Môman, j’ai peur !

C’est l’Halloween ! 🙂 Alors, prêts à manger des tas de céleris et carottes bio ? Excusez… J’aimerais bien écrire choc[CENSURÉ] et frian[CENSURÉ] mais le Ministère de la Santé refuse que je parle de ça au nom de la santé des concitoyens. Au fait, parenthèse, avez-vous remarqué comment les politiciens aiment le mot « concitoyen » ? Et avez-vous remarqué qu’il y a le mot « con » dans concitoyen ? Pas que je veuille insinuer que les politiciens nous traitent de « cons » dans notre face, mais c’est un pensez-y bien ! 😉

Bon, alors, parlons des peurs. Jusqu’à vers minuit, vous pouviez répondre au sondage sur les peurs. Premièrement, je suis un peu déçu du nombre de votes. Même pas 30 alors que dix fois plus de monde visite le blogue… Come on ! C’est prendre un choix et cliquez sur vote. Ça prend 15 secondes ! Le prochain sondage, on essaie de battre 30 votes OK ? 😉 Ça serait gentil ! Mais bon, parlons tout de même des résultats:

  1. La mort avec 27% des voix (tu avais raison Renart… quoique c’était prévisible aussi)
  2. La maladie avec 19% des voix
  3. L’amour et les hauteurs avec 12% chacun
  4. La crise économique actuelle avec 8% des voix
  5. Les créatures et animaux, les esprits, la solitude, les politiciens, les grandes foules et dire ses peurs dans un sondage (mouhahahahaha ! je l’avais trouvée bonne ! 😉 ) obtiennent 4% du vote chacun.

Hé oui, si on calcule, ça donne 102%, mais chut ! N’y portez pas attention ! 😉 Forcément, beaucoup ont peur de mourir (mourir = inconnu, le néant, la fin de tout) et de la maladie qui peut amener à la peur numéro 1 (je le sais, je suis un peu hypocondriaque par moment). Ça « m’étonne » car je connais quelques personnes qui n’ont absolument pas peur de la mort. Et non, ils n’ont pas 90 ans… J’imagine que c’est une question de sagesse, de pragmatisme. Je ne sais pas. En tout cas, moi, je suis forcément mal à l’aise avec la mort et disons que je ne veux pas la rencontrer tout de suite, c’est sûr. Pour ce qui est des créatures… Je ne suis pas à l’aise avec les serpents, mais je suis surtout effrayé par les araignées qui sont plus grosse qu’un gros pouce. Plus petit que ça, ça ne me dérange pas. Mais moi les mygales et autres… Non merci ! Quant au choix qui n’a pas été voté (celui des loups-garous, vampires, extra-terrestres, etc.), vous aurez remarqué que j’ai écrit « ces créatures qu’on essaie de cacher ». C’était un clin d’oeil « X Filien » : parce que dans « X Files », on cachait l’existence de ces phénomènes… 😉

Bon, alors, c’est l’Halloween: avez-vous des histoires de peur à me raconter ? Des anecdotes « terrifiantes » que vous avez vécues ou que des proches ont connues. Moi, je n’en ai pas vraiment vécues. Je sais que il y avait la folie Ouija un moment donné à l’école primaire. Et on se racontait qu’il y avait quelques années, une fille sur la rue menant à l’école avait joué à Ouija dans le garde-robe de sa chambre et elle avait oublié de dire « au revoir » à l’esprit et celui-ci pour se venger avait renversé les chandelles qui entouraient la jeune fille et elle était morte brûlée de la sorte (probablement une légende urbaine qu’on croyait dur comme fer). Alors, un midi, certains étaient allés dans le gymnase (qui était plongé dans le noir) et ils ont joué à Ouija et ça AURAIT de l’air qu’ils auraient vu l’esprit de cette fille-là… Mais bon… L’hystérie, vous savez ce que c’est. Y avait aussi toutes les peurs qu’on se faisait avec les miroirs la nuit et les esprits comme Bloody Mary (qu’on appelait « Marie-Pleure-Du-Sang »). D’ailleurs, c’est niaiseux mais encore aujourd’hui, je viens mal en voyant mon reflet sombre dans un miroir. J’évite les miroirs la nuit, le plus possible. Mais ça, j’ai un ami qui m’avait raconté qu’une fois, ils avaient couché dans une vieille auberge… Lisez le commentaire de Rakenar et vous comprendrez mieux l’histoire. Il m’a raconté ça une nuit et j’avais le frisson je vous avoue.

Bon, allez ! Faites-nous peur ou pas… 😉 Je vous souhaite une bonne Halloween avec les enfants, si vous en avez, ou un bon party d’Halloween. Moi, ça risque d’être pépère alors je vous souhaite plus d’action de votre côté ! 🙂

Une des raisons du pourquoi on doit faire l’indépendance…

…se retrouve dans cet article. Non, mais quel poste stupide, obsolète et qui nous coûte les yeux de la tête ! En plus, avez-vous vu cette crisse de folle (excusez, c’est sorti tout seul !) témoigner ? On doit la prendre en pitié parce que madame est âgée et handicapée… Non, excuse (désolé, mais elle mérite aucun vouvoiement): t’aurais beau avoir 20 ans et être une athlète olympique, tu aurais reçu le même char de « marde » pour avoir gaspillé les fonds publics dans ta fonction ridicule. Alors, tu peux brailler autant pour autant, implorer Jésus 10 000 fois dans ton discours et dire que Trudeau était d’accord avec toi (ben oui, méchante référence ! wow ! Barney, le dinosaure, y t’approuvais-tu lui ?)… Placez-la quelqu’un ! De préférence dans un centre au Nunavut…

Ce billet méchant et gratuit vous était offert par le Satellite en calvaire. Le Satellite en calvaire, une bonne source de méchanceté et de frustration depuis 1984. 😉

(C’est rare que je fais des billets de même, mais là, non, c’était trop à soir pour mon petit coeur…)

Quel monde de sex.. de dro… de malbou… quel monde moralisateur finalement !

Je l’avoue, j’ai eu l’idée de ce court billet en lisant cette chronique de Richard Martineau où on apprend que demain – pour l’Halloween – certaines commissions scolaires vont refuser que les enfants reçoivent des bonbons à l’école ou en apportent.  Je veux dire: oui, c’est sûr que c’est pas l’idéal pour le poids, les caries, etc. Mais PHOQUE, c’est UNE FÊTE ! Ce n’est pas comme si ça se produisait tous les jours !

Je veux dire que oui, je suis d’accord qu’il faut se mettre en forme, que c’est une excellente idée de sortir la malbouffe de nos écoles et d’encourager la population à bouger et à manger sainement. Sauf qu’un moment donné, ça devient à la limite de la Sainte Inquisition leur affaire. Je veux dire que quand c’est rendu que l’an passé, il y avait des spécialistes qui disaient que l’image du Père Noël est pas bonne car il est trop gros et il devrait maigrir… j’ai le goût de dire à ces diététiciens: « get a life ! ». Non, mais un moment donné… D’ailleurs, j’ai même entendu cette année que l’Association des Pères Noëls du Québec veut et va diminuer le tour de taille du bonhomme dans les centres d’achat (moins de « bourrure », prendre des gens plus en formes pour le faire) pour donner le bon exemple… Non, mais c’est qu’un moment donné, est-ce qu’on peut « respirer par le nez » ? Oui, la situation d’obésité est inquiétante, mais je ne crois pas qu’un jeune décide de devenir gros pour imiter le Père Noël. Je crois plus qu’il le devient parce qu’on le laisse manger n’importe quoi (et trop souvent des cochonneries), qu’on ne lui trouve pas d’activités physiques intéressantes et qu’on ne l’encourage pas à en faire, qu’on le laisse devant l’ordi/télé/console de jeux 12 heures par jour… Qu’on commence par là avant de capoter parce que – oh horreur ! – on vend des hot-dogs au Centre Bell, qu’on donne des bonbons à l’Halloween et que le Père Noël est dodu.

Je veux dire, si on est rendus parano à ce point-là, soyons logiques: interdisons la malbouffe partout ! Que les McDo’s de ce monde et toutes cantines, pizzérias et restaurations rapides ferment sous décret gouvernemental. Qu’on interdise la vente de croustilles, popcorns, chocolat, bonbons, etc. Logiquement, on le ferait. Or, c’est comme l’industrie du tabac: on ne veut pas l’interdire totalement. Pourquoi ? Parce que ça fait rouler l’économie. Parce que le jour où on dit à Lays ou à M. Christie, par exemple, qu’on n’accepte plus leurs croustilles ou leurs biscuits, on met à pied des centaines de travailleurs et des centaines de milliers (voire millions) de dollars en taxes qui partent en fumée. Et pire que ça, dans le cas de la malbouffe, le jour où ça sera interdit, que les gens se seront tous pris en main et seront minces et presque tous de capacités d’athlètes olympiques (le rêve du diététiste): adieu tous les Montignac, compagnies de produits de régime, amaigrissants, coupe-faim, etc. Je dirais même: adieu les diététistes ! Non, mais s’il n’y a que des bonnes choses à manger, à quoi ça servirait de payer quelqu’un pour nous culpabiliser sermonner dire quoi manger: il n’y aura plus rien de trop gras, trop salé, trop sucré, etc.

Non, mais sérieux, j’ai peut-être l’air adolescent en disant cela: mais on peut-tu, de temps en temps, avoir du plaisir dans cette maudite vie moralisatrice ? Je veux dire: oui, c’est important de se mettre en forme, d’avoir- le plus possible – un poids raisonnable, de bien manger, de ne pas fumer, de ne pas se droguer et d’avoir du sexe raisonnablement. Mais cibole, on est pour la plupart des adultes… On peut-tu se lâcher « lousse » de temps en temps ? Même les enfants, est-ce possible qu’ils aient droit de temps en temps à vivre des excès d’enfants comme on en a vécu ?!! Désolé, mais ce moralisme à l’extrême m’irrite au plus haut point. Alors, sur ce je vais bouffer mes sentiments, je vais manger des chips des bonbons des petites barres de chocolat des carottes… Argh ! Même moi, je moralise mes billets ! 😉

On est vraiment en 2008…

Bon, j’écrivais hier sur le comble du pathétisme et je me mettais au même pied d’égalité qu’un Charest ou un Dumont. N’empêche que dimanche passé, je me sentais pathétique en v….. de regarder des joueurs de football. Mais bon, on ne reviendra pas sur ce sujet. En fait, c’est qu’en lisant des commentaires, je me suis rendu compte d’une chose. Définitivement, on est en 2008 et la société a évolué. Je comprends tout d’un coup pourquoi la droite religieuse « badtrippe » et veut à tout prix reprendre les rênes du pouvoir.

Je m’explique. Depuis que j’ai parlé de mon homosexualité et surtout de mon attirance pour certains types d’hommes, j’ai reçu non seulement des témoignages de sympathie, mais aussi 3 commentaires de blogueurs qui allaient dans le sens suivant: dommage pour toi que je sois hétéro à 100%, je pense que je te plairais. Ces trois blogueurs, dont je réitère l’hétérosexualité à 100% (non, mais je tiens à garder mes dents quand même… 😉 ) sont, je trouve, le symbole que la société a fait de gros changements face à sa vision des homosexuels. Je veux dire qu’il y a à peine 10-15 ans, jamais un gars hétéro n’aurait fait ce genre de commentaires, même en blague de peur que le « gai » tombe amoureux.

Alors, je trouve ça cool et encore une fois, merci aux gars et aux filles très tolérants qui me visitent depuis ma sortie du placard l’été dernier. Ce qui m’amène à parler un peu de Brokeback Mountain que j’ai enfin vu cette année. Bon, je me passerai de faire une longue critique à part que je peux dire que de 1) la cinématographie est excellente, de 2) que le jeu des acteurs est fort touchant et que 3) tout le long, ça m’a amené à repenser à des situations vécues par tant d’homosexuels de ce monde. C’est sur ce point que je voulais m’orienter. Voyez-vous, on dit que la société a évolué envers les homosexuels, et c’est fort vrai. Mais de là à dire que le sujet est clos au Québec… il y a une marge. Parce que, voyez-vous, pour ceux qui ont vu Brokeback Mountain et qui se disent que des gars qui se voyaient en cachette pour des galipettes et de la romance, ça se passait juste dans ces années-là… Erreur ! Encore aujourd’hui, c’est une pratique courante. De moins en moins car il est plus facile d’être homosexuel aujourd’hui, mais ça arrive. Sur combien de sites de « rencontres » gais, ai-je vu des « demande discrétion », « marié », « cherche sexe gai on the side« , etc.

Comme me racontait un ami homosexuel qui travaille dans une librairie, il me disait que ça lui est arrivé souvent de sortir dans les bars gais (car oui, on en a quand même… deux 😐 ), d’observer l’assemblée de gars dans le bar et la semaine suivante, revoir ces mêmes types avec blonde et même enfants dans la librairie. Mon ami n’est pas chien, il ne veut pas les mettre dans la merde alors il fait semblant de rien. Il n’a jamais trahi leur secret. Mais comme il m’a déjà dit:  » Ça se voit qu’ils t’ont aperçu: ils sont mal à l’aise au boutte et espèrent juste que tu ne dises rien. » Et là, on ne parle pas de 5 ans en arrière. Ça lui est encore arrivé cette année !

Alors, oui, on est en 2008. Les mentalités changent pour le mieux et on se croise les doigts pour éviter un retour en arrière. Parce qu’on a beau être en 2008, il reste que certains ont peur de dire ce qu’ils sont comme si on était dans les années 1940. Après tout, rappelez-vous que j’avais la chienne en maudit en juillet dernier quand j’ai annoncé ça « publiquement » sur le Web…

– C’était un message du blogueur homosexuel québécois (je dis « du » car à mon grand malheur, je n’en connais pas d’autres… d’ailleurs, ça existerait pas un beau blogueur gai et costaud un ti-peu… ? Non, hein ? Ben quoi, on peut ben rêver cibole ! 😉 )

P.S.: Aux blogueurs mentionnés ci-haut dont je souligne à gros traits L’HÉTÉROSEXUALITÉ PURE, je vous remercie encore du moins pour vos gentils commentaires. Sauf que c’est là que je suis content qu’il n’y ait pas de photos de moi sur le blogue. Parce que ouf, au très très gentil blogueur qui m’a dit que s’il n’était pas hétéro 100% qu’il m’offrirait quasiment un blind date (il désirait sûrement me consoler un peu mais c’est gentil pareil comme commentaire), y resterait l’air bête en s’il vous plaît de me voir la face. Je pense que son invitation totalement fictive sauterait… réellement, elle. 😛

Le comble du pathétisme

Quel est le comble du pathétisme parmi les situations suivantes ?

Le Devoir (source)

Le Devoir (source)

Un premier ministre qui est prêt à tout pour devenir majoritaire ?

Le Trait d'Union (source)

Une chef et son parti qui vont tenter de vendre la souveraineté alors que – malheureusement – la majorité québécoise s’en fout comme de l’an 40 et pense plus à ses REER qui fondent ?

Courrier Laval (source)

Un politicien populiste qui veut rouvrir la Constitution alors que le PM canadien et tout le ROC ne veut rien savoir de le faire… à nouveau ?

Des électeurs qui font toujours confiance à John « Jean » Charest dans un premier sondage pré-électoral (d’ailleurs, on pourrait peut-être inclure dans la liste, les sondages politiques en général comme signe évident de pathétisme puisqu’ils se trompent souvent) ?

Ou un blogueur qui – dans un restaurant sportif – regarde avec désir des joueurs de football américain sur des écrans HD et noie sa solitude dans un repas légèrement trop calorique en se rinçant à l’œil à défaut d’avoir quelqu’un  ?

Personnellement, je vote pour le dernier choix en tant que comble du pathétisme, mais bon, c’est juste moi. Le pire, c’est que ce n’est pas le pire exemple de pathétisme récent que j’ai eu par rapport à mon statut matrimonial. Mais bon, je n’irai pas plus loin là-dessus… 😉

Alors, que les Charest, Marois et Dumont de ce monde se rassure: y a plus pathétique qu’eux ! Pas de beaucoup là, mais… 😛

Je sais, tout le monde l’a vu…

… mais quelle excellente vidéo pro-Obama ! Vous vous rappelez de Wassup, la fameuse pub Budweiser parodiée mille fois. Hé bien, 8 ans plus tard (hé oui ! déjà 8 ans… merde, ça nous rajeunit pas !), on revoit les gars dans une Amérique dirigée de main de « maître » par les Républicains qui ont réussi à mettre le pays à terre économiquement, à le plonger dans une guerre coûteuse (en argent et en vies humaines) et qui se retrouve confrontés à plein de températures extrêmes grâce à son magnifique titre de second pays le plus pollueur de la planète après la Chine !

Excellent, drôle et ça nous rappelle que dans une semaine exactement, on saura qui sera le nouveau président des États-Unis et que ça va faire du bien un changement de tête (car pour le changement de politiques, on verra dans le temps comme dans le temps…).

Et ça va recommencer…

Bon, je sais que Noisette est presque hystérique de bonheur de voir qu’il y aurait des élections en décembre, 😉  mais moi je ne suis pas autant en joie. Parce que j’ai foutrement peur des résultats et surtout du scrutin qui serait très peu élevé. La taux de participation risquent d’être encore moins fort, les gens seront alimentés par le cynisme car ils verront que Charest a fait ça juste à cause de bons sondages (même chose pour le PQ qui voient les appuis adéquistes qui fondent). En plus, on va se retrouver en début décembre: les gens vont avoir plus en tête les achats de Nowel que la politique. Peut-être pire, les gens pourraient être tellement écœurés des débats Marois/Charest que – oh misère ! – ils voteraient ADQ juste pour foutre la merde…

Bon, bon, bon… Cessons de divaguer ! N’empêche que ça me faisait du bien de ne plus voir les affiches laides sur les poteaux, les publicités poches à la télé et les interminables émissions spéciales sur les élections. Mais bon… S’il en est ainsi, j’irai voter bien sûr. Et forcément, on jasera politique provinciale. C’est juste que j’ai l’impression que la campagne électorale, je ne pourrais la suivre aussi intensément que celle fédérales. Ça m’a comme brûlé parler contre Harper… pour rien finalement puisqu’il a non seulement été rééelu mais avec plus de sièges que la dernière fois. Mais bon, j’imagine que Noisette comblera le vide que parfois je laisserais, hein Noisette ? 😉

Et non, ce n’est pas un exercice inutile d’aller voter, je me répète encore. Parce que sinon, laissons entrer une dictature si les gens sont si écoeurés de la démocratie, ils vont regretter leur choix rapidement, mais ils n’auraient plus à voter. C’est juste que là, personnellement, je suis indécis: aucun parti provincial ne me parle.

Je refuse de voter pour la gang d’incompétents et d’arrogants de Libéraux…

Je refuse de voter pour le duplessiste Mario Dumont et sa gang de gérants de dépanneur ou d’avocats ayant ratés leur profession…

Pauline Marois et le PQ me parlent peu et je les trouve guidounes en maudit (quand j’ai vu Marois dire: « Ben vous savez, on accepterait sans problèmes des transfuges adéquistes… » Euh… Pas sûr que j’aime ça ce genre de déclaration-là.)

Québec Solidaire… ils ont de bonnes idées, mais le problème est qu’on les entend peu et j’aimerais savoir ce qu’ils feraient concrètement. Pour l’instant, ça me semble juste une regroupement d’idéalistes.

Et le Parti Vert est encore plus invisible que celui canadian

Ah oui, c’est vrai, il y a le parti Indépendantiste maintenant… Mais je ne sais pas, un parti qui accueille Victor-Lévy Beaulieu a bras ouverts… Mouhahahahahaha ! 😉

Bref, ça ne va pas bien. Ou c’est peut-être mon cynisme du lundi qui parle. En tout cas, à suivre…