À se cogner la tête sur les murs…

Ouais, ben, disons que là, ça paraît que c’est la fin session… Submergé de travaux et ça ne va pas nécessairement bien. Y en a un dont j’attends les directives d’une prof qui ne m’a toujours répondu alors que la date de remise approche… Alors, je stresse et je pense même que j’ai développé un spasme nerveux dans mon dos. Ça fait pas mal du tout, mais c’est désagréable au maximum. Alors, je me lance aussi dans le vélo stationnaire et dans la marche pour le faire partir, mais il semble que juste la baisse de tension, le repos et le temps finiront par le faire partir.

Alors, je vais dire comme Les Bel Canto: « Découragé, je suis au désespoir… ». Mais bon, je citerai aussi Corneille: « À vaincre sans périls, on triomphe sans gloire. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :