Les statues grecques (alias le culte du corps)

Ouais, ben la route est longue pour atteindre ça...

Ouais, ben la route est longue pour atteindre ça...

Ici, on ne parlera pas de poids. J’en ai déjà parlé auparavant – il y a une semaine pour être exact. Bon, il aura fallu une semaine pour que je reparle de « gaieté ». 😉 Pas si mal tout de même ! C’est que je songeais à une discussion passée avec des collègues de collégial de l’époque, des gars, qui me demandaient pourquoi les hommes gais et les femmes avaient de très bonnes relations en général et que les liens se faisaient rapidement. En effet, moi, pas longtemps après mon « coming out », y a une fille qui m’a demandé de l’accompagner pour une visite chez le CLSC qui se trouvai pas loin de l’école. Et quand je dis que je l’ai accompagné, ça a été partout: même dans le cabinet du médecin ! Oui, les gars, j’ai su des affaires hyper personnelles sur sa vie de femme genre la durée de son cycle menstruel et autres trucs sur sa vie sexuelle et personnelle/médicale que j’étais comme: « Qu’est-ce que je fous là ? » De l’aveu même de cette fille, elle n’aurait jamais ça avec son PROPRE COPAIN (le laisser entrer avec elle chez le médecin, on s’entend). Mais bon, au-delà de la simple partie féminine qui serait « soi-disant » plus importante chez les gais (ce qui n’est pas nécessairement faux, mais pas nécessairement vrai), il y a un autre truc où l’on se rejoint: nous sommes prisonniers du culte du corps.

Car oui, les amis, autant les femmes ont une pression débile sur leur corps, chez les gais aussi et pas à peu près ! Ah bon, j’entends des hétéros dire que ce n’est plus vrai, que de plus en plus il y a une pression forte qui se fait chez les hommes. Ce n’est pas faux ! Et je ne dis pas, contrairement à certains, que c’est tant mieux ! Sauf que, comment dire, les gars hétérosexuels peuvent encore s’en sortir même s’ils sont plus ou moins musclés, plus ou moins imberbes, plus ou moins de tel type de corps… Bon, peut-être qu’un jour ça ne sera plus le cas (je ne vous le souhaite pas), mais en attendant, vous êtes encore dans une situation potable. Parce que chez les gars gais, il y a deux fantasmes et type de corps qui pognent à coup sûr.

Tout d’abord, le premier type illustré ci-haut: la statue grecque. Magnifiquement sculpté, le corps super bronzé et lustré et qui ne contient pas un poil nulle part (avez-vous déjà vu une statue avec du poil ?). Il a des yeux perçants et sa garde-robe est constituée de jeans moulants. Pour ce qui est du haut, on s’en fout parce qu’éventuellement, on va lui arracher de toute façon pour contempler ses muscles saillants et sa gueule carrée digne d’avoir une franchise de films d’action à Hollywood ! Bref, le « frais chié » par excellence pour tous ceux qui ont une constitution normale ou bedonnante et qui donne le coup de fesser sur son camion. Ah ben oui, parce que la statue grecque fait des travaux manuels (qui gardent ses muscles parfaits en forme) et se promène en camion pour aller avec sa « mâlitude » ! Autre variante de la statue grecque, le « Zeus » : souvent les hommes sont un peu plus âgés et un peu plus large d’épaules, mais c’est des dignes représentants de Monsieur Univers 2008. Il sort des muscles d’eux de place où tu fais comme: « Hein ? Y a un muscle-là ? » Eux peuvent se permettre d’avoir une barbe virile sur leur visage et bien sûr, ils sont aussi des travailleurs manuels et se promènent en camion. Évidemment, ils omettent de dire que pour conserver ces muscles digne d’Hercule, ils prennent quelques « stimulants »… (sifflotement innocent)

Bon, OK, j’avoue qu’il y a aussi ce fantasme chez mesdames et que bien des gars hétéros sont sous le complexe de la statue grecque. Par contre, l’autre déviation, y a juste chez les gais qu’on trouve ça: les Ganymèdes. Pour ceux qui connaîtraient peu leur mythologie grecque, Ganymède est le seul mortel qui accéda directement à l’Olympe, grâce à Zeus qui tomba éperdument amoureux du bel éphèbe. Zeus, selon certaines versions, se transforma alors en aigle et emporta le jeune homme à l’Olympe. Il devint ainsi l’échanson des dieux olympiens, l’amant de Zeus et eut même un signe astrologique en son honneur (le Verseau). Bref, les Ganymèdes sont des jeunes hommes (ah oui, impossible que ce soit des vieux…) qui, s’ils n’ont pas la musculature incroyable des statues grecques, ont un air innocent et naïf, sont maigres et ont la peau pâle, presque blanche et imberbe aussi (oui, il y a une allergie intense aux poils chez les homosexuels). Une peau qui invite aux plaisirs charnels…  Certains Ganymèdes sont bronzés, mais ils sont moins attirants que ceux à la peau de lait. Ils ont souvent les cheveux teints (en blond majoritairement) pour les rendre encore plus adorables et ils compensent leur ventre plat dépourvu de muscle par un appendice génital plutôt développé. Du moins, la plupart des Ganymèdes en sont pourvus et ceux qui n’ont pas été gâtés par Mère Nature sont considérés comme des Ganymèdes inférieurs. En fait, le Ganymède est l’outil idéal pour satisfaire les pulsions. Car ne le cherchez pas pour son intelligence culturelle, il en a peu. Malgré qu’il correspond au fantasme du collégien, on se demande pourquoi un collège digne de ce nom garderait un élève aussi pitoyable et qui n’est qu’excellent que dans les cours de langue (si vous comprenez ce que je veux dire…). Le bon Ganymède moyen ne sait pas comment épeler son nom, mais connaît au moins 20 positions sexuelles différentes pour compenser. 😉

Forcément, ces statues grecques et ces Ganymèdes proviennent surtout de l’industrie du XXX qui bombardent l’univers gai avec de tels images comme on bombardes les hétérosexuels et les lesbiennes d’images, provenant de la porno, de ce qu’ils « devraient » être pour être « sexy ».  Évidemment, il ne faut pas généraliser car il y a toutes sortes de physiques d’homosexuels (d’homosexuelles aussi, mais je parle plus de l’univers des gars que je connais mieux) et de gens qui les apprécient, sauf que les fantasmes les plus forts sont ceux nommés ci-haut. Alors, prenez n’importe quel homosexuel célibataire sous la main – exemple, moi 😛 – et parlez avec eux sur ce sujet. Inévitablement, s’ils ne font pas partie d’une des deux catégories, ils vous admettront qu’ils aimeraient être des statues grecques ou des Ganymèdes. Pourquoi ? Parce qu’ils ont l’impression que ça serait tellement plus facile « pogner » avec les autres ! Or, la question à se poser est veut-on vraiment se faire aborder pour ce qu’on a de l’air ou ce qu’on est ? Évidemment, j’aimerais répondre la deuxième option. Sauf que, soyons honnêtes, à chaque gars que nous abordons (ou que nous n’abordons pas, par peur), la question nous vient en tête : « Va-t-il m’apprécier même si je ne suis pas une statue grecque ou un Ganymède ? » Bref, en ce lundi matin, j’avais le goût de dénoncer le culte du corps… et de dire aux statutes grecques et aux Ganymèdes que je les emmerde ! 😉

Signé: Un célibataire gai frustré 😛

Publicités

11 Réponses

  1. Moi je dis, si le gars va juste être attiré par toi si t’es une statue grecque ou un Ganymède, t’es p-e mieux de pas être avec ce gars là!

  2. @Rakenar> Effectivement ! 😛 N’empêche qu’avoue que ce sont les clichés qui circulent en maudit… 😉

  3. Les Ganymèdes… par hasard, est-ce que c’est un peu l’équivalent des « Twinks? »

    J’ai adoré ton texte. Il est vrai que dans le monde homosexuel, ce sont des stéréotypes très répandus… et très recherchés aussi.

    Mais comme dans la réalité hétérosexuelle, y’a rien de coulé dans le béton. Malgré tout ce qui véhicule, pas besoin d’avoir tel corps absolument pour être heureux et trouver l’amour.

    Ça fait cucul ce que je dis et ça fait 4 fois que j’efface ce que je viens de t’écrire mais c’est tout ce qui me vient pour le moment.

    Au plaisir de s’en rejaser dans une conversation ultérieure! 🙂

  4. @Noisette> Exactement ! Ganymèdes= Twinks, mais je voulais faire un peu de francisation et je trouvais qu’ils correspondaient bien au mythe de Ganymède dans la mythologie grecque. 😉 Pour ton deuxième paragraphe, c’est sûr, mais disons que va dans le village et c’est ce qu’on vend. 😛 C’est peut-être un peu cucul, mais je suis quand même d’accord avec ton point ! 😉 Effectivement, on s’en rejase très bientôt ! Je pense que ça va clavarder en maudit sur ce sujet-là ! 😛

  5. J’ai connu un Twink très politisé… c’est rare? 😛

  6. allez arrete, les statues grecques, ca va un temps, tu dois t en lasser. les ganymedes aussi.
    ces deux-la n ont rien dans le ciboulot !
    degote toi un sympa bedonnant ou legerement ventripotent, c est tout aussi bien !!!! au moins, tu peux discuter (apres…).
    biz

  7. @Noisette> Je ne saurais dire là-dessus… Mais j’avoue que ça m’étonne (hon ! je suis pas fin ! 😛 )
    @omeletteauxlardons> Tu as bien raison ! LOL Quel bon commentaire, j’adore ! 😛 Allez, je te fais la bise d’outre-Atlantique ! 😉

  8. J’aime bien le terme Ganymède pour remplacer « Twink ».

    T’sais je pense que c’est aussi frustrant d’être prisonnier du culte du corps de ne pas l’être. Moi je sais que Noisette me trouve beau comme je suis, même si j’ai un ventre… (et d’ailleurs je l’ai toujours eu… j’ai au moins l’avantage d’être grand et large). Mais parfois, je dis « Ahhh je dois perdre ce ventre ».

    Et elle de répondre « Arrête là, toi c’est pas grave, T’ES UN GARS! »

    Comment c’est pas grave? Parce que je suis un gars, c’est acceptable d’être obèse? Bon, pour ces dames peut-être. Remarque, je ne veux pas perdre mon ventre pour pogner, je veux le perdre pour être plus en forme et plus en santé.

    Mais ça m’insulte quand même 😉

  9. @u Détracteur> Merci, et c’est un terme presque original ici ! 😛 Que voulez-vous j’aime la mythologie grecque… 😉 Non, effectivement, je comprends ton point. D’une manière ou d’une autre, on est pris avec notre corps. Effectivement, c’est pas nécessairement plus acceptable pour un gars d’être obèse (aux vues de la population) qu’une fille, même si on le fait moins remarquer à des hommes. Et tu as les bonnes raisons pour perdre du ventre ! 🙂

  10. […] 21 juillet dernier, je parlais du culte du corps chez les homosexuels (d’ailleurs, on s’est rendus compte que chez les gars hétéros aussi, il y a de la […]

  11. Merci…Un autre son de cloche !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :