas tout. Il y a aussi ce cours de… Ouf ! Je peine de dire le mot, mais je le dirai: éthique et culture religieuse. Oh ! Franchement ! Mettre  le christianisme à l’égal des autres religions, mais c’est un blasphème ! Je demande donc à vous, mes ouailles, pour l’année 2009 de réclamer le retour des bonnes valeurs chrétiennes. Oui, il faut agir selon les valeurs de paix et tolérance chrétiennes: il faut mettre les autres religions DEWORS de nos écoles, à grands coups de pied dans le derrière s’il le faut.

Vous savez aussi que cette année, malheureusement, j’ai décidé de remettre ma médaille de l’ordre du Canada puisque le gouvernement canadien a décidé d’honorer L’ASSASSIN ou, si vous préférez bande de pécheurs, le docteur Morgentaler. Comment le gouvernement canadien peut récompenser un être aussi immoral qui tue des bébés ? QUI TUE DES BÉBÉS ? Des enfants, bon sens ! Les agneaux innocents du Seigneur sacrifiés par des pécheresses incapables de pratiquer l’abstinence.

[Dring !]

Pardonnez-moi, je prends ce téléphone. (Il décroche.) Allô ? Oui, absolument, nous devrions donner une bourse pour les études de ce prêtre qui a abusé une vingtaine d’enfants. Il le mérite ! Pardon ? Le lieu d’étude est à 5 mètres d’une garderie ? Je n’y vois aucun inconvénient. Bien ! Vous le saluerez de ma part ! Au revoir. (Il raccroche.) Qu’est-ce que je disais, déjà ? Ah oui ! L’Église continuera de combattre l’immoralité du bout des ongles et les femmes avortées et les homosexuels ont intérêt à se repentir s’ils veulent accéder aux places près de Dieu !!!

En terminant, j’aimerais clarifier des faussetés que d’hérétiques athées propagent à mon sujet. Certains osent dire que mes positions et mes propos virulents ne sont fait que pour plaire à Rome pour éventuellement succéder à Benoït XVI lorsqu’il trépassera. Calomnies ! Sachez qu’aucun homme d’Église ne cherche le pouvoir et n’a cherché le pouvoir dans l’histoire de l’humanité, bande d’hérétiques, et que jamais je ne souhaiterais que notre bien-aimé pape meure. Néanmoins, je soulignerai à mes collègues cardinaux qu’hier soir, j’ai eu une vision où Dieu me pointait du doigt. Pas que je veuille influencer quelle que décision que ce soit, mais disons que je l’impression que Dieu Tout-Puissant m’a choisi pour remplacer l’autre taouin quand il va crev… (mal à l’aise) Heu… Oubliez ce que je viens de dire.

Bref, je vous souhaite à tous de Joyeuses Fêtes de Noël célébrées de manière chrétienne et une excellente année 2009 dans la moralité. Quant aux hérétiques athées et pécheurs perpétuels… euh… ha ha !… (tout bas) mes esti…, (ton normal) je vous souhaite de trouver la foi et de trouver Jésus dans votre quotidien. Car vous savez, Dieu est partout et il vous regarde quand vous copulez pour votre simple plaisir et non pour vous reproduire !

Merci Monseigneur.

Bon, ça devrait les inhiber les petits pervers qui baisent à la semaine longue d’imaginer un vieux barbu qui les regarde ! Kin mes esties, vous allez arrêter de vous foutre de ma gueule parce que je ne baise pas !

Euh… Monseigneur, nous n’avions pas arrêté l’enregistrement.

Non ?

Non.

Je pense que vais aller me confesser derechef. Excusez-moi mon brave pécheur à la déviance pécheresse… (Il part en courant.)