Faut que j’arrête de tomber sur Call-TV

Je n’écoute plus TQS depuis plus d’un an et pourtant, depuis quelques semaines, lorsqu’il est tard le soir je ne peux pas m’empêcher de tomber sur Call-TV, ce moyen facile pour une station de se refaire le plein d’argent en économisant sur le staff en faisant faire l’émission en Autriche chef d’œuvre de la télévision québécoise, un questionnaire qui va passer dans les annales.

On le sait, Call-TV, c’est une grosse arnaque loterie téléphonique. C’est le principe de mettre un petit papier dans une boîte en carton en espérant qu’il soit pigé. Ainsi, oui, vous pouvez participer plusieurs fois mais à chaque fois, ça vous coûte 1$ si vous ne tombez pas sur une ligne chanceuse et si vous ne répondez pas bien. Une magnifique crosse idée qui a fait son chemin dans plusieurs pays.

Théoriquement, c’est le genre d’émission qui me fait décrocher au point de 2 minutes. Surtout avec leur décor bleu pétant qui donne mal à la tête, leurs animatrices prises dans le fond d’une boîte de « Cracker Jack » qui meublent du temps vu que le jeu est truqué pour que seuls les petits montants soient souvent remportés, les deux même musiques de fond qui jouent (du Batman et du Pirate des Caraïbes) et leurs jeux à deux sous.

Or, faut que j’arrête de tomber là-dessus car – et c’est là le côté machiavélique de mettre une émission à cette heure-là – mon épais intérieur, celui qui ferait confiance les yeux fermés à Earl Jones, Vincent Lacroix et Jean Charest, se met à me parler pendant cette émission-là. Il me force à rester là pendant une vingtaine de minutes. Parce qu’il essaie de me convaincre de participer, surtout quand il y a des gros montants et que ce qu’il demande est facile.

Heureusement, ma raison reste quand même éveillée et me rappelle que justement c’est facile et c’est tentant pour qu’on appelle et qu’on donne de l’argent à une station de télé qui aurait peut-être mieux fait de mourir quand on voit ce qu’ils vont en faire… Je n’ai donc jamais décroché le combiné pour téléphoner. N’empêche que je n’aime pas que cette émission réussit à faire parler mon épais en moi. Déjà qu’il parle dans tellement d’autres domaines (boulot, amitié, amour…), qu’il me laisse ma distance critique télévisuelle s’il vous plaît !!!

Ouf, ça a fait du bien d’en parler. Là, mon épais intérieur a tellement honte qu’il ne tentera plus de me faire tomber dans le piège. 😉 Merci de m’avoir lu. Pas impossible que j’en reparle de mon épais intérieur.

Publicités

2 Réponses

  1. C’est, entre autre, à cause d’émissions telles que celle-ci que je persiste à ne pas avoir le câble. Ceci dit, j’adore les offres exceptionnelles et les outils de qualité offerts à Boutique TVA.

  2. Ouaip. Chaque fois, on se dit: « hey, c’est tellement facile! On décroche le téléphone, on répond et on a 200$ [ou autre somme] ».
    Je ne remercierai jamais assez mon papa de m’avoir appris à ne pas croire en l’argent facile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :