De la fumée plein la tête

Aujourd’hui, le ministre de la Santé Yves Bolduc va proposer une loi qui va permettre de poursuivre les cigarettiers pour les coûts qu’occasionnent la consommation de cigarettes sur le système de santé québécois. Vu comme ça et voyant les coûts sociaux, on peut se dire que ce n’est pas fou. Après tout, huit provinces ont déjà adapté une loi semblable, pourquoi pas nous ?

Or – et je ne suis absolument pas un fumeur, ni un pro-fumeur ayant vu concrètement les effets qu’a pu avoir l’utilisation abusive de cigarettes sur un organisme humain – j’aimerais bien être l’avocat des cigarettiers pour le plaisir. Avoir Yves Bolduc à la barre et lui demander:

– Monsieur Bolduc, vous dites que la cigarette cause des dépenses d’un milliard dans le système de santé, exact ?

– Exact.

– Vos économistes disent que la consommation de cigarettes fait perdre 4,3 milliards de dollars par an, exact ?

– Oui, c’est exact.

– Alors, une question Monsieur Bolduc: comment justifiez-vous la vente encore légale de la cigarette sur votre territoire ?

Très simple. Les taxes recueillies ne valent peut-être pas 4,3 milliards, mais elles valent assez de bidous pour qu’on n’ose même pas amorcer le début de la réflexion de rendre illégal le produit… Et c’est normal. Pensons-y ! On a investi combien de milliards dans la guerre à la drogue ? Est-ce que ça a eu un impact sur le nombre de consommateurs de drogue ? Non, aucun. Au contraire, les amateurs de substances considérées illicites vont dans les pires recoins pour se procurer de la came dégueulasse (souvent coupée avec des produits chimiques qu’on oserait même pas approcher de notre nez ou de notre bouche) et ainsi financer le merveilleux crime organisé.

Et puis, c’est drôle, elle est où la responsabilité citoyenne là-dedans ? Parce que je peux comprendre que chez les gens de 40 ans et plus, peut-être que c’est plus difficile à avaler dans la mesure où ils ont connus l’époque où les médecins fumaient dans leurs bureaux et qu’il y avait des commandites de tabac mur à mur.  Aujourd’hui, je m’excuse, les jeunes fumeurs n’ont AUCUNE EXCUSE sinon qu’ils veulent bien fumer parce que le contexte est vraiment plus le même qu’à l’époque: commandites de tabac interdites, on cache les paquets dans les endroits où on les vend, le prix du produit a monté de manière astronomique, y a des campagnes anti-tabac mur à mur, on n’a plus le droit de fumer dans aucun endroit public et les paquets de cigarette sont couverts d’images dégueulasses qui rappellent que FUMER TUE.  Malgré tout, peu importe l’époque,  je considère quand même que ce ne sont pas les compagnies de tabac qui leur ont mis de force des cigarettes dans la bouche… Oui, elles sont coupables d’y avoir mis une drogue qui rend dépendant, mais alors pourquoi a-t-on continué de vendre le produit librement sachant cela ?

C’est drôle, je serais un fumeur que je voudrais bien plus faire payer le gouvernement de son inaction face à la vente légale d’un produit dangereux pour la santé. Après tout, qu’est-ce qui empêchait le Québec de dire que sur son territoire par exemple, la vente de produits avec de la nicotine était interdite ? D’obliger les compagnies de tabac à vendre du tabac « naturel », sans tout le goudron et les mautadits produits chimiques à l’intérieur de ces tubes blancs ? Très simple. La peur que le citoyen aille s’acheter de la cigarette de contrebande, ne remplissant pas les coffres gouvernementaux avec des taxes.

Alors, les bonnes intentions de Monsieur Bolduc sont plutôt incohérentes avec les positions gouvernementales actuelles face à la cigarette…

Le billet du jour: Demain, c’est la sortie de « Anges & Démons », deuxième film mettant en vedette Robert Langdon, le héros inventé par Dan Brown (Da Vinci Code). Ce film s’intéressera aux Illuminati et trouvera encore le moyen de faire ch… les catholiques et particulièrement le Vatican. Pourtant, Brown n’a vraiment pas fait de recherches poussées à mon avis, surtout à la lumière de ce billet fort lumineux provenant de l’Antre de la Vérité… En effet, il semble que les Illuminati aient pris une forme malicieuse au vingtième siècle… Cette forme, c’est la compagnie Tupperware !!! Alors que vous lirez ce texte, vous serez épouvanté de la plus grande conspiration qu’ait connu notre civilisation. Il est possible que vous riez un peu, mais nous mettrons cela sur le compte de la nervosité. Vite, il faut propager ces connaissances avant que cette compagnie de plats en plastique nous censure ! 😛

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :