Tous les chemins mènent au « cash »

Jacques Nadeau (Le Devoir)

Photo: Jacques Nadeau (Le Devoir)

Vous vous rappelez la démission du « bon » docteur Couillard ? Vous vous rappelez que l’homme à la barbe de Père Noël et qui faisait craquer ses dames hésitait entre aller dans le privé ou aller dans un organisme international de la santé ? Hé bien – oh grosse surprise dis-je avec sarcasme ! – il a choisi le privé. En fait, un lobby faisant la promotion du privé dans la santé et injectant des sommes dans des cliniques privées au Canada. C’est fou comme quand les politiciens quittent la scène politique, on voit leur vrai visage ! Par exemple, Jacques Brassard du PQ qui se retenait sur ses commentaires contre les manifestants écologistes sur des projets et qui les varlope maintenant dans sa chronique du « Quotidien ». Là, c’est Couillard qui a reniflé la bonne affaire. Que voulez-vous ? C’est dans les gènes des libéraux: une odeur de fric et fiou ! Les voilà partis là-dessus comme des vautours sur un cadavre.

Finalement, ça explique encore plus son départ. On le sait, l’ex ministre a déjà accepté le recours aux assurances-privées pour certaines chirurgies. Néanmoins, il a bien senti que jamais il ne verrait un système privé global de santé s’implanter au Québec sous on règne… sauf si… Sauf s’il devenait lui-même « lobbyiste » ! Alors là, comment résister à la face de nounours qui implorent aux divers partis de l’Assemblée nationale que le système fasse plus de place au privé, quitte à ce qu’une petite partie de la population crève parce qu’elle n’a pas les moyens de se soigner… C’est presque touchant d’altruisme de sa part, on sent en lui le désir d’aider la communauté. Ah, quoi les pauvres ? Ah ben là… Ils s’endetteront, c’est leur affaire ! Me, myself and I qu’on dit, hein ?

Ah, c’est sûr ! C’est bien plus payant au privé qu’ailleurs ! Un homme a le droit de vouloir gagner sa pitance. Sauf qu’il ne vienne pas nous faire croire que pendant cinq ans, il voulait le bien commun au Québec ! Je veux dire qu’il soit honnête: « je voulais que le privé fasse sa place au Québec, or, je ne pouvais pas le faire comme ministre donc je le ferai comme lobbyiste. » Je pense que j’exige beaucoup de candeur de beaucoup trop de monde, hein ? 😉

Allez, bonne chance M. Couillard ! Tous les citoyens du Québec vous saluent… le majeur levé !

Publicités

9 Réponses

  1. Bonjour,

    Votre billet ainsi que l’annonce du passage de M. Couillard au privé m’a fait réagir. Je vous soumet donc le lien de mon billet en réponse au vôtre.

    Salutations,

    http://gestionnaireborg.blogspot.com/2008/08/la-dcision-de-m-couillard-et-la.html

  2. Héhé …c’est un peu pitoyable à dire maintenant mais je ne l’ai jamais « trusté » ce gars … Difficile à expliquer mais je ne le sentais pas « net », pas assez « honnête ». Un fourbe quoi …

    Aucun rapport si ce n’est cette « sensation » : Un collègue et ami a un autre ami qu’il vient de faire rentrer dans la compagnie et je ne le supporte pas !
    Pourquoi ? Aucune idée ! Bon, il est peut-être un peu arrogant mais bon je devrai être habitué ( j’ai vécu 7 ans à Paris !) . C’est juste que ce gars là, dès qu’il vient me parler, j’ai envie, non pas de le frapper mais de lui dire : J’ai rien à te dire et je ne sais pas pourquoi mais je ne t’aime pas alors va au large …

    Bizarre hein ? Les phéromones peut-être ?

  3. Bon billet. Belle lucidité. Belle finale. Chapeau !

  4. Ultimo, je partage tout à fait ton avis sur Philippe Couillard, je pensais la même chose, sa face ne me revenait pas du tout…

  5. @Ultimo> J’avoue que sous sa bouille qui pouvait paraître sympathique pour certains, je le trouvais également d’une arrogance sans nom quand venait le temps, par exemple, de négocier avec des groupes. Mais pas étonnant qu’il n’aimait pas les regroupements de travailleurs, on voit qu’il flirte beaucoup avec la droite ! 😉

    @masourisestmalade> Merci beaucoup ! 🙂

    @renart> Ben dis donc, toi et Ultimo êtes des clairvoyants… 😉

  6. C’est quand même drôle comment la perception est différente d’une personne à une autre… Je perçois Philippe Couillard comme étant un gros bonhomme joufflu, rougeoyant, un peu mal dans sa peau, avec en prime un regard fuyant, tandis que pour d’autres c’est la sympathie incarnée! C’est à n’y rien comprendre…

  7. @renart> Ben ça, tout dépend des gens. Y a des gens que je ne supporte pas et que des gens adorent… Tous les goûts sont dans la nature ? 😛

    @u Gestionnaire Borg> Désolé, votre commentaire est apparu plus tard car il a été mis dans les indésirables sans ma volonté (peut-être à cause du lien ?). Par contre, je dois admettre que votre billet m’a mis en clisse: merci d’avoir pris UNE PHRASE (la phrase choc qui est juste là pour faire rire et dénoncer un peu) pour résumer mon billet qui me semble plus « nuancé ». Oui, je suis méchant avec Couillard car il a été fortement hypocrite !!! C’est pas notre job de dénoncer les menteurs ? Moi, je considère que oui… La privatisation en santé = non, merci. On peut trouver d’autres moyens que de forcer les gens à payer 1000$ pour une transfusion sanguine ! Pourquoi ne pas prendre certaines idées des PPP mais avec l’humanité qui est requise pour la santé et en évitant qu’une grosse partie de la population crève ou s’endette inutilement ? Ah non, c’est vrai ! J’oubliais que selon votre billet, on est incapables de discuter là-dessus ! Dommage ! Ça aurait été une bonne discussion ! En passant, je cherche le mot « traître » que vous attribuez à mon billet et je ne l’ai pas écrit… Ça doit être des « horribles » anti-privatisation… 😉 Néanmoins, je ne vous en garderai pas rancune même si j’ai les veines du cou qui ont gonflé sous ces accusations ! 😛 Je suis juste tellement déçu que vous me cibliez particulièrement comme un anti-discussion, alors que c’est faux… En tout cas, c’est la vie ! Faut croire qu’on ne s’entendra pas là-dessus.

  8. Bonjour,

    Bien que nous ne soyions pas d’accord sur ce dossier je tenais à préciser que l’ensemble de mon billet ne vous vise pas directement ou particulièrement. Je ne crois que vous refusiez de discuter et je ne vous attribue pas non plus le mot «traître». Désolé d’avoir créé cette confusion. J’ai mentionné votre billet à titre d’illustration d’un type de réaction à la privatisation en santé et j’ai ouvert le débat dans un cadre plus large. Au même titre, la citation ne se voulait pas un résumé de votre billet mais encore une fois un exemple de ce que je voulais illustrer. Désolé pour la confusion et je suis sûr que nous aurons l’occasion de tomber d’accord sur d’autres sujets. 🙂

  9. @u Gestionnaire Borg> Je comprends que vous ne vouliez peut-être pas cette confusion. N’empêche qu’en lisant le billet, c’était douteux… Mais bon, je l’ai dit: sans rancunes ! Or, je crois qu’au niveau de la santé, on ne tombera pas d’accord de sitôt. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :