L’ignorant de la mode

Je ne comprends pas grand chose dans la mode. Je l’admets et il suffit de voir comment je m’habille pour s’en rendre compte. Ça ne m’intéresse pas car pour moi, la mode, c’est un prétexte de surconsommation suprême qui est si insidieux que les gens qui sont des verts purs et durs critiquent à peine cette industrie qui, pourtant, a bien des trucs à se reprocher. En plus, j’aime être confortable dans mes vêtements, ce que ne prêche pas la mode.

Alors, quand j’ai vu pour la première fois les Crocs, des souliers soi-disant « hyper tendances » créés au Québec, je n’ai pas compris le « trip ». Je veux dire, excusez, mais elles sont LAIDES À FAIRE PEUR ! Les couleurs sont affreuses (on dirait qu’elles proviennent d’une boîte de crayons feutres) et je ne comprends pas l’idée que c’est cool de porter des chaussures trouées comme du gruyère. Et quand je les ai vus, à l’époque, j’ai compris que ça allait faire son temps et que comme n’importe quoi dans la mode, ça allait s’éteindre au bout d’une couple d’années pour peut-être revenir à la mode dans 20 ans…

On a appris cette semaine que la compagnie américaine qui détient maintenant Crocs (parce qu’évidemment, au Québec, on est pas capables de garder nos compagnies à nous, faut forcément les vendre aux Américains) a décidé de fermer son usine de Québec, ça a été le scandale. Pour cause quand on pense qu’il s’agit de l’usine originelle, celle où ces godasses affreuses virent le jour. Alors qu’il est évident que le gouvernement ne fera rien et ne peut rien faire contre cela, on voit des penseurs, éditorialistes et chroniqueurs qui disent qu’on devrait par protestation boycotter les Crocs. Sauf que comme n’importe quel boycott, je n’y crois pas (plus). Ça ne changera absolument rien pour des Américains du Colorado que 2-3 mille personnes n’achètent plus leurs affreux produits alors que le reste du monde va continuer car, eux sont non affectés par ces pertes d’emploi. Et même au Québec, quand je vois comment des petits monsieurs et des petites madames sont prêts à renier leur langue, à vendre leur âme comme des putains dans des petites boutiques anglophones qui ne veulent pas offrir de service francophone pour n’importe quel produit, je me dis que le boycott des Crocs… Tu rêves que ça va se faire ! Tant que les affreuses godasses seront à la mode, tu va voir la filée dans les magasins. Puis, un jour, on va se rendre compte qu’elles sont laides et nocives pour l’environnement (je suppose) et on va les délaisser.

Mais bon, qu’est-ce que j’y connais, hein ? Je ne suis qu’un ignorant de la mode.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :