Quelques heures avant les « célébrations »…

On célèbre au Satellite Voyageur. En effet, c’est décembre qui prend vie demain et c’est également, le « Bye Bye du Satellite Voyageur » qui va s’amorcer. Parodies, petites caricatures de notre actualité bien chargée de 2008… Sans dire que je serai aussi bon qu’un véritable Bye Bye, j’essaierai en premier lieu de m’amuser personnellement. C’est l’important, non ?

Ainsi, je me donne le droit de : 1) ne pas être toujours pissant (bref, ça peut arriver que ce que j’écrive est plate), 2) d’être baveux avec certaines personnalités, mais ça n’implique pas nécessairement une haine farouche et aveugle contre cette personnalité et 3) de ne pas couvrir nécessairement tout de 2008. Je veux en couvrir beaucoup, mais surtout ce qui m’allume et qui me permet de trouver des gags. Alors, peut-être que certains événements ne seront pas couverts.

Par la même occasion, j’ai eu une révélation choc ce soir. Vous savez ce blogue que j’appréciais particulièrement d’une certaine Molécule ? Ce blogue qui suivait la vie d’une molécule toute l’année 2008. Le blogueur derrière ceci était anonyme jusqu’à… jusqu’à ce soir ! En effet, un squelette sort du placard du bédéiste de talent Leif Tande qui admet avoir été l’auteur de ce truc toute l’année ! Ce qui peut expliquer que sur son blogue personnel, c’était plutôt… « mort » ou disons que les billets étaient sporadiques. Je l’avoue, je me suis fait avoir dans le subterfuge de cette « Molécule »… mais quelle belle façon de se faire avoir ! 😀 Bravo Leif pour cette idée géniale et on a bien ri de cet humour fort intelligent et à la fois burlesque presque. Il te reste un mois et j’ai hâte de lire la finalité du truc. Finalement, je peux dire que le premier commentateur du blogue est Leif Tande (dont je pourrais dire le nom véritable, mais j’aime trop le nom d’artiste). J’en suis honoré et on espère te voir continuer sur la blogosphère. Par contre, comme tu l’as dit sous ton alias Molécule, peut-être pas au rythme d’une BD par jour. Tu as femme et enfants et on comprendra donc tes silences occasionnels. 😉 Allez, bravo encore ! Moi, le trac me prend à quelques heures du sketch du 1er décembre… Un indice ? Une certaine émission de celle qui animera le VRAI Bye bye 2008… 😛

Publicités

Une chance qu’il n’est pas majoritaire !

Résumons:

  • Aucun argent injecté pour stimuler l’économie
  • Suspendre le financement public des partis politiques
  • Suspendre le droit de grève de la fonction publique
  • Abolir des programmes visant à l’équité salariale

C’est ça la vision économique d’un Parti Conservateur minoritaire ?!!!! Câlevasse ! Une chance qu’ils ne sont pas majoritaires parce que tout ça, et bien plus encore, passeraient comme une lettre à la poste. Et j’imagine que ça aurait été encore mieux dans les mois et années à venir. Probablement que ce blogue n’existerait plus, je me serais probablement fait arrêté par la brigade des mœurs et mis en prison à Yellowknife. Bon, j’exagère, mais on s’entend tu que, durant la campagne électorale, quand on disait que Harper flirtait avec le despotisme, on en était pas loin. J’aime d’ailleurs le billet de Vincent Marissal d’aujourd’hui qui disait qu’il s’agit peut-être d’une tactique conservatrice pour épuiser les fonds du Parti Libéral du Canada et voir à sa disparition. Ça a l’air parano dit comme ça, mais on le sait Stephen Harper est un tacticien qui n’est excité que par une chose: le pouvoir. Même sa femme ne lui fait pas cet effet. Bon, c’est compréhensible, c’est une Canadienne-Anglaise… (HON ! Méchant Satellite ! On va te taper sur les doigts !). Le pire, c’est que même si je ne suis pas un fan du tout des Libéraux, je trouverais ça horrible de perdre ce parti. Horrible pour la démocratie. Mais bon, Harper n’aime pas vraiment la démocratie alors sa stratégie va dans ce sens. Là, on parle de coalition possible NPD-PLC pour éviter d’autres élections… Faut-il être surpris de tout ça ? Pas vraiment. Comme le rappelle lattachépol :

Je voudrais juste rappeler une chose à ces leaders d’opinion : Stephen Harper est un CONSERVATEUR! Ok? Pas un libéral à la trudeau, ni un red tory comme Mulroney. Harper, c’est un blue tory à la Mike Harris. Tellement que le ministre des Finances actuel du Canada est justement un ancien ministre des Finances de l’Ontario sous Harris. Ils ne croient tout simplement pas dans l’interventionnisme. John Maynard Keynes est un humoriste pour ces gens-là. Je ne sais pas à quoi vous vous attendiez d’eux. Harper et sa gang ne sont pas des rigolos. Ils croient vraiment dans les dogmes du conservatisme.

En tout cas, ce tourbillon à Ottawa amuse beaucoup Renart. Il y a également Alain Dubuc qui, à ma grande surprise, traite le gouvernement Harper d’irresponsable !!! Wow ! Pour que Dubuc dise ça, il doit être fâché noir contre Harper. Moi, tout ce que je peux dire, c’est qu’on dirait qu’Harper veut réellement nous ramener dans les années 50. Vous savez, l’époque où les partis politiques étaient financés par des petites enveloppes brunes qu’on n’avait aucun contrôle là-dessus ? Ben dans son cas, il aimerait bien ça. Parce qu’il pourrait recevoir plein d’argent de ses amis dans les pétrolières et autres sans qu’aucun journaliste ne mette la main dessus et le démontre à la population… Hé puis, ça serait un monde où tout le monde devrait faire son service militaire, où les femmes n’auraient pas le droit de travailler et resteraient à la maison en la gardant propre, propre, propre et en essayant d’avoir un teint de pêche et des joues rougeoyantes comme dans les publicités. Tout le monde se promènerait en voiture à essence, évidemment, même si c’est juste pour aller au dépanneur au magasin général au coin de la rue. Les immigrants seraient interdits et probablement qu’Harper se retrouverait au lit avec une pin-up comme Marilyn Monroe… Ah, c’est peut-être pour ça finalement qu’il veut retourner aux années 50… 😉

celle qui cuisine de bons petits plats et ferme sa gueule !

La femme idéale selon Harper: celle qui cuisine de bons petits plats et ferme sa gueule !

Désolé, mais…

… je ne laisse pas la section commentaires ouvertes à ce très court billet (et cette fois, c’est vrai). Parce que j’avais juste envie d’écrire que j’ai une lassitude. Pas du blogue, ne vous en faites pas. Mais j’ai une lassitude de petits trucs dans ma vie et dans le moral. Un moral qui n’arrive pas à lever très haut avec l’actualité : un effondrement de stationnement à Montréal (allô les infrastructures qui mériteraient qu’on les questionne), des attentats en Inde, Mario Dumont qui sort des complots de son chapeau

Bref, je décide qu’aujourd’hui sera une journée sans regarder des nouvelles continues, entre autre. Parce que si j’entends encore les mots campagne électorale, Jean Charest, Pauline Marois, Mario Dumont, attentat, ou promesse, je m’ouvre les veines (façon de parler). 😉 Je vous invite d’ailleurs à lire ce cri du coeur enragé (mais lucide) de Blogue l’Éponge (définitivement pas carrée 😛 ) face à la campagne électorale.

De mon côté, je vais aller manger mes émotions et engraisser me rouler en tite-boule en dessous du tapis frapper les candidats libéraux et adéquistes dans la région m’inscrire à un cours de relaxation, j’en ai foutrement besoin ! 😉

Les 3 petits singes

C’est rare, mais je vais parler de ce que je pense du sondage avant de voir vos résultats. Alors, qui est pour moi le gagnant/la gagnante du débat des chefs d’hier ? Je suis peut-être cynique, peut-être encore affecté par ce mois de novembre (qui finit enfin dans quelques jours), je ne sais pas… Mais le débat ne m’a pas galvanisé. En fait, il m’a PLUS écœuré de ces trois partis vétustes qui n’apportent rien au Québec. 3 enfants d’école ou non, je vais résumer ça simplement, je n’ai pas le goût de m’étaler en long et en large sur le débat…

C’était l’histoire du petit singe qui ne voulait pas entendre, Jean Charest, qui répète sa cassette préparée par la pute John Parizella et qui n’arrive pas à défendre son bilan… parce que son bilan est désastreux.

C’était l’histoire du petit singe qui ne voulait pas voir, Pauline Marois, qui blâme le petit singe qui ne voulait pas entendre de la blâmer… mais qui blâme DÉJÀ le gouvernement pour un déficit qu’elle devra faire en début de mandat si elle est élue (ça et d’autres choses).

C’était l’histoire du petit singe qui ne voulait pas parler, Mario Dumont, qui est bien bon pour dire qu’il va améliorer nos écoles, couper dans la bureaucratie, mais ne propose rien de CONCRET (en termes de « comment on va faire ça ») et aurait peut-être dû se lancer en carrière comme animateur de lignes ouvertes plutôt que politicien…

Voilà, ma perception du débat. Pas jojo, hein ? Je pense finalement que j’aurais aimé voir le Parti Vert et Québec Solidaire, ça aurait au moins changé les cassettes à défaut d’autres choses. Mais bon, disons que je devrais nommer au moins un point positif et un point négatif…

POINTS POSITIFS
– Mario Dumont qui admet que certaines idées des autres partis sont bonnes… HEIN ?! IL EST CAPABLE DE FAIRE ÇA ?! Pour moi, il a reçu une roche sur la tête avant le débat…
– Pauline Marois qui m’a bien fait rire (de la bonne façon, j’ai pas ri d’elle mais avec elle) dans ses réactions face aux déclarations « cassettes » de Charest
– Pas de questions stupides du public comme dans le débat fédéral (genre: qu’aimez-vous des autres candidats ?)

POINTS NÉGATIFS
– Une cacophonie parfois insupportable. Je comprends que c’est un débat, mais on était-tu à 110% ou un débat des chefs ?
– Voir Pauline Marois et Mario Dumont autant de connivence ensemble, ça m’a pas fait plaisir personnellement. Je crois qu’ils avaient une cible commune, mais phoque ! Me semblait que les idées du PQ et de l’ADQ n’étaient pas TROP similaires ?…

Bon, allez, on va se prendre un bon verre de vin (ou de bière comme vous préférez) pour avaler cette insipide campagne électorale et cet insipide débat… Vivement le 9 décembre !

Sondage de la semaine

Allez, le débat des chefs est fini ! Alors, je vous demande la question que tout le monde va poser, mais ce n’est pas grave:

Exprimez-vous ! Quant à moi, je rédigerai ma réponse prochainement…

Pourquoi ai-je cette impression…

que les jeux sont faits selon tous les sondages et analystes politiques ? Que c’est « sûr à 100 % » que le PLQ va entrer majoritaire ? Que ce soit CROP ou Léger & Léger, on serait condamnés à un gouvernement majoritaire libéral (encore). Vous savez, chers médias, si vous nous vendez les résultats à l’avance comme vous le faites, ça ne fera pas augmenter le taux de participation aux élections. Au contraire, on est au Québec. La plupart feront alors le 8 décembre prochain: Bof ! Anyway, c’est sûr que c’est Charest qui passe…

Ça, c’est comme quand tu dis à quelqu’un la fin d’un film qu’il amorce. Il y a des grandes chances qu’il ne l’écoute pas jusqu’au bout.

« Hum, hum, hum, hum » pendant une heure

Ameriquebec.net (source)

Ameriquebec.net (source)

Bon, j’ai regardé Tout le monde en parle hier. Je ne soulignerai pas encore la prestation pleine de courage et remarquable de Michelle Blanc que tout le monde a applaudi (avec raison !), mais je parlerai juste quelques lignes de celle de Madame Marois. Comme le souligne Renart, la dame du PQ s’en est bien sorti et a bien sorti son message.

Sauf que…

Sauf qu’il y a un tic chez madame Marois qui m’agresse au plus haut point. Elle a fait ça à Tout le monde en parle et également à l’émission de Patrice Roy de vendredi, « Un Chef chez vous » (où les chefs du PQ, du PLQ et de l’ADQ doivent répondre aux questions du public). J’ai remarqué que quand on lui parle directement, la dame a tendance à faire du « Hum, humage ». Pendant que Michelle Blanc lui parlait de son site Internet, Mme Marois faisait « Hum, hum » presque tout le long. Or, comment dire, moi j’ai appris en psychologie que les adeptes de la psychothérapie faisait de l’écoute flottante (pour que le patient puisse déjà commencer à s’auto diagnostiquer) et une des armes les plus utilisées pour une écoute flottante, c’est le fameux « Hum, hum ». Or, peut-être aussi qu’elle fait ça pour, au contraire, bien signaler qu’elle écoute son interlocuteur. Sauf que c’est fatigant quand c’est systématique comme dans son cas. Un « Hum, hum » de temps en temps, ça passe. Systématiquement à chaque chose qu’on lui dit pendant une heure, ça donne le goût de fesser.

En tout cas, je dis ça de même. Pas que ça change quoique ce soit au niveau du vote, mais c’est un tic à proscrire car il envoie deux messages pas super, super. Dans un cas, elle n’écoute que vaguement, dans l’autre, elle veut trop prouver qu’elle écoute et ça agresse (particulièrement en télévision où les micros amplifient les « Hum, hum »). Et là, ce n’est pas parce que c’est une femme que je dis ça. Je remarquerais ça de Charest ou Dumont que j’aurais fait le même billet. Or, ces deux-là ne font pas de « Hum, hum ». Car, pour en faire, il faut écouter le monde… L’un a prouvé qu’il n’écoutait pas alors qu’il a déclenché des élections quand 70% de la population n’en voulait pas et l’autre n’a pas écouté son bon sens quand il est allé se mettre une perruque blonde sur la tête pour jouer dans Dieu merci !…