Si Jésus était vivant aujourd’hui…

Animation de Patrick Boivin

Nous sommes Vendredi Saint. Forcément, il est de bon goût de parler de Jésus… ou est-ce le cas ?

Je m’étais toujours promis de faire ce billet éventuellement sur le blogue. J’aurai réussi à le faire avant l’anniversaire de celui-ci qui viendra mercredi prochain. C’est un billet un peu naïf/provocateur/pas fait pour les cathos extrémistes.

Je l’ai déjà dit, une bonne partie de mon enfance a été dans la religion catholique. Non pas que j’allais à la messe tous les dimanches, mais il y a eu une époque (de 11 à 12 ans environ) où je l’avoue, j’y allais fréquemment. J’ai fait tous mes sacrements et comment faire autrement venant d’une famille de croyants. À l’époque, j’étais carrément inconscient des inégalités, des injustices, du double discours « légèrement » hypocrite de la « plus belle religion du monde ». Il y a quelque chose que j’aimais dans la religion: l’idée de respect des autres, de partage, d’amour entre les hommes. Je me rappelle – oh la honte ! – à notre bibliothèque municipale, il y avait des BDs sur la vie de Jésus. Je les avais dévoré. Pourquoi ? Parce que Jésus me faisait le même effet que certains ressentent face à un gars comme Che Guevara, par exemple. Jésus était un révolutionnaire de l’époque: il était le seul féministe de son époque (il n’avait aucun problème à se tenir avec des femmes et des enfants), le seul qui osait voir les exclus,  le seul qui faisait chier les hommes de loi et de la religion…

Alors, en grandissant, je me suis rendu compte que la représentation de Jésus sur Terre (qui est censée être l’Église) a complètement occulté cette aspect révolutionnaire de leur prophète… Ce qui m’a profondément dégoûté et pour de bon. Ce que je veux dire, c’est que si Jésus était vivant de nos jours, il capoterait (sic !) de voir ce que l’Église est. Je suis certain qu’il serait le premier à inviter tous les catholiques à s’apostasier. Il serait horrifié de voir à quel point on a détourné son message au nom de la « loi divine », celle que LUI-MÊME combattait parce qu’elle plaçait l’homme dans un état de frustration, de soumission.

Il serait dépité par la place des femmes dans l’Église, des rejets systématiques que cette religion a fait EN SON NOM. Le Jésus dont j’ai lu le message dans les %*%# d’évangiles n’approuverait pas les actions de mongols qui se promènent avec des pancartes « God hate fags » aux États-Unis, il maudirait les Américains pour avoir osé mettre le nom de Dieu sur leur argent, il pèterait une coche de voir comment on le cite à toutes les sauces (surtout à la sauce d’intolérance), il serait scandalisé de voir un pasteur dire (comme certains l’ont fait) que les attentats du 11 septembre 2001 ont été causés par des féministes, je pense qu’il se permettrait une gifle à Benoît XVI sur les propos par rapport au condom…

Je veux dire que lorsque Jésus a dit à Simon-Pierre : « Pierre, tu es pierre et c’est sur cette pierre que tu bâtiras mon Église », je ne crois pas qu’il avait en tête ceci: « Hé, Pierre ! J’aimerais ça que tu bâtisses une organisation où, premièrement, vous allez vous entretuer pour savoir si je suis divin ou non, deuxièmement, vous allez bâtir une super grosse hiérarchie pour développer des luttes de pouvoir comme les organisations politiques et troisièmement, vous allez cracher sur le monde en oubliant carrément tout ce que j’ai dit dans les dix dernières années. » C’est malheureusement ce qui est arrivé. Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir été torturé par les Romains qui les ont rendus aussi acerbes et méfiants, mais ils n’en aura pas fallu plus pour qu’ils développent une structure hiérarchique si étouffante avec un code de loi si pénible qu’elle aura eu droit à quelques scissions.

C’est bizarre. À chaque fois que l’Église sort dans les médias, ça fout le bordel total. Et pourtant, dans des entrevues, les ecclésiastiques sont toujours là à répéter que l’Église offre un message d’amour et de tolérance. Je suis en train de me demander si ce n’est pas leur moyen de calmer une tempête médiatique. La petite couverture d’amour pour cacher la montagne d’intolérance. J’ai déjà lu d’un chrétien – à propos des dernières tempêtes qu’a subies l’Église cette année – que la religion catholique était une religion sur le pardon et qu’il fallait faire preuve du même pardon face aux hommes d’Église. Ce n’est pas faux sauf que pour avoir droit à un véritable pardon, il faut que la personne ou l’entité regrette. C’est du moins ce qu’on m’a appris. Or, ce n’est JAMAIS le cas de l’Église. Alors, pardonner quelqu’un qui n’admet pas ses fautes, ça ne marche pas.

Et puis, j’en reviens à Jésus un peu. On dit que la religion catholique est une religion de pardon. Je comprends: elle est tellement castratrice et culpabilisante ! Or, encore une fois, était-ce vraiment le message de Jésus ? Je me répète mais dans la version de la Bible que j’ai lu, il me semble que justement c’était les pharisiens qui culpabilisaient et Jésus qui disait qu’il fallait arrêter ça ce cycle de culpabilisation. Mais forcément, ça ne fait pas une très bonne religion, des gens qui se sentent heureux et libres dans leur spiritualité…

Je sais, le billet est naïf. Après tout, on ne sait rien de Jésus. Certains doutent même de son existence historique. Cependant, il me semble qu’on ne peut pas être contre les valeurs d’acceptation, de respect, d’amour, de partage, de générosité et d’entraide. Ce sont les valeurs que le Jésus mythologique a laissées. Il est juste terriblement dommage que ces valeurs aient été carrément mis aux oubliettes par l’Église…

Alors, c’est Pâques: faites-vous un cadeau, faites votre apostasie ! 😉 (Je blague, mais c’est vrai que ça pourrait être un super slogan ça. 😛 )

Sur cette extraordinaire bande-annonce d’un road-movie mettant en vedette Jésus et le Führer revenus à la vie, je vous souhaite de Joyeuses Pâques ! 😀

Publicités

3 Réponses

  1. Hi Hi… Très hot la fausse bande-annonce!! 🙂

    Joyeuse Pâques!! 😉

  2. Excellent billet. Je te rejoins entièrement sur l’importance historique de Jésus. Selon les plus récents travaux archéologiques, Jésus aurait peut-être (ce n’est pas prouvé à 100% encore) tout simplement adhéré à un mouvement de résistance qui trouvé ses échos dans sa ville natale, Nazareth. Comme bien d’autres citoyens de l’époque, Jésus était conscient des inégalités et des difficultés pour l’être humain de vivre dans un environnement « urbain ». Il aurait repris certaines idées des Essenes, des Juifs qui auraient délaissé Jérusalem pour former une communauté sur les rives de la Mer Morte.

    Selon certains théologens et anthropologues, Jésus était donc, comme tu le suggères, un « révolutionnaire » qui a décidé de devenir « missionnaire » afin de convaincre les gens de retourner aux valeurs de base de l’humanité de de réapprendre à vivre ensemble.

    Si ça t’intéresse, je te suggère le documentaire « From Jesus to Christ: The First Christians » disponible sur le site de PBS Frontline: http://www.pbs.org/wgbh/pages/frontline/shows/religion/watch/. En plus de pouvoir visionner le documentaire, il y a une multitude de liens et d’articles qui approfondissent le sujet. Passionnant.

  3. Sympathique billet en effet. De mon côté, je persiste à croire qu’il faut prendre les messages positifs de la religion catholique et délaisser tout le reste. Après tout, la spiritualité se veut un concept de bien-être et de libération et pas l’instigatrice de barrières invisibles basés sur une histoire erronée. Chaque religion possède sa part de bon sens dont nous devrions tous savoir bénéficier. Pour moi, adhérer à une religion est un peu comme se rallier à un groupe X afin d’en subir tous les clichés. Être un « chilleux », un « métaleux », un « punk », un « chrétien »… tout ça semble revenir à joindre la masse des gens qui sont tous pareils. Il faut toutefois savoir maintenir ses croyances tout en se dissociant des chefs de culte sans toutefois renier le tout, un peu comme on le fait avec la politique en chialant contre le gouvernement sans toutefois s’exiler du pays et/ou de la société.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :