La chaise musicale, version radio-canadienne

Radio-Canada (source)

Bon, après une semaine de panique et de tergiversations sur les éventuels changements au JT  (j’adore cette expression francophone d’Europe: JT pour journal télévisé bien sûr) de Radio-Canada, il s’est avéré que les craintes que plusieurs femmes soient « envoyées en Sibérie »  (quittent le petit écran) aient été exagérées. Il faut dire qu’auparavant, avant qu’arrive la redoutable Sophie Thibault à TVA, les femmes aux nouvelles disparaissaient vite. On pense à Louise Arcand qui s’est battue en Cour parce que Radio-Canada lui avait dit qu’ils voulaient rajeunir l’image et que c’était pour ça qu’elle était affectée ailleurs, en arrière de la caméra (finalement, malgré un règlement hors Cour, elle n’aura pas pu savourer sa victoire longtemps car tout ce stress aura fini par développer un cancer qui l’emportera non longtemps après). Mais, bon, Radio-Canada s’est rendus compte que les gens n’avaient plus aucun problème à se faire lire les nouvelles par une femme.

La grande gagnante ? Céline Galipeau qui obtient ENFIN le poste de lectrice de nouvelles en semaine, remplaçant l’increvable Bernard Derome qui refuse de dire qu’il va à la retraite. Il va probablement avoir une émission spéciale, quelque chose… La grande perdante ? Hmm… D’un certain point de vue, on pourrait dire Dominique Poirier qui perd son émission de 19h à 20h à RDI. Sauf que quand même, on lui offre soit d’animer à RDI ou d’être chef de bureau à Ottawa. La dame est en réflexion et on la comprend. Je suis aussi content que la société d’État le comprenne aussi. Sauf qu’en même temps, je ne sais pas si vous avez vu des images de la conférence de presse de jeu de chaise musicale ? C’est pas Pascale Nadeau qui affichait le plus gros sourire. Elle avait plus l’air de celle qui venait de se faire rétrograder en passant du JT de 18h à celui de fin de soirée le week-end. Mais bon, elle dit qu’elle a la « capacité de relever des défis »… Belle manière de dire « je me plaindrais bien, mais il y a 28 journalistes derrière moi qui attendent juste que je parte pour prendre ma place… ». Le JT de 18h sera donc aux commandes du très crédible Patrice Roy, celui qu’on a failli perdre il y un an en Afghanistan. Celui qui nous a rappelé que la job de journaliste, ça peut être dangereux. Un gars intelligent et assez charismatique tout de même. D’ailleurs, Patrick Lagacé avait lancé l’idée il y a un mois de cela environ… En tout cas, comme le dirait le slogan radio-canadien, ça sera à « regarder pour voir » ! 😉

Publicités

2 Réponses

  1. Je suis vraiment contente pour la nouvelle concernant Céline Galipeau!

    Par contre, pour ce qui est du journaliste homme, j’aurais préféré Philippe Schnobb a Patrice Roy…

    Question de préférences personnelles. 😉

  2. @Noisette> Ah, j’avoue, mais je connais peu les journalistes radio-canadiens. 😛 Mais je viens de me rappeler c’est qui et j’avoue que… Bof, il a du talent et il est plus jeune que Roy, il va probablement avoir un poste de choix éventuellement. J’ai confiance !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :