Dans le désert

Billet un peu fourre-tout aujourd’hui, mais j’avais le goût de bloguer. Sauf que je suis dans un drôle d’état et j’en parlerai en fin de billet dans la partie personnelle (bref, la partie que vous pouvez sauter mouhahahaha).

Tout d’abord, un mot sur le Commissaire au lobbyisme qui a décrété que Philippe Couillard n’avait pas commis d’infractions au lobbyisme en ayant des rencontres avec deux membres de la compagnie pour laquelle il travaille AVANT sa démission l’an dernier. J’entends déjà des gens dire: « Bon, voilà, bande de gau-gauchistes, vous vous êtes énervés le poil des jambes pour rien ». Premièrement, je n’ai jamais dit qu’il y avait eu infraction là-dessus. Jamais. Ça ne m’est même pas venu en tête. Deuxièmement, pas d’infractions ne veut pas dire qu’un point de vue éthique, c’était la meilleure décision de la part de M. Couillard. Mais bon, il semble que selon le bon voeu populaire le terme éthique = « truc qui fait ralentir la richesse du Québec ». Je m’excuse, mais dans ma tête, il y aura toujours un doute entre les bons mots du docteur et ce qu’il pensait et disait à son ministère, peut-être un peu influencé par ses « amis du lobby ».

Y a aussi cette nomination fort controversée de Michael Sabia à la tête de la Caisse de dépôt. Bon, je ne connais pas vraiment le gars. Je sais une chose par contre: mon dieu qu’on n’a pas d’argument quand vient les critiques du type « il n’aura pas les intérêts du Québec à coeur ». J’écoutais le Club des Ex et il y avait Benoît Bouchard qui disait: « Franchement, quelles ridicules affirmations ! Le gars ça fait 16 ans qu’il vit à Montréal ! » Ah, parce que c’est une preuve qu’il va aimer le Québec Inc. ça ? Il y a des Anglais(es) qui vivent à Montréal depuis toute leur vie et méprisent les Québécois à fond. Ça ne veut rien dire. En plus, génial ! Un président de la Caisse qui ne parle pas français, ça va être beau à la remise du rapport annuel…

Mais le plus troublant ce sont les commentaires du milieu des affaires qui viennent autour de cette nomination maladroite et sortie de nulle part. Car je lis surtout que le gars n’a pas teriblement prouvé sa compétence avec BCE. Que le Devoir le souligne, soit. Mais à ce que je sache, le journal Les Affaires n’est pas une publication de gauche et pourtant, il y a de gros doutes face à cette nomination. Alors, c’est moi ou ce n’est pas rassurant ? M’enfin ! Ça sera peut-être du bonbon à blogueur… 😉

La partie que vous pouvez sauter

Bon, là, on tombe dans le moins intéressant. La partie personnelle. 😉 J’ai intitulé ce billet « Dans le désert ». Parce que j’ai l’impression d’être dans un drôle de désert. D’un côté, je vais bien. Je peux pas dire que bien des malheurs me tombent dessus, des petits emmerdements de temps à autre certes mais rien de dramatique.  Comme tout le monde, bref. Mais en général, mon humeur serait d’au moins 8.5-9/10 (ce qui est bon). Pour le blogue, ça va. J’ai l’impression d’avoir trouvé un rythme potable de fonctionnement. 🙂 Mais il y a quelque chose qui me titille, quelque chose qui se passe en moi. Ce n’est pas négatif, c’est juste… Des questionnements, des doutes. Quelque chose qui me tiraille les tripes sans me faire souffrir abondamment.

Et je ne peux pas en parler. Voilà l’affaire. Je me sens comme dans un désert où je suis armé pour survivre, il fait super beau, le décor est magnifique, mon périple se déroule relativement bien (lentement mais sûrement), mais… Il me manque un accompagnateur, quelqu’un qui dissiperait mes doutes quand j’ai l’impression de ne voir que des dunes devant moi. Et pourtant, ce n’est pas le choix qui manque au niveau amis, famille, etc. Or, aucune de ces personnes ne peut m’aider avec ça. À chaque fois, je me dis que « Ah non ! Ça serait trop complexe ! ». On dirait que je sais que je dois affronter ces doutes seul, mais je trouve ça dur parce que ça concerne des trucs irrationnels. Et c’est très difficile à expliquer (comme vous pouvez le voir 😉 ).

Alors, est-ce que je vais bien ? Oui. Parfaitement bien ? Non, je suis dans le désert à combattre des dunes de trucs totalement irrationnels. Et c’est un combat qui s’annonce long… (Excusez ce bout totalement émotif et confus, mais ça fait du bien de mettre une image sur ce qui se passe dans mon être qui peut être tordu à ce que vous pouvez voir.)

Le billet du jour: On reparle encore de police aujourd’hui. En fait, c’est Noisette qui nous parle des nouvelles mesures prises pour sélectionner les aspirants policiers. Je n’ai pas connu de recrues de policier, mais j’ai déjà entendu des histoires comme Noisette le raconte. Y a parfois des petites recrues baveuses qui deviennent rapidement des policiers baveux, malheureusement. Peut-être que les nouvelles mesures de sélection calmeront les ardeurs de ceux qui cherchent surtout à dominer le public…

Publicités

8 Réponses

  1. Même si je ne comprends pas exactement de quoi tu parles, ta partie personnelle me parle. J’ai comme un petit goût d’échec dans la bouche, comme si la futilité de la vie me frappait en pleine face. C’est peut-être le fait d’avoir un enfant qui me fait ça…

    • Mon dieu, futilité de la vie… Ce n’était pas ce que j’avais en tête. Surtout que comme tu le dis, tu as un enfant. Il me semble qu’au contraire, ça donne plein de sens à cette vie. En fait, je crois que je trouve dur nos sentiments irrationnels, parce que justement ils sont chaotiques, confus… comme mon billet finalement. 😉

  2. On dirait un de mes billets; émotif, personnelle, mais qui touche à l’universel sans qu’on sache pourquoi! Je m’y reconnais également. J’aime bien l’idée de ne pas être la seule « weird », métaphoriquement parlant de la blogosphère! 🙂

    • Ah non, parfois, je peux être assez « weird » quand je veux… Ce qui me désole, parce que je me considère comme un intellectuel alors quand le coeur a ses raisons et parle plus fort, ça m’énerve. 😛

  3. Merci pour la petite plogue… Il me tient à coeur, ce billet 🙂

    Et puis, moi, ça m’intéresse quand tu parles de choses un peu plus personnelles… Sauf que c’est tellement flou que je ne sais pas trop quoi en penser. Mais tu sais, Alex, il y a des gens comme moi qui ne demandent qu’à t’écouter. 🙂

    • Ah que tu es fine ! 🙂 Je sais, c’est très flou, mais je le veux comme ça. J’aurais pu identifier des trucs précis, mais non. Je préfère que même mes proches ne sachent pas trop ce qu’il en est. 😉 Comme je l’ai dit, je ne sens pas qu’ils pourraient m’aider à ce propos.

  4. Ton truc personnel a suscité plus d’intérêt que le reste de ton article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :