Perdu dans l’espace

Espace: ultime frontière. Là où la main de l'homme n'a jamais le pied - dixit une ancienne série télé. Et peut-être que c'est pour le mieux quand on y pense.

Ouaip… Contrairement à ce que tous ont cru, je ne suis pas mort. En fait, réutilisant la métaphore du satellite, disons que j’ai perdu mon orbite depuis – oh là là ! – plusieurs mois.

Après plusieurs événements malheureux par-dessus événements malheureux, je vous avoue que j’ai eu une seule réaction: celle de l’huître. On se referme sur soi et on se la ferme !

J’ai délaissé Facebook qui me projetait un reflet ultra négatif de moi-même. Pourquoi ? Parce que j’avais l’impression de ne pas être à la hauteur des quelques bonnes âmes ayant bien voulu m’accorder leur intérêt. Tant de vies pleines et heureuses alors que la mienne… Et ne vous inquiétez pas, je le sais: j’en suis pleinement responsable. Et on s’arrêtera là, c’est déjà trop de dévoilement !

Pratiquement adieu à ce blogue aussi qui me donnait presque la nausée. Depuis l’été dernier, je n’avais plus aucun plaisir ici. Je ne répondais plus aux commentaires malheureusement. J’avais une anxiété monstre qui se bâtissait à chaque fois que ma boîte courriel affichait un « Un nouveau commentaire a été posté sur [nom du billet]. »

Quand j’ai créé cet endroit il y a 2 ans, il me semble que je n’avais que du plaisir. J’écrivais inconsciemment, sur tout et sur rien, les commentaires me passionnaient et même si parfois j’étais affecté par certaines critiques, je finissais toujours par retomber sur mes pattes.

Sauf que depuis l’été dernier, je me suis mis… à me prendre au sérieux, malgré moi. Oh le blasphème du blogueur que je viens d’admettre ! Car voilà le danger: croire que notre petit espace Web gratuitement offert a un quelconque impact sur la vie des gens. Oh bien sûr, ils viennent nous lire mais changent-ils vraiment d’idée ? Après tout, soyons honnêtes: des grandes gueules ont parfois énormément d’espace média. Suis-je pour autant influencé par ce qu’ils disent ? Nah… Ils me font rarement changer d’avis.

Disons que tout d’un coup, je me suis mis à croire qu’il fallait dénoncer à tous vents les Harper et Charest de ce monde, les injustices et les imbécilités comme si – et voilà le péché (désolé pour cet autre terme judéo-chrétien) mortel – j’étais un des juges en importance sur cette planète.

« Pardon mon petit père ?!! » dit ma raison tout ébaubie d’une telle idée. « Te rends-tu compte que tu n’es qu’un simple citoyen et que par moment, il y a des dossiers qui te dépassent ?!! »

Dur jugement, certes, mais pas totalement dénué de sens. Je me suis parfois embarqué sur des terrains extrêmement minés dont je ne connaissais pas toute l’ampleur. Normal car rapidement on se rend compte de 2 choses lorsqu’on aborde sans cesse politique et actualités:

1) On ne peut pas avoir une opinion sur tout: horrible à dire, mais il y a des sujets dont je ne peux pas m’étendre sur un billet de 300, 500, 700 ou 2000 mots. Par exemple, le sujet de Clotaire Rapaille à Québec. Je pourrais m’étendre en long et en large et utiliser de nombreux épithètes pour choquer le lecteur. Pourtant, ma pensée se résume ainsi: quel gaspillage d’argent pour une ville qui avait déjà une super carte de visite et tout ça  dans les poches d’un moulin à paroles (sic) qui dit n’importe quoi. Point. Je ne peux m’y attarder plus car comment dire, c’est seulement ça qui me vient.

2) Il faut avoir l’esprit militant 365 jours/année, 24h/24: Disons que les vrais bons blogues sur l’actualité sont capables de s’alimenter et de brûler de tous leurs feux grâce au militantisme qui les anime. Or, ce n’est pas qu’il n’y ait pas de causes qui me tiennent à coeur, mais je ne suis pas toujours militant. Ou disons que le militantisme à tous les moments de ma vie crée chez moi des frustrations qui s’en ressentent dans mes propos et mes attitudes… ce qui fait que je nuis 100x aux causes qui me tiennent à coeur.

Bon, est-ce donc à dire que ce blogue va dériver et mourir comme beaucoup de blogues ces temps-ci (exemple tout récent: Le Petit Émerillon) ? Hé bien…

Non. 😉 Sauf que disons que je prendrai une tangente différente. Je crois que je veux revenir à mes débuts: plus de légèreté, plus de plaisir, plus de passion. Donc, en contrepartie, un peu moins d’opinions politiques et sur l’actualité.

Est-ce à dire que je laisserai totalement mon mouton frisé de l’Assemblée nationale et ses amis les clowns qui lui servent de cabinets, la Castafiore de Charlevoix, les gamins de la droite (alias l’ADQ), le Moïse trompeur (alias M. Lucien Bouchard) ou ma tête carrée albertaine préférée (sic) à Ottawa lorsqu’ils feront des bêtises ? Non… Mais je ne le ferai que par parcimonie, si je sens que je suis à l’aise avec le sujet et disons que je risque de citer des gens plus « bollés » que moi en la matière.

Le rythme de publication sera aussi plus raisonnable. Un billet par 2 jours environ. Parfois un peu plus, parfois moins.

Disons qu’il faut que je m’approprie deux nouveaux mots dans ma vie: « plaisir » et « positivisme ». Et ça commence à partir de maintenant. 🙂

Quand à mes collègues blogueurs qui croient que je les ai boudés, soyez sans craintes. Je vous ai toujours lu même dans les plus durs moments de ces derniers mois. Vous savoir toujours présent était rassurant. D’ailleurs, pour vous indiquer mon retour, il est possible que vous revoyez ma prose dans les prochaines heures et jours. 😉 Oh et à partir d’aujourd’hui et les billets à venir, je répondrai aux commentaires quand je le peux.

Bon, hé bien, le Satellite a été retrouvé. Il est bien amoché, mais il paraît que tout est réparable, non ? 😉 Alors, en selle mon gaillard et surtout – message à moi-même – fais-toi plaisir !

P.S.: Tiens, pendant que j’y suis, je fais un léger appel à tous. Y a-t-il des gens patients et gentils qui voudraient m’enseigner à gazouiller ? Je compte m’y mettre bientôt et j’aimerais être informé sur cet univers, ma foi, assez unique de ce que je peux comprendre…

Publicités

12 Réponses

  1. Comme avec Alain B., je suis bien content de la tournure des événements!

    Je partage tout à fait ton point no 1 : « On ne peut pas avoir une opinion sur tout ». J’ai décidé depuis quelque temps de passer souvent mon tour et parfois de simplement relayer l’info sur Twitter en commentant légèrement quand je peux.

    Justement, pour ce qui est de Twitter, va lire ce petit billet où j’explique pas mal la base :

    http://www.renartleveille.com/twitter-pour-les-nuls

    Et celui-là, sur l’importance du RT :

    http://www.renartleveille.com/twitter-rt-importance

    Et si tu as deux secondes, tu pourrais modifier mon adresse dans ta blogoliste pour la nouvelle? Merci! 😉

    • Et oui, c’est pour ça que Twitter m’intéresse… Ça et avec le boulot, j’ai vu que le site de gazouillis possédait plus d’atouts que ce que je croyais (préjugés que j’avais).

      Pour ton adresse de blogue, je change ça dans l’immédiat ! (désolé d’ailleurs si ça a été long, comme j’ai dit, je n’ai pas visité ce blogue depuis un bail)

  2. Heureux d’avoir de tes nouvelles!

    Je comprends un peu ce que tu veux dire. Si tu regardes mon chez moi, tu verras que je ne crie plus trop, et que je m’adonne à certains plaisirs coupables.

    J’ai commencé à avoir du fun à bloguer quand j’ai arrêté de regarder mes statistiques 😉

    Pour un cours de gazouillage, viens me gaser ça sur Facebook 🙂

    • Ouais, faudrait que je te jase tout court en fait. 😉 Question qu’on se parle de ce gobe-temps qu’est FF13… 🙂

  3. Je seconde le Détracteur : On prend plaisir à bloguer quand on arrête de zieuter les statistiques.

    Les miennes ont baissé mais je me porte beaucoup mieux malgré tout.

    Je t’avais laissé un petit mot sur Facebook pour savoir ce que tu devenais. Je commençais à être inquiète. Je suis contente de voir que tu es encore en vie. 😉

    Donne-moi des nouvelles par courriel! Raconte-moi tes derniers mois…

    Bon retour, cher Satellite!

    • Ouais, désolé du long silence… 😦 Je te redonne des nouvelles dans les prochaines heures par courriel. Merci de ces bons voeux. 🙂

  4. Hé bien on va amorcer tout ce beau positivisme là en t’annonçant que mon livre « L’Origine de la Vie-Autobiologie de Molécule Originelle » vient tout juste de paraître, à la Pastèque. Je fais un lancement à Québec le jeudi 8 avril (de 17h00 à 20h00) et qu’il serait cool que tu y soit parce que, tel que promis, TU AS DROIT À TON EXEMPLAIRE GRATUIT! C’est-y pas plaisir et positivisme tout plein ça? 🙂

    Tu peux me rejoindre à l’adresse suivante: leiftande@yahoo.ca

    Et tu peux aller voir mon blog pour plus de détails sur le lancement et/ou le livre. À bientôt et bonne chance!
    🙂

    Leif

    • Wow ! Génial ! Il faudrait bien d’ailleurs que j’y aille à Québec. J’aurais bien envie… Je verrai ça.

  5. Moi je regarde religieusement mes statistiques depuis longtemps, et ça n’a jamais gâché mon fun! 😉
    Je suppose que ça réside surtout dans l’attitude avec laquelle on les regarde. Moi c’est surtout de la curiosité, le plaisir d’interpréter. Les hausses ou les baisses, chez moi, en général ça ne veut pas dire que j’ai des nouveaux visiteurs ou que je perds des lecteurs (comme tous les wordpress de base, mon blogue ne comptabilise pas les visiteurs uniques), mais que les mêmes sont venus plus souvent ou moins souvent.
    Les grosses baisses sont plus ou moins des piqûre de rappel, parce qu’elles surviennent en général parce que ça fait longtemps que je n’ai pas donné de nouvelles.
    Et puis avant j’avais un blogue où il n’y avait aucun outil statistique… et honnêtement, bloguer à l’aveugle, sans savoir si on est lu, c’est gossant. J’en étais à quêter des commentaires pour savoir si on me lisait, c’était pathétique. De ce côté là, les stats, ça libère.

  6. Tu sais, j’arrive toujours en retard. Bon, ça explique ton silence sur les chaînes de commentaires… Heureux d’apprendre que ça va bien pour toi. Rappelles-toi lorsque tu bloguais pour te faire plaisir. 😉

  7.  »Car voilà le danger: croire que notre petit espace Web gratuitement offert a un quelconque impact sur la vie des gens. Oh bien sûr, ils viennent nous lire mais changent-ils vraiment d’idée ? »

    C’est vraiment triste de lire ça. Non, pire: ça me fâche!

    bien sûr que ca a un impact sur la vie des gens. Tu es simplement victime de l’effet de Génération Spontanée, dont tu trouvera l’explication sur le web.

    Tu es le seul blog spatial que j’ai trouvé à date, faut pas lâcher!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :