Tout est beau, y a rien à voir

Tout d’abord, un mot pour tous ceux qui ont commenté sur mon billet d’avant-hier. Merci. 🙂 Je sais que je vous réponds dans les commentaires, mais pareil. Ça a fait du bien d’écrire ça en cette Fête des Pères. Mais passons…

Je voulais réagir sur ce sujet qui, bien qu’ayant eu une couverture régionale (je peux vous le confirmer) est passé malgré tout assez dans le beurre. Voyez-vous le maire de Roxton Falls a décidé qu’il ne publierait plus d’avis municipaux dans un journal local. Il invite même ses concitoyens à boycotter l’hebdo. Porque ? me direz-vous dans votre espagnol parfait. Voyez-vous, la Ville de Roxton Falls a décidé qu’elle allait agrandir elle-même la garderie… Or, c’est illégal. Forcément, la journaliste fait son BOULOT et rapporte les faits et publie le tout dans l’hebdo. Sauf que monsieur le maire est pas content. Pour lui, un journal local ça doit ENCOURAGER sa place et pas la descendre. L’histoire est bloguée sous la plume de Michel Laliberté et de Patrick Lagacé.

Ah, c’est « ti » pas magnifique de voir ça : un maire qui se prend pour Duplessis ! Alors, si je comprends bien, quand tu es en région et que tu gagnes misérablement ta croûte avec un hebdo local, tu dois « téter »… Génial ! Pour moi, y a quelque chose que ce maire – et beaucoup d’autres – n’ont pas compris: les journalistes ne sont pas là pour flatter dans le sens du poil. Ni nécessairement pour foutre la merde, remarquez. Ce sont les gardiens de la société. Ils regardent, s’informent et rapportent. Parfois, ce sont des belles histoires, parfois ce sont des scandales.

Ah bien sûr, parfois, on utilise des gros titres bien scabreux pour une nouvelle qui, une fois lue au complet, s’avère pas aussi terrible que ça… Mais ça, les amis, ce sont davantage des choix de rédacteurs en chef (et de propriétaires qui veulent beaucoup de sous), pas nécessairement de journalistes.

Et dans cette histoire, on ne parle même pas de ça. On parle d’une journaliste qui suit l’actualité locale. Or, ces rénovations illégales font partie de l’actualité locale et elle se devait, en son âme et conscience, de publier cette histoire. Évidemment, c’est le genre de chose qui n’arriveraient jamais dans un gros média. Au pire, comme Gérald Tremblay, les gens concernés pètent une coche et ça finit là. Malheureusement, y a une pression énorme sur les hebdos locaux. En effet, comment écrire sur les attitudes douteuses d’une compagnie de la place quand elle te paie de la publicité ? Dans ces journaux, si un journaliste ose dénoncer un individu, il paiera cher les représailles… Au mieux, ça sera un mouvement de boycott. Au pire, ça peut aller au règlement de compte…

C’est désolant de voir ce genre d’attitude, en tout cas. Évidemment, je comprends la raison de l’attitude de ce maire: avec les élections municipales en novembre prochain, on aime mieux éviter les scandales. Sauf que, comment dire, c’est à lui de prouver qu’il est un bon maire en cessant de faire des choix illégaux, non ?

Et après ils diront que la démocratie n’est pas en danger… Ben non, un maire peut juste décider du jour au lendemain de pratiquement bousiller un hedbo local indépendant ! Aucune raison de se questionner, voyons !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :