Pour tout le reste, il y a…

Se sauver de la faillite. Coût: une usine à Beauharnois et des centaines de chômeurs.

Recevoir 175 millions du gouvernement du Québec pour contrer la crise. Coût: Faire du chantage en masse.

Développer un complexe industriel au Cameroun. Coût: 6 milliards de dollars.

Faire chier un syndicat, siphonner l’argent d’un gouvernement mou en faisant semblant qu’on est dans la merde et développer un méga investissement qui va rapporter gros car c’est plus que facile d’exploiter des gens dans un pays du tiers-monde: ça n’a pas de prix.

Oui, ça, c’est Rio Tinto Alcan…

(Oui, je sais, ça développera des boulots au Cameroun et ça ne me causerait aucun problème de prime abord. Sauf qu’autant il y a 3 mois, ça suppliait de l’aide gouvernementale et des concessions des employés pour ne pas fermer à cause de la crise économique et là, tiens, 6 milliards apparaissent pour développer un complexe en Afrique… À ce que je sache, le prix de l’aluminium n’a pas remonté subitement de 40%. Sans compter que sans vouloir insulter les Camerounais, c’est quand même plus facile pour une grosse corporation comme Rio Tinto Alcan de s’installer là et trouver des employés moins éduqués qu’on n’est pas obligés de payer comme les employés québécois…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :