« Peoplise » mon politicien

S’il y a quelque chose que je déteste de la couverture médiatique de la politique, c’est la « peoplisation ». Franchement, j’en ai rien à foutre que tel politicien est avec telle madame depuis 22 ans, rien à faire de savoir que telle députée est grand-maman 3 fois, ça me passe par-dessus la tête de savoir quelle sorte de chien a le président ou le premier ministre. « Ça nous les rend sympathiques, Satellite ! » Oui, mais c’est ça le problème: je veux pas être leur ami et connaître leur intimité, je veux qu’ils soient compétents et fassent leur boulot ! Le reste, j’en ai rien à faire.

Alors, ai-je besoin de vous dire que j’avais la mâchoire à terre en voyant qu’on en faisait tout un plat avec cette histoire d’amour entre la ministre des affaires municipales Nathalie Normandeau et le député adéquiste François Bonnardel… C’est aujourd’hui que j’ai réalisé que la politique québécoise devient peu à peu « people » comme elle l’est en France et aux États-Unis. Il suffisait de voir le « scrum » auquel a eu droit le député Bonnardel pour voir que les journalistes étaient assoiffés de scandale. Mais il y en a pas: ce sont deux êtres humains qui s’aiment, point final. Ça le serait davantage si madame avait transmis des documents ou informations délicates à monsieur, ça le serait si monsieur était critique des affaires municipales. Mais là, il en est rien. Que la chose soit mise au clair et transparente au public, parfait. Maintenant, on change de sujet.

Parce que oui il s’agit de deux adversaires politiques, oui, ça ne sera pas toujours évident, mais ça, ça fait partie de leur intimité. Pour les questions éthiques, évidemment, il faudra surveiller MAIS À CE NIVEAU-LÀ SEULEMENT. De toute façon, ce sont surtout les partis concernés qui vont devoir vivre avec ça et, parfois, marcher sur des oeufs. Pour le reste, je ne veux rien savoir et tant qu’il n’y a pas preuve de collusion, je reste peut-être naïf mais j’ai le goût de dire comme Daniel Lavoie: « laissons-les s’aimer » et surtout que les médias laissent la vie privée en dehors du champ médiatique. Sinon, on tombera dans de belles tendances comme la « Sarkozyte » en France où on suit les détails intimes du président à chaque jour comme un feuilleton.

Et franchement, si on tombe là-dedans, il est clair que mon intérêt pour la politique va descendre en chute libre…

Les « Glori… chou ! »

Bon, fini les séries pour le Canadien. Fini cet interminable centenaire… (quoiqu’en fait, il fini en décembre) Là, on va ranger les mautadits fanions du club sur les automobiles tout d’abord. Ça va faire du bien au paysage. Ensuite, tous joueront au gérant d’estrade en critiquant l’équipe et en se disant que ça n’avait pas d’allure et etc. Mais Réjean Tremblay résume quand même ce qui arrivera l’automne prochain à la toute fin de son texte:

Mais faut pas s’inquiéter, ils vont être 21 350 au premier match la saison prochaine. C’est ce qui compte, les profits.

Et c’est ça le problème. Tant que les gens continueront à remplir le Centre Bell malgré de piètres performances, pourquoi le club se forcerait à avoir de bons joueurs, un bon entraîneur, etc. ? Définitivement, le hockey est comme une religion au Québec: malgré toutes les conneries qu’ils font ou disent, on continue à croire tout à coup que…

Le billet du jour: Bon, on le sait, Fox News, c’est le bébé de Robert Murdoch et le monsieur en question adore la propagande pro-Républicaine. Fox, le réseau qui a tant trippé sur la guerre en Irak qu’on avait le goût de dire à ses « journalistes » d’y aller eux-mêmes au front s’ils aimaient tant l’armée… Dieu merci, il n’y a pas que des propagandistes à Fox News. Il y a aussi des gars comme Shepard Smith à qui il arrive de critiquer les positions républicaines comme nous le montre le Prof Solitaire. Surtout quand Obama ressort des preuves comme quoi l’administration Bush a bel et bien usé de torture sur prisonniers. Surtout quand même des Républicains sont contre la torture (exemple: John McCain qui a tenté d’être président l’automne dernier) et sont scandalisés de voir que les allégations de torture étaient véridiques et pas juste des fabulations de « some left-wing people ». Bref, gros malaise aux États-Unis et particulièrement pour les anciens de l’administration Bush.

Publicités

Goodbye Bush

Bon, je sais, aujourd’hui c’est LA journée d’Obama. Pas besoin de nous le rappeler, c’est mur à mur dans nos médias. Néanmoins, un « grand » (grand = important, malgré ses conneries) nous quitte pour de jours meilleurs où les seuls qu’il pourra terroriser seront les créatures du désert au Texas. En fait, j’écoutais récemment Viva la Vida de Coldplay et les paroles s’appliquaient tellement à Georges Bush que ça en était terrifiant…

En fait, pour toi Georgie Boy et pour vous, je vous offre simplement cette chanson que – je suis désolé mais ça pourrait être Bush qui chante ça maintenant que son « règne » est fini. Je vous offre également les paroles avec une petite traduction française approximative pour ceux dont l’anglais se restreint à « yes », « no », « toaster »… 😉

I used to rule the world (J’ai déjà régné sur le monde)
Seas would rise when I gave the word (Les mers se gonflaient sous mes ordres)
Now in the morning I sleep alone (Maintenant le matin, je dors seul)
Sweep the streets I used to own (Balayant les rues que je possédais)

I used to roll the dice (Avant j’étais le gambler)
Feel the fear in my enemy’s eyes (Dans les yeux de mes ennemis régnait la terreur)
Listen as the crowd would sing (Écouter la foule scander)
« Now the old king is dead! Long live the king! » (« Le vieux roi est mort ! Vive le roi ! »)

One minute I held the key (Une minute je détenais la clé)
Next the walls were closed on me (L’autre d’après j’étais enfermé)
And I discovered that my castles stand (Et j’ai découvert que mes châteaux ne tenaient)
Upon pillars of salt and pillars of sand (Que sur des pilliers de sable et de sel)

Les pilliers de sable noir en question...

Les pilliers de sable noir en question...

I hear Jerusalem bells a ringing (J’entends les cloches de Jérusalem sonner)
Roman Cavalry choirs are singing (Les choeurs de cavalrie romaine chanter)
Be my mirror, my sword and shield (Soit mon miroir, mon glaive, mon bouclier)
My missionaries in a foreign field (Mes missionnaires sont en pays étranger)

Les missionnaires de Bush en Irak

Les "missionnaires" de Bush en Irak

For some reason I can’t explain (Pour des raisons que je n’explique pas)
Once you go there was never (Lorsque tu deviens roi, il n’y a jamais)
Never an honest word (Jamais un mot honnête)
And that was when I ruled the world (Et c’était quand je régnais sur le monde)

It was the wicked and wild wind (Ce fut le vent sauvage et cruel)
Blew down the doors to let me in (Qui défonça les portes pour me révéler)
Shattered windows and the sound of drums (Des fenêtres en morceaux et le son des tambours)
People couldn’t believe what I’d become (Le peuple ne pouvait croire ce que j’étais devenu)

Revolutionaries wait (Les révolutionnaires attendent)
For my head on a silver plate (Pour ma tête sur un plateau d’argent)
Just a puppet on a lonely string (Juste une marionnette qui tient par un fil)
Oh who would ever want to be king? (Oh qui voudrait devenir un roi ?)
I hear Jerusalem bells a ringing (J’entends les cloches de Jérusalem sonner)
Roman Cavalry choirs are singing (Les choeurs de cavalrie romaine chanter)
Be my mirror, my sword and shield (Soit mon miroir, mon glaive, mon bouclier)
My missionaries in a foreign field (Mes missionnaires sont en pays étranger)

For some reason I can’t explain (Pour une raison que je n’explique pas)
I know Saint Peter won’t call my name (Je sais que St-Pierre ne m’appellera pas)
Never an honest word (Jamais un mot honnête)
But that was when I ruled the world (Mais c’était quand je régnais sur le monde)

Bye Bush, on te rend le même respect que tu as eu envers le reste du monde...

Bye Bush, on te rend le même respect que tu as eu envers le reste du monde...

Le numéro comique du jour

Vous ne vous sentez pas bien ? Vous avez le moral dans les baskets ? Qu’à ne cela se tienne ! Voici pour vous :

GEORGIE BUSH THE CLOWN !

Non, mais quel clown ce Georgie Boy ! À défaut d’être un bon leader pour les États-Unis, il nous aura fait rire jusqu’à la fin. Hier, alors qu’il faisait son bilan de ses 8 années à la Maison Blanche, il était premièrement surprenant qu’il admette qu’aller sur un bateau avec une grosse banderole qui comportait  « Mission accomplie » alors que le conflit en Irak perdure et s’embourbe sans cesse était une erreur… Juste dommage qu’il l’ait admis 5 ans plus tard. Mais encore une fois, il aura continuer à se vanter en disant que peu importe si ces règles anti-terroristes ont brimé les droits de ces citoyens, puisqu’il était prêt à faire n’importe quoi pour protéger la Constitution et son pays.

Mais la chute (le punch) de son allocution est qu’il dit qu’on continue de voir les États-Unis comme une grande nation, que l’image du pays n’a pas été ternie. Ah ! Délicieuse ironie, je suppose ? Hein, non ? Il y croit vraiment ? Hé ben ! On va se retenir d’être méchant et à la place, on vous laissera lire son numéro qui risque de rester dans les anus annales pour longtemps.

Pour sa version originale, allez ici.

Pour une version très résumée en français, cliquez là.

Le Bye Bye du Satellite: 18 décembre 2008

Hé les enfants ? Tu as envie de t’amuser ? Tu as envie que tes parents attrapent une insolation solaire à force de marcher au soleil et d’attendre en ligne pour des manèges ?  Hé bien, demande à tes parents de t’emmener au 2008 LAND, le nouveau parc d’attractions entièrement dédié à l’année 2008.

Voici quelques attractions MÉGA TRIPPANTES qui t’attendent au 2008 LAND:

  • Rencontrez le trio de magicien Black, Lacroix et Maddoff: Donnez-leur votre argent et pouf ! Il va se retrouver dans leurs poches !
  • Allez dans les montagnes russes « Economic Crisis »: un manège terrifiant qui ne fait aucun looping, mais des hausses et des descentes vertigineuses qui vous donneront mal au coeur !
  • Pourquoi ne pas faire une ballade dans « The Car History »: vous commencerez une montée spectaculaire avec votre véhicule énergivore pour ensuite, descendre et vous écraser dans le mur du « Future of Automobile Industry ».
  • Pour ceux qui veulent relaxer, allez dans la maison de l’Afghanistan: déguisé en soldat de l’armée canadienne, vous devrez vous promener dans une maison de type « maison aux miroirs » mais bourrée d’explosifs artisanaux et de mines antipersonnelles. Ceux qui en sortiront sans être estropiés ou tués gagneront un toutou et un traumatisme de guerre au choix !
  • Faites un tour dans le « Canada Coalition Ride »: un bateau pirate pas solide soutenu par trois poutres dont une, la poutre bloquiste, qui veut se séparer des deux autres. Manège qui risque d’être mis hors fonction en janvier 2009 puisqu’on a changé la poutre libérale qui veut elle aussi se séparer de la coalition. Faites vite !
  • Il y a également le cinéma animé: le Hapernosaure. Synopsis: Un vieux dinosaure conservateur aux idées rétrogrades et se nourrisant aux gras trans et à l’huile de pétrole tente de mettre le monde sous sa domination à l’aide de son arrogance tranchante et de la Bible. Une aventure qui vous donnera une frousse bleue, particulièrement à la fin lorsque le Harpernosaure met le Canada dans le trou en ne faisant rien pour l’aider. En français, mais sous-titré pareil pour les bouts où la Élizabeth Mayosaure essaie de combattre le Harpernosaure, vu que son français est proche du serbo-croate.

Essayez également nos jeux d’arcade pour des minutes de plaisir:

  • Le jeu de mémoire ADQ: essayez de nommer plus que cinq députés adéquistes des 41 qu’il y avait dans le gouvernement minoritaire à Québec.
  • Le Bouchard Taylor Revolution: un jeu de danse qui ne mène à rien puisque qu’il veut trop faire plaisir à tout le monde en allant dans toutes les directions
  • La cravate chanceuse: essayez de lancer une cravate affreuse au cou de l’entraineur des Canadiens de Montréal, Guy Carbonneau, et faites gagner les Canadiens de Montréal (en théorie).
  • Et finalement, le « Shoe pitching arcade game »: amusez-vous à tirer des chaussures dans la face de George W. Bush. Faites vite ! Vous avez jusqu’au 20 janvier prochain avant que ce jeu ne ferme !

Convaincus ? Vous avez intérêt mes petits criss amis ! Alors, va convaincre tes parents en leur menaçant de faire une fugue et viens au 2008 LAND !

—-

Note du Satellite Voyageur: Évidemment, ce parc d’attractions n’existe pas.ça existe sur le Web par contre ! 😀 Merci à Steve Proulx pour le lien. Par contre, un jeu où on peut lancer des chaussures au visage de George Bush, ça,

Séance d’auto-destruction en direct

Université de Sherbrooke (source)

Université de Sherbrooke (source)

Je vous l’avais dit récemment, les Américains sont très conservateurs quand vient le temps de se mêler de leur économie. Hé bien, il semble que les plans de Che Bush – copyright Renart L’éveillé/Satellite Voyageur  😉 – n’ont pas pris au Congrès qui les ont rejetés par une faible marge (13 votes seulement…). Alors, je vous demande: avez-vous déjà vu une séance d’auto-destruction d’un pays en direct ? Non ! Dépêchez-vous, ruez-vous à vos téléviseurs parce que ça se passe LÀ ! Le titre de l’oeuvre d’Arcand « Le déclin de l’empire américain » se démontre assez fortement ici.

Là, ça va être amusant de voir ce qu’il va arriver de la camapagne électorale américaine. Parce que de part et d’autres, on s’accuse d’être responsable de cette « catastrophe ». Théoriquement, si on se fie aux votes, ce sont – quelle surprise ! – les républicains qui ont voté en plus grand nombre contre le plan avec 133 votes. Mais en même temps, on ne peut pas dire que les démocrates sont mieux : 93 ont voté contre également. Je veux dire que cette situation s’est passée sous les Républicains (qui sont bien bons pour dépenser pour des guerres à gauche et à droite mais pas pour régler les problèmes intérieurs aux États-Unis) mais, quelque part, on peut se demander si les Démocrates n’ont pas poussé la spéculation énormément à l’époque où l’économie allait bien à la fin des années 90- début des années 2000… Quelque part, il y a une part en moi de jouissance. Je sais, je ne devrais pas rire: ces événements vont affecter l’économie de la planète, risquant de nous plonger dans une crise économique pour quelques temps. Sauf que… Je ne peux m’empêcher de sourire grandement en voyant cette preuve que le capitalisme tel qu’envisagé par la droite ne peut pas fonctionner correctement. Le libre-marché sans surveillance pour le bien de l’humanité ? Mon oeil !

Bref, Gérald Fillion n’a pas fini de travailler dur avec toute l’actualité économique qu’il va pouvoir se mettre sous la dent dans les prochains jours. D’ailleurs, j’ai eu une réflexion récemment… ATTENTION, BOUT NIAISEUX ! VEUILLEZ FAIRE ATTENTION AVANT DE LIRE. LES PROPOS QUI SUIVRONT N’ONT AUCUN SÉRIEUX. TENEZ-VOUS-LE POUR DIT ! Je pensais à ça en regardant RDI à de nombreuses reprises. Coudonc, Gérald Fillion, est-ce qu’il couche dans la tour de Radio-Canada ? Pas que je ne l’aime pas. Au contraire, c’est un journaliste d’expérience, bien articulé, intéressant, mignon cute charismatique et qui sait me faire écouter une nouvelle économique sans que je m’endorme, ce qui est un exploit dans mon cas. Sauf que je m’inquiète pour Gérald: il me semble qu’il travaille de 6 heures le matin jusqu’à 23 heures le soir !!! Il est partout sur RDI, dans les bulletins de nouvelle de Radio-Canada, etc. Sans compter que je ne crois pas qu’il ait pris de vacances depuis au moins 7 mois et je me demande s’il ne travaille pas les week-ends aussi… 😛 Je regardais ça et je me disais: coudonc, est-ce qu’il a une vie en dehors de la tour ? À se demander si Radio-Canada ne le retient pas de force parce que c’est le seul journaliste en économie intéressant et qu’ils ne veulent pas le perdre… En fait, le but de ce paragraphe complètement ridicule s’adresse à Gérald: tu es bien intéressant et professionnel mon grand, mais de grâce prends un peu de repos avant de tomber dans un sommeil profond devant un Patrice Roy qui va te lancer un « tabarnak » tonitruant ! 😉

Georges W. Bush, un sale communiste

Courrier international (source)

Je n’aurais jamais cru dire ça, mais Bush est un sale communiste… si on est un Américain qui regarde son plan de sauvetage de l’économie américaine qui a été accepté dans les grandes lignes par le Sénat il y a quelques heures. 😉 Parce que dans les terres américaines, un gouvernement qui se mêle d’économie c’est comme la liste des ingrédients d’une saucisse dans un party de « hot-dog »: on ne veut pas voir ça ! C’est le mal… c’est le socialisme à l’état pur ! On n’a qu’à regarder les positions économiques des candidats à la Maison Blanche: que ce soit McCain ou Obama, leur vision est plus à droite que notre droite canadienne.  D’ailleurs, c’est très drôle qu’on dise d’Obama qu’il est à gauche… À gauche ? Non, désolé, le parti démocrate n’est pas à gauche. Peut-être plus au niveau des questions sociales (avortement, droits des femmes, des homosexuels, immigration), mais pour le reste… Hiiiii ! À côté d’eux, Harper a l’air d’un gentil gars de gauche et Dumont pourrait s’inscrire à Québec Solidaire. 😛 Et pourtant, on traite Obama de communiste. Comme quoi les Américains ont une culture politique aussi grande que… la nôtre dans le fond ! C’est pour ça qu’on s’entend, on est tellement pareils là-dessus !

Ce qui est étonnant pourtant, c’est de voir comment le plan de sauvetage bushien (probablement un des derniers « grands » actes de son règne de 8 ans qui vient à terme bientôt) est bien accueilli par la population. Mais là, évidemment, ce n’est pas pareil: c’est pour sauver l’argent de petits contribuables… qui vont avoir à voter dans quelques semaines ! Come on ! Si ce n’est pas un geste politique, je ne sais pas ce que c’est. Personnellement – OK, préparez-vous, c’est l’heure de la journée où je suis cruel – j’aurais préféré que Bush aille au fond des idées mongoles de droite de son parti et n’intervienne pas. Voir la Bourse s’écraser, des millions de personnes à la rue, le pays en miettes et les structures économiques de bien des pays – dont le nôtre – s’écrouler… C’est drôle. Moi, je rirais un peu dans ma barbe. Pourquoi ? Parce que tout ce qui arrive ne prouve qu’une chose: laisser l’économie sans AUCUNE surveillance (ou une surveillance faible comme le SEC qui est payée à se « pogner » le beigne à deux mains) au nom de la libre-entreprise et du capitalisme, ÇA NE MARCHE PAS ! Sans dire que le gouvernement doit intervenir à tout bout de champ (non, faut pas exagérer), ça ne vous tenterait pas de mettre des requins qui observent ça et mordent les connards qui essaient de s’en mettre plein les poches ? Mais des vrais requins, le genre qui donnerait des sueurs froides car à la moindre irrégularité, BANG ! On t’arrête mon ami !

D’ailleurs, y as-tu rien que moi qui ne comprend pas le « trip » des placements de la Bourse ? Quand je regarde ça, je ne comprends pas cet espèce de jeu stupide de spéculation qui s’amuse à trop spéculer pour un domaine pour que finalement, il s’écrase (voir des exemples comme Nortel ici).  Quand je pense que la Caisse de Dépôt a des placements en Bourse… Pas certain que ça me sécurise. Si vous êtes intéressés, lisez cet article sur les effets de la déréglementation en Bourse. Cette idée géniale qui met le pays en péril, mais hé ! Il ne faudrait surtout pas que je lance des idées « communistes » comme une réglementation de la Bourse…

Encore envie de rire ?

Vous savez ces Conservateurs qui se disent « gardiens de la morale » ? Hé bien, il semble que quelques candidats au Québec n’ont pas un dossier bien vierge derrière eux. Je suis surpris néanmoins que ce soit la Presse qui est – selon Branchez-Vous ! – sorti cette information, eux qui semblent très pro-conservateur dans leurs propos. Coudonc, auraient-ils été blessés par les accusations de Carl et de Louis-Philippe ? Je ne pense pas, mais bon… on peut toujours rêver !

Humanité et Omar Khadr

Ce billet va comporter 2 courtes sections. La première est un petit retour sur mon seul article d’hier. Définitivement, les billets personnels, ça touche. Je n’écris que celui-là (quoique la longueur compensait en masse) et le blogue bat son record personnel de visites en une journée ! Bon, on est loin des « scores » de mes confrères et consoeurs de la blogosphère, mais j’en suis plus que satisfait. Évidemment, j’ai fait de l’anti-blogue: habituellement, un bon blogue n’écrit jamais des billets aussi longs. À l’heure du zapping, les gens veulent que ce soit court, bref, direct. Sauf que comment parler d’un sujet aussi important que le « coming out » en sautant la moitié d’une histoire ? Pour moi, c’était impossible. Pour moi, le billet d’hier était un billet sur l’humanité, ce que je suis en tant qu’être humain. De plus, ça m’a permis de voir votre humanité et je l’apprécie plus que vous ne pouvez le penser. Merci à tous et continuez de commenter sur mon aveu pour ceux qui ne l’ont pas fait !

Parlant d’humanité, le sujet qui accroche ces temps-ci est l’horrible interrogatoire d’Omar Khadr. Même CNN en a parlé (et on s’entend que ça en prend beaucoup pour que le réseau américain parle d’autres choses que… des Américains !). Je trouve justement que « Féfanne Harper », le cowboy d’Alberta, manque cruellement d’humanité. Attention ! Je ne dis pas qu’Omar Khadr est un ange ! Sauf que, théoriquement, on l’a pincé à 16 ans… Son enfance durant – son père était chez des extrémistes si j’ai bien lu – on l’a entrainé à user d’un fusil, se battre, défendre sa peau et, surtout, à tuer. Ainsi, quand on l’a « capturé » à 16 ans, c’était un enfant soldat ! Donc, oui, il doit être puni, mais pas autant qu’un terroriste adulte et qui sait ce qu’il fait. Je sais que Renart et Belz ont eu un débat sur la question, mais je ne trouve pas qu’on doit le juger à partir de sa famille… Belz dit qu’il ne devrait pas revenir au Canada. Là-dessus, je ne sais pas, mais on ne peut pas le laisser pourrir à Guantanamo, le trou à rats où on a oublié les termes « droits de l’homme » ! Je ne diffuserai pas la vidéo. À la place, je vous propose d’aller la voir chez Manx qui l’a accompagné d’un beau commentaire touchant. Mais je pose la question: c’est ça la lutte au terrorisme ? C’est traiter des êtres humains comme des merdes pour protéger quelques vies innocentes ? C’est les torturer pour qu’il « avouent » leurs crimes (aveux qui ne valent strictement rien car on peut faire avouer N’IMPORTE QUOI sous la torture…), quitte à les tuer ? Bref, c’est le dicton « la fin justifie les moyens » ? Merde, mais où s’en va l’humanité si on accepte ça ? À ce moment-là, je peux presque comprendre les motivations des terroristes… Je vous invite à regarder cette vidéo de Christopher Hitchens, journaliste américain qui subit le « waterboarding » et qui conclut que c’est de la torture (et c’est un conservateur qui appuie Bush habituellement, c’est dire comment cette technique va trop loin !):