Les « sauveurs »

Source de l’image: Point Sud

Bon, après des semaines de tergiversations et de rumeurs de couloir, Louise Harel se présente enfin à la mairie de Montréal en remplaçant Benoït Labonté (alias l’homme au charisme invisible) à la tête de Vision Montréal.

Personnellement, je suis de très loin les élections de la métropole. Après tout, je ne suis pas Montréalais et je ne le serai peut-être pas (qui sait ce que l’avenir réserve ?). Je ne saurais donc dire si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle. En tout cas, les avis sont partagés sur la question.

Sauf que quelque chose m’embête là-dedans: l’aspect presque salvateur de cette nouvelle pour certains. Je comprends un peu pourquoi. Même à une centaine de kilomètres, nous percevons l’aspect stagnant et déprimant de Gérald Tremblay qui est devenu sa propre caricature à mon avis. Il n’est plus très loin de son personnage dans Laflaque pour vous dire. Par contre, de là à idolâtrer Mme Harel, il y a quelque chose qui m’agace. Ça m’embête toujours quand on monte quelqu’un en sauveur.

Regardons ce qui s’est passé avec Obama. Il a été érigé en statue avant même d’avoir commencé son mandat et là, on s’aperçoit que – bon, c’est une amélioration face à l’administration précédente – mais on est loin de la « perfection attendue ». Surtout en plus que dans le cas de Louise Harel, on sait qu’elle est loin d’être parfaite, qu’elle a été connue pour ses phrases creuses, incapable de bien expliquer l’idée des fusions municipales (ce qui a ouvert la voie aux Libéraux et aux maudites défusions qui ont compliqué 100x plus la tâche…) et l’idée des arrondissements.

Bref, je suis mal à l’aise avec ce mouvement où on veut la rend comme la sauveuse de Montréal… Oui, bien content qu’il y ait une forte tête contre Tremblay pour les élections cet automne. J’espère seulement que Richard Bergeron et son Projet Montréal ne s’écrasera pas  devant cette nouvelle adversaire. Personnellement, même en tant que non-montréalais, j’aimerais bien voir une course à 3 à la mairie de Montréal. Question de brasser les idées, que la métropole cesse de s’enliser. Car on a beau ne pas vivre sur l’île ni près de celle-ci, Montréal reste la porte d’entrée du Québec pour une majorité de voyageurs et d’immigrants… Sauf que là, la porte d’entrée commence à être grugée par les termites, elle est sale et a l’air d’une porte du début du 20ème siècle. Il serait peut-être temps que la porte retrouve son éclat tout en tentant de devenir une métropole moderne, consciente qu’elle doit se développer dans un contexte également de développement durable, de développement culturel, économique,  etc.

Publicités

3 Réponses

  1. Moi j’aime beaucoup Louise Harel et moi aussi, je la vois un peu comme une salvatrice.

    D’ailleurs, dans le temps, je défendais avec ardeur les fusions municipales. Je pensais alors que c’était une idée géniale et je le pense toujours aujourd’hui.

    Projet Montréal, j’ai voté pour eux la dernière fois. Le programme est excellent mais le chef part à -1000 pour le charisme. C’est dommage car c’est un homme brillant. Ce n’est pas un aspect qui me dérangeait alors mais maintenant que Louise Harel est de la partie, ça change la donne un peu.

    Mais il faudra voir. Les élections ne seront pas pour tout de suite… j’ai le temps d’y penser.

  2. Ah, moi je pensais que c’était le personnage de Laflaque qui dirigeait la ville et que le vrai Maire Tremblay faisait des apparitions à Laflaque ;P

  3. Mon beau p’tit Satellite en or, je parle de toi dans mon dernier billet. Je parle de cinéma.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :