La culture de mort

Artiste: Casey Brown

Difficile de ne pas parler des propos de Monseigneur Ouellet qui viennent de rallumer le débat sur l’avortement. Déjà la question se pose: était-il vraiment éteint ? Il me semble que depuis que les Conservateurs sont au pouvoir avec Harper, on frôle le reniement de ce droit acquis depuis quelques décennies à peine.

Ce qui est amusant des fanatiques catholiques, c’est qu’ils ressortent toujours le même argument quand vient le temps de parler soit de l’avortement, des homosexuels, des féministes ou de la contraception:  « Ce sont tous des éléments qui participent à la culture de mort ambiante. »

La culture de mort ? Vraiment ? S’il est vrai que dans l’avortement, il y a une question de décès, pour le reste, j’ai du mal à comprendre cette fameuse « culture de mort » dont ils se servent si souvent comme argumentaire.

Et puis, bon, vous me direz que je ne suis qu’un pion, un participant de cette culture de la mort et donc mon opinion équivaut à une fiente de moineau, mais voici ce que je perçois.

Alors, on a une religion qui  :

  • A voulu exterminer une culture complète (musulman au temps des Croisades)
  • A assassiné des centaines de milliers « d’hérétiques » grâce à l’Inquisition (hérétiques en question = scientifiques, personnes d’autres croyances, libres penseurs, femmes célibataires)
  • A commis des meurtres en leur propre sein (amusez-vous à faire des recherches sur les papes assassinés)
  • Laisse mourir des millions de personnes du VIH en Afrique en leur conseillant de NE SURTOUT PAS PORTER DE CONDOM
  • Par leur position extrêmement violente contre l’avortement, obligent près de 68 000 femmes par année à avoir recours à des avortements clandestins qui vont les tuer et qui vont laisser des séquelles à des millions d’autres (d’ailleurs, Monseigneur Ouellet serait « content » d’apprendre que pour la plupart, elles avortent à cause d’un viol)
  • A plusieurs militants – particulièrement aux États-Unis et dans l’Ouest canadien – qui sont pour la peine de mort, le port d’armes à feu et pour les systèmes de santé privés qui laissent mourir ceux qui sont sans-le-sou
  • En brimant la sexualité de leurs prêtres, a fermé les yeux sur certains d’entre eux qui ont brisé la vie de centaine de milliers d’enfants

Mais non, ce sont les féministes, celles qui avortent et les homosexuels qui sont LA CAUSE de la culture de mort dans le monde. Ben ouais…

Ça me fait penser à un sketch de Kaamelott que j’adore. Ça se passe entre le Répurgateur (joué par Eli Semoun) et le roi Arthur (Alexandre Astier). Le Répurgateur, homme de Dieu dévoué s’il en est un, demande au roi de se confesser.  Évidemment, on parle d’un roi celte/breton élevé par les Romains alors les confessions catholiques, il ne s’y connaît pas trop. Donc, il demande un exemple de faute à confesser. Alors, le Répurgateur lui dit (je simplifie ici, ce n’est pas le texte mot à mot):

– Ben, par exemple, avez-vous déjà ôté la vie à quelqu’un ?

– Ben… ouais. Plusieurs, en fait.

(mal à l’aise) – Ah ouais, parce que ça, c’est super mal vu, c’est un péché suprême. Dans quel contexte, c’est arrivé ?

– Ben à la guerre !

(soulagé et en souriant) – Ah, mais ça, ça ne compte pas. C’est pas la même chose !

– Ah bon ?!

– Ah non, c’est correct. La guerre, là, on a droit le tuer. En plus, est-ce que c’était en lien avec la quête du Graal ?

– Ben oui, c’est toujours un peu lié…

– Alors là, c’est encore mieux ! Si c’est pour Dieu, vous pouvez buter, sans problèmes. Même que dans ces cas-là, vous pouvez les torturer autant que vous voulez. (Intéressé, presque sadique) D’ailleurs, dans ces hommes que vous avez butés, il y en avait qui suppliaient leur mère que vous leur rendiez grâce ?

– Je ne sais pas. Possible…

– Ah ouais, parce que j’aime bien quand ils couinent !

Ça représente tellement bien, même dans un contexte humoristique, ce qu’est l’Église: une entité hypocrite de part en part. D’un côté, elle joue la carte de la moralité, mais quand ça s’applique à ELLE – ah ben là ! – la moralité prend, tout d’un coup, un aspect d’une flexibilité étonnante.

Vive le deux poids, deux mesures j’imagine !

Le Bye Bye du Satellite: 13 décembre 2008

En cette fin d’année 2008, le Satellite donne un petit temps d’antenne Web à diverses personnalités de l’année 2008. Aujourd’hui, le cardinal Jean-Claude Turcotte.

Merci, pécheur homosexuel. M’enfin, passons… Messieurs et mesdames, l’heure est grave. Nous avons passé une année 2008 qui a prouvé, hors de tout doute, que l’immoralité règne en ce début de 21ème siècle. Tout d’abord avec une Comission Bouchard-Taylor qui a presque décrété que la religion et les institutions publiques ne faisaient pas bon ménage. Foutaises ! Regardez comment l’Iran va bien depuis que c’est la religion qui s’en occupe ! Tortures, exécutions publiques et régime de terreur. Vous ne me ferez pas croire que ce pays ne marche pas droit grâce à ses valeurs religieuses.

Mais ce n’est pas tout. Il y a aussi ce cours de… Ouf ! Je peine de dire le mot, mais je le dirai: éthique et culture religieuse. Oh ! Franchement ! Mettre  le christianisme à l’égal des autres religions, mais c’est un blasphème ! Je demande donc à vous, mes ouailles, pour l’année 2009 de réclamer le retour des bonnes valeurs chrétiennes. Oui, il faut agir selon les valeurs de paix et tolérance chrétiennes: il faut mettre les autres religions DEWORS de nos écoles, à grands coups de pied dans le derrière s’il le faut.

Vous savez aussi que cette année, malheureusement, j’ai décidé de remettre ma médaille de l’ordre du Canada puisque le gouvernement canadien a décidé d’honorer L’ASSASSIN ou, si vous préférez bande de pécheurs, le docteur Morgentaler. Comment le gouvernement canadien peut récompenser un être aussi immoral qui tue des bébés ? QUI TUE DES BÉBÉS ? Des enfants, bon sens ! Les agneaux innocents du Seigneur sacrifiés par des pécheresses incapables de pratiquer l’abstinence.

[Dring !]

Pardonnez-moi, je prends ce téléphone. (Il décroche.) Allô ? Oui, absolument, nous devrions donner une bourse pour les études de ce prêtre qui a abusé une vingtaine d’enfants. Il le mérite ! Pardon ? Le lieu d’étude est à 5 mètres d’une garderie ? Je n’y vois aucun inconvénient. Bien ! Vous le saluerez de ma part ! Au revoir. (Il raccroche.) Qu’est-ce que je disais, déjà ? Ah oui ! L’Église continuera de combattre l’immoralité du bout des ongles et les femmes avortées et les homosexuels ont intérêt à se repentir s’ils veulent accéder aux places près de Dieu !!!

En terminant, j’aimerais clarifier des faussetés que d’hérétiques athées propagent à mon sujet. Certains osent dire que mes positions et mes propos virulents ne sont fait que pour plaire à Rome pour éventuellement succéder à Benoït XVI lorsqu’il trépassera. Calomnies ! Sachez qu’aucun homme d’Église ne cherche le pouvoir et n’a cherché le pouvoir dans l’histoire de l’humanité, bande d’hérétiques, et que jamais je ne souhaiterais que notre bien-aimé pape meure. Néanmoins, je soulignerai à mes collègues cardinaux qu’hier soir, j’ai eu une vision où Dieu me pointait du doigt. Pas que je veuille influencer quelle que décision que ce soit, mais disons que je l’impression que Dieu Tout-Puissant m’a choisi pour remplacer l’autre taouin quand il va crev… (mal à l’aise) Heu… Oubliez ce que je viens de dire.

Bref, je vous souhaite à tous de Joyeuses Fêtes de Noël célébrées de manière chrétienne et une excellente année 2009 dans la moralité. Quant aux hérétiques athées et pécheurs perpétuels… euh… ha ha !… (tout bas) mes esti…, (ton normal) je vous souhaite de trouver la foi et de trouver Jésus dans votre quotidien. Car vous savez, Dieu est partout et il vous regarde quand vous copulez pour votre simple plaisir et non pour vous reproduire !

Merci Monseigneur.

Bon, ça devrait les inhiber les petits pervers qui baisent à la semaine longue d’imaginer un vieux barbu qui les regarde ! Kin mes esties, vous allez arrêter de vous foutre de ma gueule parce que je ne baise pas !

Euh… Monseigneur, nous n’avions pas arrêté l’enregistrement.

Non ?

Non.

Je pense que vais aller me confesser derechef. Excusez-moi mon brave pécheur à la déviance pécheresse… (Il part en courant.)

Le sacre de l’hypocrisie

Petit billet parce que je ne pouvais m’empêcher de parler de cette affaire qui m’a fait sacrer depuis hier soir. Je jasais avec un ami de ça par Internet et on était bleu marin de colère. Cet ami était plus catholique que moi (qui l’est à 0,005 % parce que je suis baptisé genre) et franchement, son pourcentage descend à une vitesse folle en voyant l’hypocrisie ecclésiastique.

Alors, comme ça, Monseigneur Tire-crotte Turcotte lâche sa médaille de l’ordre du Canada à cause que celle-ci sera remise au médecin Morgentaler ? Bon, c’est pas dur de savoir qu’il n’accepte pas ce médecin qui a permis de légaliser l’avortement au Canada. Je sais, le dossier de l’avortement est très épineux. Personnellement, je suis plutôt pro-choix sauf que je suis d’accord que ça n’a aucun sens que certaines femmes utilisent l’avortement comme moyen de contraception. Disons que je suis fort mal à l’aise, par exemple, avec une femme qui se ferait avorter cinq fois de suite parce qu’elle n’est pas capable de dire à ses partenaires de porter un condom ou de s’arranger pour ne pas tomber enceinte si elle ne veut pas l’être. Par contre, qui sommes-nous pour dire à une femme: « tu t’es fait violer et tu es enceinte ? Assume ! » Non, ça s’appelle la liberté de son corps. Mais évidemment, tant qu’on ne l’a pas vécu, c’est facile de juger et de dire: « Ben voyons ! Je garderais l’enfant ! »

En plus, Monseigneur ose quasiment dire de voter Parti Conservateur car c’est le seul parti pro-vie proposé et que ceux qui votent pour un parti pro-choix ne risquent pas de gagner leur ciel… Je pensais qu’on avait séparé religion et État ? Et pendant ce temps-là, Monsieur Morale est tout fier d’annoncer qu’un prêtre accusé de pédophilie aura une bourse de 60 000$ pour étudier (wow ! je croyais qu’il y avait un voeu de pauvreté dans l’Église…). Quand on lui fait remarquer cette incohérence, ah là ! CE N’EST PAS PAREIL ! C’est une erreur de jugement et il faut pardonner cet homme qui pourra se remettre dans la voie de Dieu. Même que le « charmant » prêtre nous demande quasiment avec arrogance (normal, c’est la seule façon que Monseigneur a de s’exprimer, l’arrogance) qui sommes-nous pour juger ?

J’ai toujours trouvé le cardinal Turcotte arrogant, hypocrite, fallacieux et extrêmement inhumain. Mais là, là ! Il s’arrange pour torpiller sa propre religion. Alors, si je comprends bien la logique de l’Église catholique qui ne semble pas avoir de logique:

1) Femmes = êtres soumis à la volonté divine

2) Homosexuels = Vicieux tentés par le diable, doivent se purifier

3) Avortement = Crime mortel que Satan va cogner à ta porte pour réclamer ton âme

4) Les extra-terrestres = ouais, pourquoi pas ?

5) Les prêtres pédophiles = on n’a pas à les juger

Wow ! Super ! Et ça se dit détenteurs de LA Morale avec un « m » majuscule… C’est d’une dégueulasserie sans nom cette attitude d’autruche qui se fout la tête dans le sable en disant: « Non, il n’y a pas de prêtres pédophiles ! » ou « Ce n’est pas grave ! Il faut pardonner ! » Pire, monsieur Turcotte (phoque off ! je ne l’appelle plus monseigneur, il ne mérite même pas ce titre) dit qu’il faut que les victimes d’abus apprennent à vivre avec ça comme quelqu’un avec une infirmité… Wow ! Quelle sensibilité humaine digne de ce que la religion catholique (celle que j’ai lu, en tout cas) dicte. Sérieusement, je ferai un billet là-dessus éventuellement, mais si j’étais Jésus et que je reviendrais sur Terre… Oh boy… Mais on en reparlera. Bref, quel culot ! Après tout, on pourrait leur remettre la question sur le nez: pourquoi vous n’apprenez pas à vivre avec la réalité du 21ème siècle ? Ah, c’est vrai ! Là, ce n’est pas pareil ! Vive le deux poids, deux mesures ! Je pourrais parler longuement des prêtres pédophiles qui n’ont jamais été excommuniés et dès qu’il y avait une plainte, on ne faisait que les déménager de paroisse… et parfois, à seulement quelques kilomètres de là où ils avaient abusé des enfants.

Benoît XVI est en France en ce moment (je vous plains, chers cousins) et a déclaré, mal à l’aise bien sûr avec la laïcité française, que la religion catholique devrait prendre plus de place dans la politique mondiale. À cette proposition, je réponds non. Pourquoi ? Une simple réponse, même s’il y en aurait des milliers: Croisades. On est déjà dans une Croisade moderne sans que personne ose le dire à cause d’un !%($/# de chrétien born again… Alors, on voit ce que ça fait le mélange religion/politique. Non, merci. Je vais dire dans la lignée de pensée du sympathique et allumé Renart: la religion, c’est de la m…