Mon côté « Mère Thérésa »

Y a un côté de moi que je hais dans le sens que je ne peux m’en empêcher… Hier soir, je reviens d’une soirée entre amis et je regarde dans mon agrégateur les nouveaux billets que ma Communauté a pondu. Puis, j’y vois un texte bouleversant de Marie-France alias MFL alias l’auteure de Regardez la musique qui annonce qu’elle met fin au blogue. Ou du moins pour une période de temps indéterminée, elle n’écrira plus… Mais ce n’est pas ça le plus marquant pour moi, c’est surtout la raison: une peine immense non expliquée (ce qui est tout à fait dans son droit le plus strict).

Sauf que j’ai un côté Mère Thérésa, j’hais sentir que je ne peux rien faire face à une situation émotive (ou un événement triste) chez quelqu’un. Ça me tue à chaque fois. Si je connaissais moindrement plus cette gentille blogueuse, je me précipiterais sur le téléphone et j’essaierais de savoir ce qui ne va pas. Non pas que j’aie bien des solutions aux problèmes (pas vraiment, en fait, mes amis peuvent témoigner), mais j’ai énormément d’écoute et d’empathie et je me dis qu’une oreille en temps de crise, c’est déjà ça de gagné. Moi, quand ça va mal, avoir une oreille extérieure qui m’écoute est un luxe qui me fait du bien…

Sauf que je ne connais pas assez la blogueuse, que c’est personnel et que c’est probablement le genre de peine qu’elle doit vivre avec elle-même… J’espère juste de tout coeur qu’elle s’en sortira, qu’elle ira mieux et que – on peut toujours espérer – elle revienne dans la blogosphère. Néanmoins, je ne retire pas son blogue de ma liste. Il y a de magnifiques textes fort poétiques sur son blogue et je veux qu’ils restent accessibles à tous.

À tous ceux qui ont mal aujourd’hui, une pensée pour vous de la part d’une Mère Thérésa masculine… 😛

Publicités