L’hypocrisie artistique

Montréal Express (source)

Montréal Express (source)

Définitivement, je suis dans une humeur musicale ces derniers temps ! 😉 Non, sérieusement, c’est que je suis tombé sur une reprise de « Bons baisers de France » ce matin (c’est en reprise le matin maintenant ?) et je suis tombé sur l’ex « fille le matin » Julie Bélanger qui faisait une performance d’un disque à venir… Performance et chanson en anglais, of course ! Bon, la blonde « animatrice/chanteuse » a dit qu’il y aurait des chansons en français et en anglais sur son album à venir.

Vous savez quoi ? Hé bien, c’est ce matin que j’ai compris ce qui me dérange dans cette vague de chanteurs québécois tournés vers la langue de Shakespeare (comme Pascale Picard qu’on voit ci-haut, par exemple). Ce n’est pas le fait qu’ils chantent en anglais qui « m’achale » tant que ça que l’hypocrisie du pourquoi de. On nous sort toujours le « Ah ! Je compose mieux en anglais ! » ou des trucs comme Josélito Michaud disait ce matin à l’émission de France Beaudoin « C’est bien cette vague d’artistes chantant en anglais, elle s’ouvre sur le monde ! ». Or, ce n’est pas la raison. La raison est très simple: en anglais = plus facile à exporter hors Québec = plus de disques et de spectacles = plus d’argent. Parce que la chanson québécoise francophone est, pour beaucoup, vétuste, territoriale, fermée ou dans un cul-de-sac. On n’a qu’a voir les commentaires méchants de Québécois sur nos artistes lors du spectacle de Paul McCartney pour comprendre cela: locaux, eux arriveraient pas à attirer autant de monde sur les Plaines, n’ont pas le génie musical, etc.

Ce n’est pas nécessairement un blâme envers les artistes. Non. J’aimerais seulement que les artistes soient plus candides, qu’ils l’admettent qu’ils le font pour des strictes raisons de popularité, d’argent, qu’ils le disent que le marché québécois est trop petit pour eux, qu’on en a vite fait le tour. Parce que, soyons honnêtes, Céline Dion n’aurait pas eu une si mauvaise carrière si elle n’était jamais sortie du Québec. Sauf qu’Angélil (et elle, je l’espère) voulait sortir des voyages banals entre Gaspé et Rouyn, Sherbrooke et Saguenay. Ils ne l’auront jamais dit clairement mais ils voulaient richesse et notoriété. Hé bien, ils l’ont eu. Bien sûr, je rêve en couleurs. Être candide et dans le show-business ne vont pas de paire, alors on continuera à nous dire que pour certains, c’est plus facile d’écrire et composer en anglais… Ce qui est peut-être vrai, mais avouez que la possibilité de faire le tour du monde et la possibilité de bien gagner sa vie avec son art est encore plus séduisante, non ? 😉

Publicités

17 Réponses

  1. J’ai deux choses à apporter à ce texte.

    Premièrement, il ne s’agit pas que les artistes « sont incapables d’amener autant de monde sur les plaines que Sieur Paul McCartney ». Ils n’en sont pas incapables, c’est seulement que Sieur McCartney est une LÉGENDE. Il a changer le monde en quelque sorte. Dire que nos artistes sont incapables du même résultat est un peu étrange, puisque c’est comparer des artistes et un légende, des pommes et des oranges en quelque sorte. Moi j’ai trouver ça chouette que Paul veuillent bien venir chanter pour le 400ème!

    Deuxièmement, je trouve ça moi-même plus facile d’écrire des histoires et des textes entiers en anglais. Je suis québécois de souche mais va savoir, ça me vient juste plus naturellement. Et il n’est pas question de richesse et gloire dans mon cas. Alors je peux bien croire que des artistes trouvent ça aussi, et je ne crois pas que la langue soit un problème : Céline est aller chanter dans plusieurs pays qui ne comprenait pas un traître mot des chansons qu’elle a chanter et ils l’ont aimer pareille!

  2. On aurait pu résumer tout ça avec les paroles de « I want to pogne! » de RBO 🙂

  3. @Rakenar> Pour ton premier point, c’est sûr, mais ce que je dénonce c’est l’attitude hautaine que certains ont eu et ils ont usé de cet argument pour approuver le show de ti-Paul. 😉 Pour ton deuxième point: c’est plus ou moins vrai. C’est vrai qu’il ne faut pas mettre TOUS les artistes dans le même bateau, mais de là à dire que les gens qui vont voir Céliiiine chanter ne la comprenne pas… Quoiqu’en français, c’est plus probable, mais en anglais, ça m’étonnerait. Même les papous à poux et les papous pas à poux doivent connaître l’anglais au point où nous sommes rendus. 😉
    @u Détracteur> C’est sûr, mais là, juste copier les paroles d’une chanson sur mon blogue, pas fort. 😉

  4. Pour écrire moi-même des chansons, et en français, il est clair que si j’étais parfaitement bilingue, je trouverais aussi que c’est plus facile en anglais. C’est culturel, nous entendons majoritairement des paroles anglaises dans la musique. On a l’impression (peut-être fausse) que tout sonne mieux en anglais…

    Mais les questions que je me pose : est-ce qu’il faut nécessairement y aller de la facilité? Est-ce que le choix de la langue serait si peu important pour reposer à ce point sur une question de facilité?

    Ça sonne paresse, opportunisme, etc., et c’est dommage. Et d’un autre côté, je suis d’accord pour dire que la musique la plus intéressante, enfin pour moi, est en grande partie anglophone. Mais je suis idéaliste, je vais continuer d’écrire et de chanter en français même si je sais que beaucoup de gens sont allergiques à leur propre langue.

    Même que je crois que cette allergie congénitale est une des causes de la perdition du français en musique. Ce qui nous donne un corpus francophone inondé par le style folk-rock… que je hais, comme plusieurs!

  5. Tu sais, y’a seulement une 40aine de pays où la masse parle couramment anglais. En touriste tu vas trouver deux-trois commerçants qui jappent un peu d’anglais, mais en général, y’a pas tant de pays qui parle anglais que ça.

  6. Réflexion intéressante!

    C’est une certaine manière un baromètre assez intéressant afin de départager les vrais artistes « les créateurs » de ceux qui ont cette vision erronée, et qui confondent artistes avec « vedettes » ou mieux: STARS!

    ceux là ne visent que l’argent et la gloire, et cela à n’importe quel prix, quitte à se renier ou se corrompre!!

  7. Intéressant; ça ressemble à ce que j’ai déjà écrit sur le sujet.

    La vraie définition de Pascale Picard et autres émules médiocres n’est pas « artiste », selon moi. Un artiste exprime ce qu’il est dans le monde. Elle, elle chante ce qui pogne pour faire du foin. À mon avis, elle est plus près d’une prostituée qu’autre chose.

    http://ledernierquebecois.wordpress.com/2008/01/19/peskoole-paikore-pascale-picard/

  8. @Belz : Je suis en désaccord. Une même chanson, produite dans une langue différente, pourrait facilement ne pas marcher. La blonde d’un ami écoute autant du chinois que du français et de l’anglais (ses parents sont chinois), et y’a un groupe chinois qui a essayer de reprendre les chansons de Metallica en chinois. Évidemment, ça l’a pas marcher. Tout simplement parce que chanter dans une langue ou dans un autre demande un effort différent sur les cordes vocales, et donc un très bon chanteur français pourrait être incapable de chanter en anglais, ou vice-versa. Si Pascale Picard, ou Simple Plan, chanterait leurs chansons en français, premièrement ça sonnerait totalement différent (pour ne pas dire mal), et deuxièmement c’est pas dit qu’il réussirait à le chanter.

    Alors je reprend ce que tu as dit : Un artiste exprime ce qu’IL est dans le monde. Pas la nation qui l’a vu naître. Moi, je suis bien content que Pascale Picard réussisse à percer en tant qu’artiste, elle réussi à se dépasser et elle réussi dans son domaine, et je crois que y’a pas mieux pour un artiste que de réussir à s’affirmer dans le monde.

  9. Je vois les choses différemment. Pascale Picard n’exprime pas ce qu’elle est, ni la culture dans laquelle elle vit. Elle habite une ville à 97% francophone (sinon 100%) et elle chante en anglais; tout à fait déconnectée la madame.

    « Si Pascale Picard, ou Simple Plan, chanterait leurs chansons en français, premièrement ça sonnerait totalement différent (pour ne pas dire mal), et deuxièmement c’est pas dit qu’il réussirait à le chanter. »

    – Bon, si Picard et Simple Plan chanTAIT en français, pourquoi est-ce que ça sonnerait mal? C’est quoi cet espèce de préjugé négatif envers notre langue et notre musique?

    Moi j’aime un million de fois mieux un chanteur qui chante ce qu’il est, sa vie, sa culture, qu’une vieille déconnectée comme Picard ou des prostituée comme Simple Plan qui chantent de petit bonbon sucré pour la radio et qui ne rêvent que de se prostituer dans le grand marché anglophone mondial.

  10. « Bon, si Picard et Simple Plan chanTAIT en français, pourquoi est-ce que ça sonnerait mal? C’est quoi cet espèce de préjugé négatif envers notre langue et notre musique? »

    Imagine « I’m just a kid » sur le même air en français… la chanson n’aurait plus le même message, la même couleur…Pas de préjugé négatif, c’est au même titre que du Metalicca en chinois ça sonne pas bien. C’est une « limitation » de la langue si on veut. En gros ça dépend de comment l’artiste décide d’exprimer ses sentiments et le message. La sonorité de la langue va changer le ton et notre perception d’une même chanson.

    Et comme j’ai dit, Pascale Picard est peut-être incapable de chanter en français… Donc il nous faudrait bannir toute personne avec du talent en d’autres langues que le français?

  11. @Renart> Premièrement, heureux de te revoir commenter ici après ton retour de vacances ! 🙂 Effectivement, je peux comprendre que c’est l’anglais qui nous « influence » le plus, mais parfois je me dis que ça serait bien qu’on revalorise les chansons francophones !
    @MFL> Oui, effectivement. Je ne dis pas que tous ceux qui chantent en anglais veulent juste être de stars, mais chez BEAUCOUP, ça sent drôle en tout cas…
    @Belz & Rakenar> Je ne peux pas quitter la blogosphère une journée sans que personne ne se chicane ! 😛 Rakenar, effectivement, je comprends ton point qu’une chanson traduite ou qui a été conçue en anglais, ça sonne mal. Sauf qu’avoue que dernièrement, on dévalorise la chanson francophone au profit de l’anglophone… Tu devrais le savoir, tu es à Montréal et leurs radios c’est du 70% anglo et 30% franco (parce qu’ils ont pas le choix lol). Quoique c’est pas mieux ici… Quant à Belz, pas le temps de lire ton article pour le moment (j’y reviendrai) mais effectivement, tu soulignes mes propres interrogations. Sauf qu’il ne faudrait pas tous mettre les artistes dans le même panier non plus. Pour Pascale Picard, je ne la connais pas beaucoup, je sais juste qu’elle a décidé de faire de la chanson anglophone… Par contre, pour Simple Plan, là, désolé, mais c’était carrément juste pour avoir du succès et être un autre « boys band »… mais rock ! 😉

  12. « qu’on revalorise les chansons francophones ! »

    Et surtout dans d’autres styles que le zing-a-ling…

    Justement, ça me fait penser que le français sonnerais très bien avec le style de musique de Pascale Picard, du folk-rock.

  13. @renart> Effectivement, ça serait très intéressant. À quand un album de Renart folk-rock ? 😉

  14. Intéressamt, bof…

    Moi et le folk-rock c’est comme chat et souris!

  15. @renart> Ah dommage ! Quoique tu as probablement un style musical dans lequel tu es meilleur… Je me demande lequel d’ailleurs. 😉

  16. J’ai une page MySpace
    si tu veux savoir!

  17. @renart> Super, je vais aller voir ça ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :