Twit, Twit, Twit

Ok, là, franchement, j’ai l’impression d’avoir 95 ans. Je ne sais pas ce qui se passe dernièrement mais c’est la folie Twitter : partout on en parle. Et là, ça a l’air que TOUT LE MONDE EST LÀ-DESSUS (tiens, j’ai déjà entendu ce refrain à propos d’un certain Facebook…). Alors, là, ça m’écoeure. Déjà que ça m’a TOUT PRIS pour entrer sur Facebook et c’est à peine si j’y vais une fois par jour…Alors, en écoutant cette très intéressante discussion à Christiane Charette entre sa recherchiste Marie-Claude Beaucage,  Dominic Arpin (qui la plogue sur son blogue), Patrick Lagacé et Éric Salvail, je me suis dit: ça y est, on confirme que je suis un vieux croûton de 24 ans.

Donc, nous sommes le 7 avril 2009 et je déclare, « geek » que j’étais  (parce que maintenant, on ne peut plus dire que c’est le cas), que je me rends. Ça y est, je rends les armes ! Je suis désormais dépassé par la technologie et ça sera ainsi jusqu’à ma mort. Non seulement, mon statut de débris technologique m’empêchera d’utiliser n’importe lequel site de réseautage, mais dès cet après-midi, je vais m’acheter des « papparmanes » roses, m’enrouler dans une couverture grise et me bercer jusqu’à la fin de mes jours en méditant sur comment c’était merveilleux les messageries instantanées et le courriel d’antan, comment mIRC m’a appris à lire des phrases écrites avec une police de caractère dégueulasse (et parfois, avec des couleurs trop « flash ») et en ayant une nostalgie de ma relation amour-haine avec ICQ.

Allez, vieux schnock, va repenser avec une larme à l’oeil à ton vieux 486, le reste du monde roule lui ! Vers le vide, certes, mais il roule à une vitesse de fou.

Sans farces, je ne comprends pas le principe du « micro blogging ». Me semble que ce que j’aime du blog, c’est qu’on a l’espace qu’on veut ! Mais bon, ne serait-il pas formidable de suivre ma vie de casanier célibataire gay sur Twitter ? Tellement pas. Non, vraiment, ça ne vous intéresse pas.

Puis bon, y a pas juste des gens qui font l’apologie de Twitter, y en a qui remettent le phénomène en question.

M’enfin… Pépère vous salue du haut de sa chaise berçante en essayant de comprendre le langage SMS et ce que ça veut dire Wi-Fi. 😉

Le billet du jour: Restons dans le domaine du réseautage. Je voulais faire un clin d’oeil au Chibouki frustré qui a du mal à se départir un peu de Facebook. 😉 T’en fais pas, il suffit de savoir doser. Au pire, y a toujours ces charmantes patches pour t’en départir un peu. 😛

Publicités

18 Réponses

  1. Ah comme je te comprends!!!

    🙂

  2. Hi Hi Hi!! Très bonne idée ces patches!! :))

  3. En passant, tu n’es pas seul car j’ai refusé deux invitations pour Twitter et j’ai pas l’intention de céder… 🙂

  4. To Twit or not to Twit, that is the question!

    J’ai choisi de dire non à Twitter, car je ne voyais tout simplement pas ce que ça pouvais ajouter à ma vie… virtuelle. Rien que je ne pourrais faire sur msn ou facebook en tout cas.

    Parlant de facebook, je commence tranquillement à me préparer à enlever ça de ma vie. J’ai déjà réussi avec Myspace, mais cette fois-ci la bête est encore plus terrible. À voir! De tout manière, je m’attend à ce que ce soit déclassé par un phénomène encore plus envoûtant.

    Aye aye aye…

  5. J’ai décidé d’aller sur Twitter. Je continue de penser que c’est une perte de temps et un trip d’égo, mais bien utilisé ça peut être intéressant grâce aux liens. M’enfin, j’essaie.

  6. Bah, Twitter…

    Moi, il semblerait que j’ai quitté le navire alors que tout le monde décidait de s’y joindre. 😛

  7. Twitter ou ne pas twitter? Telle est la question! Mais comme je suis de l’école « I’ll try anything once » j’y suis allée! Et j’y retourne avec plaisir… une fois ou deux par semaine!

    Sinon, c’était particulièrement émouvant le soir de la victoire de Barack Obama de voir ce fil de presse en feu, avec tous ces « twitts » qui rentraient de partout dans le monde, dans toutes les langues, pour lui souhaiter « good night, good luck and bravo mister President ».

    C’est ce qui m’a convaincue de rester sur Twitter…

  8. Salut !

    Tu suis mon blogue. Je l’ai vu sur Tout le monde en blogue. J’avais le goût de te laisser un commentaire.

    Twitter sur Twitter n’est pas si Twit qu’on le croit. J’ai lu dans un journal en papier, que Demi Moore avait empêché un suicide grâce à Twitter.

    Si tu te trouves dépassé à 24 ans par la technologie, qu’est-ce que cela va être quand tu vas avoir 49 ans comme moi ?

  9. Hein ! Je clique sur mon nom et je ne tombe pas sur mon blogue, mais sur un site religieux. C’est quoi cette affaire-là ?

  10. Je fais un test pour voir.

  11. […] L’émergence de la “Statusphere” (note à moi-même : suis-je un dinosaure comme l’ami Satellite Voyageur à ne pas avoir un compte […]

  12. Certain disent même que twitter va remplacer le sms…

  13. Moi je n’ai pas join , ni MySpace , ni FaceBook ni Twitter , cependant je ne remet pas en cause mon GEEK , je suit les news sur seux ci quand meme , je continue a m’inscrire a plain de new trucs et un dernier rappel , c’est pas a cause que c’est populaire que c’est de la « haute technologie ».

    *PS : Wi-Fi signifie WIreless FIdelity 😉

    Bon GEEKaGe !

    j’ai 19 ans 😛

    • Effectivement, tu soulignes un bon point. Populaire ne veut pas dire haute technologie. Et très drôle pour Wi-Fi… 😉

  14. […] Mode, pédale douce, petite bête, printemps, section, statuts, twit, Twitter, Web Voilà, finalement, je me trempe le pied dans le babillage. J’ai écrit mon premier « twit » et il a fallu […]

  15. Salut Satellite (et les autres),

    je n’ai pas de facebook non plus et ça ne fait que quelques mois seulement que je me suis laissé tenter à lire ton blog, auparavant je croyais que les blogs n’étaient que pour les ados et les emos d’écrire des poèmes foireux et se montrer des photos de cicatrices sur les poignets… J’avais apparamment tord sur le compte des blogs, je vais cependant remettre ça sur twitter : ça sert juste à dire à tout le monde que t’es en train de te couper les veines et que tu veux que le plus de monde t’entendent vite…
    Le seul usage que je vois de twitter, c’est dans un petit groupe de gens qui doivent s’échanger des informations… Pas nécéssairement vite, mais efficacement malgré tout. Des membres d’une équipe de travail qui ne sont pas dans le même bureau ou tout simplement une troupe de role-player qui veulent se prévoir une game sans remplir une boîte de courriel. Mais si ça devient comme facebook et que c’est la guerre à qui a le plus de gens pluggés à son twitter, ça va être laid.

    • Mouhahahaha. Pour les blogues, mon cher ami Franxou, on passe tous par cette phase où on croit que ça sert à rien. Au départ, j’avais même écrit un article sur le Sans-Papier où je ne comprenais pas le phénomène. Puis, c’est en lisant certains que j’ai compris que non, ce n’est pas nécessairement un journal intime. C’est l’occasion d’avoir une vitrine Web pour exposer ses dessins, ses idées, ses opinions. Bien sûr, il y a du bon comme du mauvais, mais en général, y a du bon. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :