Le Bye Bye du Satellite: 19 décembre 2008

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens est fier, cette année, de récompenser des artistes tel que:

  • Claude Dubois
  • Jean-Pierre Ferland
  • Isabelle Boulay
  • Richard Desjardins

Ainsi, dans un grand gala télévisé de la CBC, vous pourrez voir ces artistes dans des performances incroyables ! Regardez !

Note du diffuseur: On oubliait de vous dire, vu qu’il s’agit de maudits artistes québécois qui ne chantent pas en anglais, on a décidé de les couper au montage pour éviter de perdre les 3-4 Canadiens-Anglais qui regardent CBC (et la télévision canadienne en général). Meilleure chance la prochaine fois, frogs !

Publicités

Cachez ces paralympiques que je ne saurais voir !

Je ne sais pas si vous saviez que les Jeux paralympiques de Beijing étaient amorcés ? Déjà, c’est pas mal si vous savez ça. Saviez-vous qu’on avait déjà, après une journée de compétition, remporté 4 médailles ? Dont 2 Québécois (d’ailleurs, la première médaille remportée fut par un Québécois et la première médaille d’or par une Québécoise de ma région en natation) ? Mais évidemment, on ne le verra pas. Et vous ne verrez pas leurs performances médaillées, ni leur remise de médailles. Pourquoi ? Voyons, il me semble que c’est évident. Ce sont des athlètes paralympiques !

Alors, évidemment, tout le monde se dit que ce ne sont pas des vrais athlètes parce qu’ils sont handicapés, que leurs performances ne sont pas spectaculaires, etc. Pas spectaculaire ? Euh… Je m’excuse, mais moi voir une femme ou un homme amputé d’une jambe devoir faire un 200m dans une piscine, ça me met la gueule à terre. Les courses à chaise roulante que tout le monde dit: « Ben là, facile ! Ils se laissent rouler ! » Euh… Non. Savez-vous tout l’effort qu’ils doivent mettre en poussant petit fauteuil aérodynamique ? C’est incroyable l’énergie qu’il dépense pour UNE course. Aussi grande que les athlètes qu’on admire aux Jeux.

Je trouve ça chiant que malgré ces efforts surhumains contre leurs handicaps moteurs, visuels ou même mentaux, on ne leur donne aucune visibilité. C’est incroyable comment on se dit des sociétés ouvertes aux handicapés. Or, on ne veut pas les voir. Encore moins s’ils performent extrêmement bien. C’est quoi le problème ? On a peur que du monde veuille s’amputer pour leur ressembler ? 😉 Je trouve qu’on devrait les montrer plus souvent. Pour justement montrer leur ténacité et leur courage à tous. Mais non, on préfère les Olympiques de zouaves qui se commencent aujourd’hui et finiront le 14 octobre. Je comprends – même s’ils mériteraient une aussi grande visibilité que les Olympiens – qu’on ne puisse démontrer autant les jeux Paralympiques à cause de la rentrée télévisuelle de septembre. Mais je ne peux pas croire qu’à RDI, RDS ou tout autre réseau de sports, on ne puisse pas faire de résumés de la journée et voir des compétitions. Bon, il y a CBC qui va en présenter samedi prochain (en après-midi, bien sûr), mais disons que c’est grandement insuffisant.

Chantal Petitclerc, qui sera à ses derniers Jeux paralympiques cette année, a dit que la valeur des médailles paralympiques valaient maintenant la même chose que celles olympiques. Malheureusement, Chantal, aux yeux du public, une médaille ou une performance qu’on ne voit pas ne vaut rien. C’est ça la triste réalité derrière l’invisibilité des paralympiques. 😦