Souverainiste, autonomiste, hé cr…


Je n’ai jamais été un fan fini du PQ. Ça m’a d’ailleurs causé quelques problèmes à l’époque où je connaissais un partisan fini du Parti où tout ce que faisait le parti était bon et etc.

Ce fanatisme exacerbé m’a rendu malade de la formation politique, mais avec le temps et surtout avec le fait que je suis souverainiste, forcément, on n’a pas trop le choix. C’était ça ou voter pour le fédéralisme de soumission (Parti libéral) ou un fédéralisme mou où « on-espère-que-peut-être-Ottawa-va-nous-donner-plus-d’autonomie-mais-bon-on-ne-fera-pas-de-crise-si-jamais-ça-n’arrive-pas » (ADQ). Bon, alors, on comptait sur le PQ avec sa souveraineté par voie de référendum.

Sauf que la  grande dame de Charlevoix ne voit pas les choses du même œil et propose, sous un PQ régnant, une série de référendums pour rapatrier petit à petit des pouvoirs d’Ottawa au Québec… Les partisans s’exclamant même que sous leur gouvernance, le Québec aura une position « très autonomiste ». Euh… Si vous êtes pour adopter le programme de l’ADQ, dites-le tout de suite que je ne vote pas pour vous autres dans 3 ans.

Oui, je sais… L’heure souverainiste sonne croche dernièrement. Il n’y a plus de mouvement de masse, un référendum serait perdant à l’heure actuelle, etc. Sauf que pourquoi copier mot à mot une résolution adéquiste ? C’est drôle, je sens que le PQ n’a toujours pas digéré sa défaite de 2007, voyant les adéquistes les dépasser… Alors, la stratégie péquiste: « On va copier les grandes lignes de l’ADQ. Leur parti sans Mario Dumont va s’effondrer et on pourra reprendre des votes dans la région de Québec et ailleurs. » Sauf que ceux qui votaient PQ ne voulaient surtout pas voter pour des résolutions adéquistes. Le PQ était le dernier refuge (excluant Québec Solidaire) pour ceux qui ne voulaient pas voter pour un parti de droite et un parti de centre-droit.

Alors, si je vous ai bien compris, vous êtes en train de me dire de voter Québec Solidaire la prochaine fois…

Ah oui, bon, j’oubliais le Parti indépendantiste mais comment dire, mis à part Victor Lévy-Beaulieu qui gueulait fort, ce parti était facile à oublier, mettons.

Le billet du jour: Le gros Bon Sens qui parle de ce nouvel acte d’éclat questionnable de la PETA (excusez mon pléonasme= le manque de jugement dicte la majorité de leurs actions). Alors, comme ça en boycottant le sirop d’érable canadien, ils pensent arrêter le massacre des blanchons (bébés phoques). Une petite nouvelle pour ces ignorants: ça fait une vingtaine d’années que la chasse aux bébés phoques est interdite. En fait, s’ils ont trouvé des bébés phoques morts dans les dernières années, on pourrait même se demander si ce ne sont pas eux qui sont en arrière de ces meurtres… Après tout, pour certains, la fin justifie les moyens. Même Christian Vanasse qui a déjà défendu le groupe n’en revient pas de leur position actuelle. Parfois, en voyant cela, j’ai l’impression que les végétariens et les gens qui ont à coeur le bien-être animal sont représentés par les Talibans de la protection de la faune…

Publicités

7 Réponses

  1. Le PQ n’a plus grand chose à offrir, sinon le triste spectacle d’une clique de carriéristes ayant choisi de faire un métier sur le dos des espoirs violés d’une large partie de la population.

  2. Eh bien moi, je me contenterai de dire que je suis tellement blasée que je suis tentée de donner une chance au projet.

    Non, en fait, c’est pas vrai.

    Ce n’est pas fou, cette idée de référendums sectoriels.

    En fait, moi j’aimerais beaucoup qu’il y ait plus de référendums en général. Que la population soit consultée plus souvent sur des projets de loi. Dans ce cas-ci, on parle de rapatrier des pouvoirs d’Ottawa… mais si on élargit ça, ça pourrait être pour bien d’autres choses!

    Le problème, c’est que tout se passe au-dessus de nos têtes. Les décisions se prennent très loin de nous. Le peuple ne se sent pas impliqué.

    Si on consulte plus souvent le peuple, je pense que celui-ci, par ricochet, s’informera plus. Et plus le peuple sera informé, mieux ce sera, à mon avis, pour la souveraineté.

    Alors à moyen terme, je pense que ça pourrait être une bonne stratégie.

    Maintenant que je ne suis plus prise dans un carcan et dans une clique fermée, je suis bien ouverte à explorer les options.

  3. Je seconde Noisette!

    • @Noisette et MFL> Ah, je suis d’accord avec des nouvelles stratégies quant à la souveraineté, je me demande juste pourquoi emprunter mot pour mot la stratégie (que je trouve boiteuse) de l’ADQ. C’est ça qui m’embête le plus. Et oui, Noisette ça serait effectivement bien d’avoir notre voix plus souvent dans les décisions… mais le problème est que ça serait hyper compliqué et coûteux en utilisant le vieux système électoral. Je dirais bien: utilisons l’Internet, mais trop hasardeux et de risques de trafiquer des votes… 😉

  4. Ah mais tu sais, Satellite, l’idée des référendums sectoriels se discute au PQ depuis bien avant l’arrivée de l’ADQ dans le décor. 😉

  5. Rapatrier les pouvoirs un par un, c’est un excellent moyen de faire quelque chose de concret. Si on met tous les fruits dans le même panier, on n’avance pas.

    Si cette stratégie fonctionne bien, après un moment, on aurait tout ce qu’il faut pour être un pays, tous les moyens seront à notre disposition. Moins d’insécurité, plus de certitudes…

    Mais ça, c’est dans le meilleur des mondes seulement 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :