Can you speak ze French, please ?

Billet billet inspiré par 2 textes: tout d’abord, la Fêlée sur le français et les SMS ou, comment nos jeunes parlent et écrivent à l’ère des « ptis mo sr lé cell ». 😉 Puis, un autre qui est devenue une « affaire » presque sur Cyberpresse, l’affaire « Fleur-de-lys », une fille (à ce que j’ai lu) qui a écrit un texte virulent à André Pratte sur l’indépendance, un texte bourré de fautes que l’éditorialiste a souligné et publié en disant le message suivant: comment se prétendre à la défense du français en écrivant des missives bourrées de fautes ? D’ailleurs, il a fallu que l’éditorialiste s’excuse presque du ton hautain que pouvait avoir son article sur ce courriel. Bon, je ne suis pas un admirateur de Pratte. Sa presque éjaculation écrite lorsque Harper a déclaré que le Québec était une nation (déclaration qui ne donne rien de concret – malgré ce qu’il prétend), m’a mise fort mal à l’aise. Sauf que là-dessus, il n’a pas tout à fait tort.

J’ai toujours trouvé très comique les gens qui parlent de la sauvegarde du français, du nationalisme et de la langue française… en faisant un tas de fautes. Je ne dis pas qu’il faille parler et écrire comme l’Académie française le voudrait. Or, je rigole beaucoup quand je vois, par exemple, mon beau-père décrier le manque de connaissances en français des immigrants et qu’ensuite, il écrit sur son ordinateur des trucs comme « sintèse » ou « ortographe ». C’est juste qu’il me semble que ça donne l’effet « faites ce que je dis, et pas ce que je fais ». Alors que, par exemple, un gars comme le Dernier Québécois qui a une belle plume, écrit sans fautes pratiquement et me parle de nationalisme, il me semble que je le prends plus au sérieux. Attention ! Ça serait la même chose pour un fédéraliste incapable d’écrire 3 mots en français. En fait, je crois que dès que le message est bourré de fautes (et on ne parle pas de fautes d’inattention qu’on commet tous ici), le message est dilué. Il ne passe pas parce que nos yeux saignent devant une syntaxe et des mots mal orthographiés.  Oh ! Je ne me proclame pas expert, j’en fais aussi des erreurs d’inattention. J’essaie, du moins, de me relire et je fais appel quand je ne suis pas sûr d’un mot à un dictionnaire. Une habitude qui semble se perdre…

Oh ! Ne vous inquiétez pas ! J’ai été ado, il n’y a pas si longtemps. Si les SMS et les cellulaires pour les gens de mon âge étaient rares à l’école, il n’empêche pas que c’était étrangement mal vu de bien parler (c’est-à-dire utiliser des mots au-delà du seuil de langage familier) et écrire le français. Je le sais, j’étais regardé comme un extra-terrestre quand j’étais un des rares à avoir dans les hauts 90%  (95% à 99%) ou 100 % en faisant des dictées. Nous étions une espèce à part, celle de ceux qui étaient vraiment bons en français. Ça se passait dans des groupes enrichis ! Imaginez comment on m’aurait regardé en régulier ou avec élèves en difficulté…

Bref, ce sont des temps durs pour la langue française au Québec. C’est pour ça que je suis de ceux qui ne croient pas que NÉCESSAIREMENT une politique langagière plus forte va aider le français. Ça ne peut pas nuire, bien sûr, mais toutes les lois du monde ne pourront forcer les gens à cesser d’être paresseux avec leur langue. C’est un des gros problèmes. En passant, juste comme ça, je me suis procuré le dernier Larousse (édition 2009). Y était un peu temps je vous avoue: je vais dans le domaine des communications écrites et mon dictionnaire datait de 1997… Je ne dis pas qu’il n’était pas adéquat, mais après 13 ans, un peu de modernité, ça ne fait pas de torts. 😉 D’ailleurs, sachez que blog/blogue (car ils acceptent les deux) et blogosphère se retrouvent bien à la page 122 de celui-ci. Sachez que blog/blogue est un nom masculin et blogosphère est un nom féminin. 😉

P.S.: En passant, je sais que mon titre comporte des fautes. Ze est une parodie de « the » et on ne dirait pas Can you speak the French, mais Can you speak French. Je ne suis pas cancre à ce point ! 😛

Publicités

8 Réponses

  1. Ohh z’avais pas vu l’histoire d’André Pratte et Fleur de Lys ! Bon, me reste plus qu’à espérer que Conrad ne tombe pas sur mon texte parce qu’il pourrait s’en donner à coeur joie à le franciser ! 😉

  2. @la fêlée> 😉 Oui, fais attention ! 😉

  3. Merci pour le lien! Personnellement, j’essaie de toujours bien écrire, et si possible de bien parler. Pourquoi? Parce que j’aime la précision et quand on parle/écrit avec précision on se fait toujours mieux comprendre!

  4. @Belz> De rien. Pour le reste de ton commentaire, je ne pourrais être plus d’accord avec toi ! Ça résume bien ma pensée en 3 lignes. 😉

  5. Tu devrais voir les courriels que je reçois au bureau, tout à fait incroyable. Les pires rédacteurs? Les ingénieurs. Peu importe l’âge. À la maison, les enfants commencent à comprendre pourquoi je joue à la police de la langue. Comme moi, elles commencent à l’aimer cette langue. Elle fait partie de nous. Ça, Bell Mobilité, Rogers et Telus, ils n’en ont rien à foutre…

  6. Je suis probablement un des rares à bien prendre le temps de tout écrire dans mes textos… Quand je reçois un « Tu fai koi? » ou un « kesstuveu? », je crois qu’une partie de mon âme s’envole… Même sur les jeux en ligne massivement multijoueur (mon dieu la traduction ici :P) je m’efforce de bien écrire mon anglais. Encore là la différence entre un anglais moche et un bien écrit donne l’impression de…. je laisse ce lien vous donner mon point de vue :

    http://www.sundayat10.com/?num=18

    enjoy!

  7. Pas besoin de police de la langue si le Québec se sépare.

  8. @lutopium> C’est bien, disons qu’il faut les sensibiliser à cette langue et à bien l’écrire. Je comprends que les messageries instantanées et les courriels sont supposés promouvoir la rapidité, mais on tombe dans quel univers si on succombe à ça ? Le « langage rapide » ?
    @Rakenar> Effectivement, ça va avec ce que je viens de dire. C’est bien d’essayer d’écrire correctement dans les textos et les JLMM 😉 , mais la tendance est au contraire à écrire rapidement et mal. Or, comme il est dit si brillamment dans la BD dont tu as fais le lien: « Es-tu obligé d’être comme un illettré de 13 ans ? » En passant, tu aurais pu finir ton commentaire avec un « Amusez-vous ! » plutôt que « enjoy » qui est un terme anglais. Je dis ça de même… 😉
    @Anarcho-pragmatiste> Je crois que même si le Québec se séparait, il faudrait tout de même qu’on soit exigeant envers notre langue. C’est pas vrai que dans un Québec indépendant, je veux des « geans qui ékrive comme il perle ». 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :