Xénophobie économique ou gros bon sens ?

Hier, l’ADQ lançait encore une bombe (d’eau, comme d’habitude) en s’énervant sur le fait que les t-shirts de la Fête nationale soient fabriqués au Salvador et, aussi, qu’un contrat d’éoliennes aient été donné à une compagnie allemande. Alors, la chroniqueuse Nathalie Elgrably-Levy a écrit un texte virulent sur cette sortie du parti et sur cette idée de préconiser l’achat québécois. Bon, habituellement, je suis pas d’accord avec Dumont et son parti. Ils m’agressent, chacune de leurs actions pathétiques d’opposition officielle m’exaspèrent et ils me rendent légèrement agressif. Sauf que… là, il y a un point. Et la critique de Mme Elgrably-Levy semble plutôt sévère: tout d’abord, xénophobie économique. À ce que je sache Mario Dumont n’a pas dit que TOUS devraient être achetés au Québec et produits par des blancs, catholiques et francophones. Ça, ça serait de la xénophobie massive. Or, ici, il demande pourquoi il faut toujours qu’on aille faire fabriquer nos trucs ailleurs: les polos de la SAQ alors qu’ils pouvaient être faits à Drummondville, les habits olympiques, etc. Pour ce qui est de la compagnie allemande qui a eu un contrat d’éoliennes, ça me dérange moins. Après tout, s’ils ont plus les moyens technologiques de nous offrir de l’électricité verte que des compagnies d’ici, tant pis pour les autres et tant mieux pour nous ! Sauf que pour les chandails de la St-Jean… comment dire ?…

La chroniqueuse dit que non seulement la position adéquiste est raciste, mais qu’elle entraînerait des coûts énormes au consommateur, que ça ne favoriserait personne, que ça provoquerait même des « monopoles québécois » qui nous coûteraient cher… OK. Elle a peut-être raison. Je m’y connais pas en économie et ce genre de sujets m’échappent. Mais comment dire, si elle sortait de l’aspect économique de la chose, elle se rendrait compte qu’il y a deux fortes raisons d’encourager la production et l’achat québécois: premièrement, l’environnement. On le sait, le réchauffement planétaire est là et s’il y a des environnementalistes qui aiment sortir la carte du scénario catastrophe, il ne faudrait pas croire qu’il n’y a pas de réchauffement. Or, madame, faire venir des t-shirts du Salvador, ça prend de l’essence brûlée et rejetée dans l’air (avions, camions de transport). De toute façon, d’ailleurs, avec les hausses d’essence partout dans le monde, faire transporter des biens, ça revient plus cher dans les poches des consommateurs. Mais il y a une autre raison qui est éthique celle-là: croyez-vous que ces charmants t-shirt qu’on va vendre une trentaine de dollars ici seront faits par des travailleurs syndiqués bien payés ? Non, madame. Je soupçonne que leur salaire doit être à peu près de quoi, au gros maximum, 1 dollar/heure ? Dans des conditions exécrables et probablement même qu’il y a des enfants qui travaillent pour nourrir la famille. Alors, pas que j’aie de quoi contre le Salvador (au contraire), mais je préférerais que les chandails de la fête nationale soient fait dans une région du Québec par des travailleurs bien payés et qu’il n’y ait qu’à faire quelques centaines de kilomètres au gros maximum pour arriver près de chez moi plutôt que des milliers de kilomètres.

Évidemment, ce n’est peut-être pas le genre de valeurs qui sont en prédominance dans votre tour de verre où dominent la Bourse et les intérêts économiques, mais ici bas, dans le vrai monde, on appelle ça des achats intelligents ou le gros bon sens. Bien sûr, vous allez me dire que ça pénalise les plus pauvres. Mais madame, si le concept de l’économie d’aujourd’hui était d’encourager l’achat local au lieu de l’achat asiatique ou international, l’achat local serait moins cher et favoriserait les pauvres au lieu de les écraser comme maintenant. Sans tomber dans le protectionnisme à outrance, ça s’appelle vouloir aider la planète à se porter mieux. Or, le système actuel nous oblige à démolir notre planète. Ça, madame, vous appelez ça comment ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :