Mes St-Jean placides

Bon, ben, ça y est ! C’est la St-Jean-Baptiste ! BONNE FÊTE QUÉBEC !  Bon, elle est où la – gulp ! – bière ? Désolé, je suis pas très bière. Par contre, si quelqu’un en veut une moitié pour se partir… Forcément les célébrations qui ont commencé il y a à peine quelques heures emmènent une réflexion. D’ailleurs, j’ai remarqué que plus on approchait de la St-Jean, plus ce billet que j’ai écrit il y a un mois a été consulté. Vous avez vu mes interrogations sur un sujet délicat que ramène chaque année la fête nationale. D’ailleurs, premier commentaire du Détracteur sur le site qui avait été d’une gentillesse infinie. 😛 Je ne sais pas pourquoi, mais contrairement à bien du monde, je n’arrive pas à être tant nostalgique de mes « St-Jean ». Il faut dire qu’elles sont bien plus plaisantes dans les grands centres urbains (voir Parc Maisonneuve à Montréal ou les Plaines à Québec). Pour moi, les St-Jean, surtout étant jeune, voulait dire l’inévitable trajet à pied jusqu’au parc principal. Il y avait toujours de l’humidité dans l’air que réchauffait le soleil couchant. On passait toujours à côté de l’école primaire en se disant: « Wow ! Deux mois sans plus jamais y retourner ! » Puis, un jour, ça a été même: « Wow ! Je n’y retournerai plus jamais ! » On amenait nos « bagages »: des chaises pliantes, des couvertures et des trucs à boire. Pour plusieurs, c’était des caisses de bière avec quelques jus pour les enfants. Il y avait plein de monde qui faisait le chemin à pied. Plus on marchait vers le parc, plus le soleil couchait et il faisait noir. Il y avait du traffic de voitures qui allaient se stationner dans le parc, des gens avec leur stock sur le dos, ça parlait et criait fort et il y avait des ados qui prenaient des substances illicites dans le noir près des balançoires, à l’abri de toute la police qui se trouvait là. Tout pour faire paniquer un agoraphobe, quoi ! Puis, on s’installait, attendant impatiemment le feu d’artifice. Petit mais qui pétaradait comme ce n’était pas permis. Mes petits tympans de l’époque avaient mal. Puis, on restait un peu, profitant du long congé, on écoutait des artistes bas de gamme massacrer (ou non) des classiques de la chanson québécoise. Finalement, en cours de soirée, on retournait chez soi en troupeau, dans le noir sauf des lampadaires qui ornent les rues. Les fêtards eux croupissaient dans le parc jusqu’aux petites heures du matin. On croisait TOUJOURS en revenant une voiture de police avec les gyrophares allumés qui se dirigeait vers le parc pour aller recueillir un fêtard qui avait un peu abusé… Ou ceux dont le surplus d’alcool les rendent agressifs. Puis, ado et jeune adulte, ça m’intéressait moins. N’étant pas passionné par le fait de m’enivrer, je regardais les spectacles de la St-Jean dans les grandes villes et j’essayais de compter le nombre de drapeaux des Patriotes qu’on y voyait. 😉 Bref, j’ai toujours eu des St-Jean placides, à la limite du plate tout court. Mais bon, c’était comme la fête qui démarrait l’été pour de bon. Plus jeune, même, je croyais quasiment que c’était la fête du houblon vu la quantité ingurgitée lors de la St-Jean. 😛

Forcément, cette fête a une tournure politique. On ne peut pas fêter une St-Jean sans un discours patriotique à l’os et que le monde crie à chaque fois qu’on dit « Québec ». C’est normal et c’est parfait de même. Sauf que je ne suis pas doué pour ce genre de discours. Je l’ai dit dans mon billet d’il y a un mois, je suis plus un « questionneux » qu’un donneur de discours. Certains diront que je suis un pleutre, soit ! Mais je considère qu’il y a des gens bien plus « brillants » que moi, plus fort que moi là-dessus. Plus radicaux même (de la bonne façon). Alors, je vous suggère fortement des blogues comme celui du Détracteur, de Noisette, Le Dernier Québécois ou de la Plume souverainiste. Eux sont beaucoup plus à mesure que moi – et leur point de vue est bien plus intéressant que le mien – de parler du sujet. J’en oublie sûrement plusieurs et je m’en excuse d’avance, mais je ne connais pas encore tout le monde sur la blogosphère. 😉 Finalement, je vous laisserai avec un texte de Patrick Lagacé qui a ramassé l’opinion de ces visiteurs du blogue à partir de la phrase « J’aime le Québec parce que… ». C’est très intéressant. QUOI ?! s’exclameront certains. Tu nous laisses avec un texte écrit sur Cyberpresse, la plate-forme Internet du fédéralisme, là où tous les journalistes ont un téléphone rouge où ils sont dictés par les partis fédéralistes de ce qu’ils doivent dire ? Hé oui… Comme quoi, c’est pas cette année que je vais recevoir mon prix de « Patriote de l’année ». 😛

Publicités

4 Réponses

  1. « Forcément, cette fête a une tournure politique. »

    Je ne suis plus certaine. Depuis trois ans environ, je ne la fête plus. Je suis une souverainiste convaincue et y’a rien qui m’écoeure plus de voir toute une gang crier Québec et se croire indépendantiste d’un jour… alors que la moitié de ce monde-là va s’en aller fêter la fête du déménagement 7 jours plus tard.

    Je ne sais pas pourquoi mais avec le temps, j’ai commencé à le prendre personnel. 😛

    J’ai beau être à Montréal et même être à dix minutes à pied du fameux parc Maisonneuve, je N’IRAI PAS.

    Le Heavy Montréal m’a rentré dans le corps… mais il me reste quand même pas mal de bières à la maison à boire avec le fiancé.

    Santé! 😉

  2. @Noisette> En tout cas, pour les artistes qui participent à ces fêtes, ça prend une tournure politique. Pour ce qui est de la fête du déménagement, on en reparlera dans une semaine… 😉 J’ai déjà mon idée de billet sur cette « journée ». Effectivement, j’imagine que quand on est très convaincus de notre option, ça doit faire « suer » de voir des gens qui se font accroire qu’ils sont d’une option 1 jour ou 2 puis après… bof, on oublie ! Mais bon, je te souhaite de ne pas trop te faire « ch… » avec la musique et le monde qui seront au Parc Maisonneuve (si tu es à dix minutes à pied du parc… tu vas l’entendre sans le vouloir ! 😛 ) et santé ma chère ! Je lève mon verre de bière pour la St-Jean… mais aussi pour mon travail de psycho que j’ai enfin fini aujourd’hui ! 😛

  3. Salut Alex,

    pour tenter de faire ca bref (sujet duquel nous avons eu très souvent des conversations msn) la Fête de la St-Jean Baptiste revêt une couleur politique il est vrai c’est un peu la seule journée dans l’année, ou tous les « Québécois-es » sont rassemblés pour fêter ce qu’est le Québec d’hier et d’aujourd’hui. Nul besoin de rappeller mon allégeance politique … hihihi! Ca va prendre encore des fêtes du genre pour rappeller à la population que des gens sont venus il y a 400 ans peupler la Nouvelle-France, plus tard ce fût nos ancêtres et lointains cousins Patriotes qui ont combattus pour sauvegarder les acquis que nous avions quelque peu perdu avec la Conquête de 1759-1760. Aujourd’hui c’est la mémoire de ceux qui se sont acharnés à garder cette « flamme » bien vivante. De Samuel de Champlain à René Lévesque, la Nation du Québec en a vécut des histoires, mais s’il devait y avoir qu’une seule raison à laquelle nous devrions nous battre encore pour un jour obtenir NOTRE PAYS, MON PAYS du Québec c’est pour redonner ses lettres de noblesse à MA LANGUE FRANÇAISE, le Québec étant la berceau du français en Amérique du Nord, qui a su s’étendre de Port-Royal à la Louisiane et jusqu’en Alberta et au delà de ses frontières. Mon cher Alex, la vraie raison politique c’est celle-là, préserver notre langue. C’est la fête Nationale du Québec, mais de tous les gens parlant le Français en cette terre anglophone.

    Pour le côté paîen et la base même de la fête de la St-Jean c’était pour fêter le solstice d’été des anciens Celtes de la Gaule et des Premières Nations déjà établient ici avant nous. La fête du Grand Esprit, la fête du Dieu Soleil. Toutes les raisons sont bonnes pour fêter non?!?

    J’aime mon Québec, j’aime ma langue et pour ca BONNE FËTE QUÉBEC, Bon 400ème à la ville de Québec 🙂

    P.S. pour ton quesitonnement et pour ton titre de « Patriote de l’année » d’y penser c’est 50% du chemin de fait! 😛 HA!HA!HA!HA!

  4. @Sébastien> Ah mon ami Sébast ! Premièrement, bienvenue sur le blogue. Je sais que tu le regardais de temps à autre, mais là que tu commentes dessus, c’est un honneur ! 😉 Wow ! Qui aurait mieux résumé la St-Jean que toi ? Pas grand monde. C’est vrai que ce n’est pas que la fête du territoire québécois, c’est la fête du fait français en Amérique. Pour le reste, c’est difficile de te contredire (on voit que tu es renseigné mon homme ! 😛 ) et franchement, je peux pas m’obstiner avec toi là-dessus. De toute façon, on ne s’est jamais vraiment obstinés sur le sujet ! 😉 Pour ce qui est de mon commentaire sur le titre de « Patriote de l’année », merci mais je ne suis pas certain que la SSJB (Société Saint-Jean-Baptiste) serait d’accord avec toi ! Mais bon, ce n’est pas grave ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :