Pour en finir avec les Jeux

Bon, je l’avais promis que j’expliquerais la ligne éditoriale (encore !) que j’aurai face aux Jeux qui s’amorcent demain (bon, les sports commencent samedi, mais l’ouverture des Jeux se font demain). Oui, je l’ai dit: quitte à me faire bien des ennemis dans la blogosphère, j’en parlerai. Parce que de un, ça me permettra justement de dénoncer les positions chinoises, mais, de deux, surtout de me concentrer sur les sports amateurs qu’on voit peu. Mais bon, laissons place aux critiques:

Satellite, les Jeux en Chine seront tout le contraire des valeurs olympiques: la Chine ne respecte pas les droits de l’homme envers son peuple et envers les Tibétains, ne reconnaît pas les droits du peuple tibétain, va arrêter tous les manifestations anti-chinoises, n’accepteront même pas les drapeaux hors des 125 pays en compétition (dont le drapeau du Québec car il n’est pas un état officiel); donner de la publicité à ces Jeux, c’est approuver les agissements de la Chine.

Je ne suis pas d’accord. On peut parler des sports, des athlètes, des lieux de compétition en Chine sans approuver les positions officielles du gouvernement. Oui, on va mettre un point là-dessus: c’était une erreur du CIO de donner les Jeux à la Chine en 2001. Mais je le dis et je le répète, je suis optimiste. Sans croire que les Jeux en tant que tel vont changer les choses en Chine, je sens que ça fera partie des moteurs qui amorceront un vent de changement dans ce pays d’Orient. Les cyniques bien sûr disent que, par exemple, les Jeux de Moscou de 1980 n’ont rien changé à la Russie communiste. Ah non ? Pourtant, 10 ans plus tard… le régime s’effondrait. Bien sûr, ça n’a pas eu d’impacts directs, mais ça fait partie – quant à moi, et je ne dis pas que j’ai 100% raison – des facteurs de changement. Je ne dis pas que dans 10 ans, le régime dictatorial communiste/capitaliste chinois va s’effondrer… mais on sent déjà que le gouvernement panique. Toute cette censure, ces mouvements de dernière minute démontrent une Chine qui panique : car avec les technologies actuelles, l’information qui se démocratise (les opinions aussi), la Chine ne peut plus contrôler totalement tout. Le gouvernement actuel est pathétique: il essaie de contrôler comme à l’époque de Mao. Sauf que… le monde a changé depuis Mao, la Chine aussi. De ce fait, malgré tous les contrôles gouvernementaux, les fuites en Chine sont de plus en plus nombreuses. Est-ce que ça pourrait être plus ? Totalement ! Mais là, le pays ne changera pas en 24h. Le CIO aurait-il dû mettre ses culottes ? Tellement ! Mais il est trop tard pour ce faire et il faut dire que le désir du comité de rester apolitisé est un peu surprenant quand on voit comment les nations se servent des Jeux comme « statement » politique.

Vous savez. Il y a une partie de moi qui est fasciné par la Chine: sa nature, sa culture et ses légendes, son histoire datant de plus de 5000 ans, puis il y a la partie que je hais voir la politique et la culture guerrière du pays qui voit tout comme un combat. Donc, ma ligne éditoriale des Jeux: concentration sur les athlètes, les sports et peut-être des symboles chinois mais dénonciation des politiques stupides chinoises et même sarcasmes méchants sur le sujet. 😉

Ah, Satellite ! Les Jeux ne veulent plus rien dire ! C’est un bel idéal pourri par l’argent, rempli de commanditaires qui n’ont aucun respect envers qui que ce soit (car ce sont des compagnies gonzillionnaires), tous les athlètes sont « dopés » parce qu’ils doivent gagner pour les commanditaires et dans même pas 4 ans, comme nous le montrait Richard Martineau avec les installations d’Athènes 2004 (voir « Un gaspillage honteux »), les installations et tout cet argent dépensé sera perdu dans des infrastructures vétustes, abandonnés et pour lesquelles on aura exproprié plein de monde.

Là, encore, je suis peut-être naïf/coeur d’enfant/optimiste, mais je ne suis pas entièrement d’accord. Oui, c’est vrai que les Jeux sont bourrés de commanditaires (et qui sont souvent des citoyens irresponsables), mais les demandes pour les sites de compétitions olympiques sont tellement exigeants que ça coûte une fortune à faire construire. Oui, je sais, à quoi ça sert de les faire pour les détruire 4 ans plus tard ? Je crois que de plus en plus, les pays hôtes vont justement tenter de soit juste rafraîchir les installations existantes ou de faire des bâtiments comme le Cube d’eau de Pékin qui serviront comme lieux d’entrainements ou d’événements culturels. Évidemment, le syndrome Montréal (alias j’abandonne tous mes lieux olympiques et après, on se demande pourquoi les athlètes sont pas bons dans les sports d’été…) est présent partout, je vous l’accorde. Mais, quand même, je sens justement que ça deviendra une exigence pour les prochains Jeux à venir… Pour les expropriations, c’est vrai que c’est horrible mais malheureusement on le fait depuis longtemps – Montréal l’avait fait pour les Jeux de 76. Comme quoi, personne n’est meilleur que d’autres. Disons que c’est à ces moments-là que j’aimerais être président du CIO pour empêcher des bêtises de la sorte. Quant à ces soi-disant « athlètes TOUS dopés », il y en a qui charrient je crois bien. 😉 Écoutez, il va y avoir 10 000 athlètes à Beijing. Supposons dans le plus pessismiste des scénarios que 1000 sont dopés ou prouvés de dopage. Premièrement, ça laissera la place à 1000 autres athlètes aux prochains Jeux car les athlètes pincés à Pékin seront interdits de séjour à Londres en 2012. Deuxièmement, ça laisse quand même 9000 athlètes propres, non ? Je ne sais pas, mais c’est tout de même un bon pourcentage. 😛 Pensez-vous que dans l’Antiquité, les olympiens ne trichaient pas ? Come on ! L’être humain est l’être humain, il veut gagner et ne pas perdre la face ! Or, je l’ai dit: on met tellement de pressions sur nos athlètes qu’on les force quasiment à se doper ! Et c’est drôle, je trouve que malgré que l’événement pue l’argent, c’est quand même un foutu de bon motivateur pour s’adonner aux sports amateurs. Malgré 3000 pubs d’un certain fast-food avec ses arches dorées, on retient uniquement les performances des athlètes je trouve. Ainsi, de jeunes Alexandre Despatie, Mathieu Dubois, Perdita Félicien (même si elle ne sera pas là, toujours blessés psychologiquement par sa finale d’Athènes 2004) naissent en même temps que les Jeux et certains arrivent à ce niveau. Me semble que dans des sociétés qui paniquent sur l’obésité en croissance, ce sont des inspirations sur lesquels ils ne peuvent pas se permettre de cracher… Je dis ça de même !

Oui, je suis un jeune idéaliste qui aime les Jeux Olympiques qui, bien que lucide face aux nombreux points négatifs des Jeux, a toujours des souvenirs sur les bons points, les moments inspirants… Je suis peut-être stupide pour certains ou trop naïf ! Qu’il en soit ainsi ! 😉 Mais sérieusement, vous savez maintenant que je parlerai des Jeux de Beijing 2008. Et bon, comme je ne veux pas me faire trop haïr par mes collègues de la blogosphère, ce soir à 20h08 (12 heures avant les cérémonies d’ouverture), je vous laisserai avec un beau billet comique/sarcastique/critique sur les Jeux… 😉 Vous verrez bien que je peux aussi être critique tout en aimant les Jeux (je sais, je suis rendu un des rares qui aime ça). Alors, à voir ce soir ! En passant, ça ne veut pas dire qu’à partir de demain, je ne parlerai QUE de ça, mais c’est sûr que je vais en parler et suivre les compétitions… 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :